Ballymore Novices’ Hurdle (Gr1) : Cheveley Park Stud vous présente Sir Gerhard

International / 16.03.2022

Ballymore Novices’ Hurdle (Gr1) : Cheveley Park Stud vous présente Sir Gerhard

Cheltenham (GB), mercredi

Casaque classique en plat, Cheveley Park Stud a investi massivement sur la scène de l’obstacle anglo-irlandais depuis moins de dix ans. À grands coups d’euros et de livres, l’entité de la famille Thompson s’est construit une écurie d’obstacle puissante, avec Cheltenham, Aintree et Punchestown en ligne de mire. Après Allaho, Quilixios **, À Plus Tard, Envoi Allen et Ferny Hollow, les couleurs rouge et blanc ont à nouveau triomphé lors du Festival de Cheltenham avec un autre sauteur acheté une petite fortune (400.000 £) : Sir Gerhard (Jeremy).

Ce grand cheval, avec une tête de trotteur, qui boit dans son blanc, a survolé de la tête et du poitrail le Ballymore Novices’ Hurdle (Gr1), grande course de haies des novices sur distance moyenne. Hormis lors de sa victoire en point-to-point, il n’avait pourtant jamais dépassé les 3.200m. Dès lors, il existait un doute sur son aptitude à faire 4.200m. A fortiori sur une piste qui s’est énormément alourdie au fil de la matinée suite aux fortes pluies. Mais Sir Gerhard a prouvé qu’il était de la trempe des très bons. Très allant en début de course, son jockey, Paul Townend, a été contraint de le laisser se rapprocher librement. Son partenaire s’est ensuite posé après le passage devant les tribunes à un peu moins d’un tour de l’arrivée. À la sortie du tournant final, il s’est assuré nettement l’avantage, puis, débarrassé de Journey with Me (Mahler), tombé à la réception du dernier obstacle, alors qu’il n’était plus dangereux pour le succès, il a filé au poteau, s’imposant nettement aux dépens de Three Stripe Life (Leading Light) et de Whatdeawant (Aizavoski).

Peut-être un cheval de Champion Hurdle. Après une journée mitigée ce mardi, en dépit de la victoire de Stattler (Stowaway) dans le Gr2 sur les fences pour amateurs, Willie Mullins a su rebondir. Il a avoué que ses chevaux n’auraient probablement pas couru mardi si la réunion avait été à domicile, car la piste était trop rapide. Avec, cette fois, un vrai temps de courses d’obstacle, comme il l’a décrit, ses pensionnaires ont retrouvé des couleurs. Au sujet de Sir Gerhard, il a expliqué : « Je suis vraiment ravi. Il a fait tout ce que nous pensions qu’il ferait. Il a juste été un peu plus allant qu’il aurait dû, mais il n’y avait pas beaucoup de rythme. Quoi qu’il en soit, il a gagné de ce qu’il a voulu. Aujourd’hui, il est vraiment très professionnel dans ses sauts. Vous pensez qu’il ferait un bon steeple-chaser ? Certes, mais il pourrait tout aussi bien devenir un cheval de Champion Hurdle (Gr1). » Vu sa qualité de sauteur, on peut facilement imaginer voir Sir Gerhard en steeple. Par conséquent, son entraîneur a toutes les options ouvertes, comme souvent avec ce genre de profil.

Les point-to-points irlandais ont encore frappé. Sir Gerhard a été élevé par Keatingstown Bloodstock en Irlande. Il est passé trois fois sur un ring de ventes. Vendu 17.000 € foal en novembre chez Goffs, il a été revendu 72.000 € en tant que store. Après avoir gagné en point-to-point, à 4ans, il a été acheté 400.000 £ à Gordon Elliott par Coolmeen Stables. C’est un fils de l’étalon irlandais Jeremy (Danehill Dancer), trop tôt disparu, mais à qui l'on doit huit gagnants de Gr1 en obstacle et (déjà) deux lauréats de Groupe lors de ce festival.

La mère, Faanan Aldaar (Authorized), a gagné une modeste épreuve sur les claies de Roscommon. On lui doit Hey Johnny (Worthadd), lauréat de bumper. Sir Gerhard est le deuxième lauréat de Gr1 d’Authorized (Montjeu) en tant que père de mère.

Ya Hajar (Lycius) a gagné le Prix du Calvados (Gr3) et a tenté sa chance dans les 1.000 Guinées (Gr1). Son meilleur produit, Prince of All (Iffraaj), s’est classé deuxième des Diamond Stakes (Gr3, 2.100m). Bien qu’elle-même "très vite", Ya Hajar a donné quatre chevaux qui ont tenu 2.000m ou plus.