Brown Advisory Novices’ Chase (Gr1) : L’Homme Pressé délivre l’élevage français !

International / 17.03.2022

Brown Advisory Novices’ Chase (Gr1) : L’Homme Pressé délivre l’élevage français !

Cheltenham (GB), mercredi

Trois fois deuxième de Gr1 mardi, pour l’ouverture du Festival, l’élevage français a brisé la glace grâce à L’Homme Pressé (Diamond Boy) dans le Brown Advisory Novices’ Chase (Gr1), le grand steeple des novices sur longue distance. L’élève de Bernard Camp reste pour l’occasion invaincu en cinq sorties sur les fences. Fidèle à sa tactique de prédilection, il a galopé aux avant-postes et a été vraiment impérial dans ses sauts. Sur certains fences, il a même pris quelques longueurs à ses rivaux. À son affaire sur un sol très lourd, il allait librement dans le tournant final, son jockey, Charlie Deutsch, se permettant de se retourner. À l’entrée de la ligne droite, le French bred Farouk d’Alène (Racinger) s’apprêtait à le menacer mais il est tombé à la réception de l’avant-dernière difficulté. L’Homme Pressé a continué dans son action. Un instant sous la menace d’Ahoy Senor (Dylan Thomas), sitôt le dernier fence franchi, il est reparti dans les cent derniers mètres, l’emportant dans une belle action. Et ceci sans que Charlie Deutsch ne soit aussi dur que les jockeys anglais peuvent l’être...

Aucun problème de distance et 14/1 pour la Cheltenham Gold Cup 2023. Entraîneur de L’Homme Pressé, Venetia Williams aurait pu courir ce Brown Advisory Novices’ Chase ou le Turners Novices’ Chase (Gr1), sur plus court, jeudi. Finalement, Venetia a pris la bonne option, même si L’Homme Pressé devait découvrir les 4.900m en compétition. Elle a visé juste et avec Charlie Deutsch, ces deux professionnels forment un tandem exceptionnel cette saison. Elle a déclaré : « Nous avons toujours pensé que L’Homme Pressé ferait 4.800m et plus. J’étais très stressée durant le parcours mais Charlie est un jockey fantastique. Il a laissé son partenaire prendre la tête lorsqu’il en a ressenti le besoin. Pour finir, L’Homme Pressé a pointé les oreilles, sûrement à cause du bruit de la foule (rires) ! C’est exceptionnel de connaître une saison comme celle que nous connaissons à l’écurie. L’Homme Pressé est un tel sauteur… C’était vraiment fort d’entendre la foule le soutenir lors de certains de ses sauts. Si le terrain avait été nettement plus lourd, nous aurions sûrement couru le Turners Novices’ Chase. C’est Andy Edwards qui nous avait recommandé le cheval après ses deux sorties en France. Mais ensuite, il avait connu un souci au tendon et il a fallu être patient. Ce n’est qu’après sa première sortie qu’il a commencé à nous montrer quelque chose. Auparavant, il n’était pas démonstratif mais s’est amélioré à chaque sortie. » Les bookmakers proposent déjà L’Homme Pressé à 14/1 pour la Cheltenham Gold Cup (Gr1) 2023. L’élevage français a non seulement décroché la victoire mais également la troisième place avec Gaillard du Mesnil (Saint des Saints), gêné par la chute de Farouk d’Alène, et la quatrième place par le biais d’un Capodanno (Manduro) assez incroyable à ce niveau. Entre ces trois "FR", c’est Ahoy Senor (Dylan Thomas), au port de tête si haut, qui s’est intercalé à la deuxième place. Battu par Bravemansgame (Brave Mansonnien), grand absent ce mercredi, et maintenant par L’Homme Pressé, voilà une ligne qui nous donne encore plus envie de voir un match entre ces deux chevaux. Le pensionnaire de Lucinda Russell est aussi un sauteur qui sort de l’ordinaire.

Bravemansgame n’aime pas la pluie. Dans cette épreuve, on regrettera donc le forfait de Bravemansgame, annoncé seulement vingt minutes avant la course, à cause du terrain trop souple… Regrettable pour son entraîneur, Paul Nicholls, qui a perdu sa meilleure cartouche pour le Festival. On devrait maintenant le revoir à Aintree où, logiquement, face à une adversité beaucoup plus faible, il devrait faire un canter et assurer des gains précieux à son mentor dans sa quête du titre de champion trainer.

Sa mère a gagné une bonne course à Auteuil. Élevé par Bernard Camp, L'Homme Pressé a été présenté à la vente d'automne Arqana par le haras du Dorat. Il a été racheté 22.000 € yearling et a débuté sa carrière chez Mickaël Seror, étant exporté après sa deuxième sortie, soldée par une deuxième place sur les haies de Fontainebleau.

C'est un fils de Diamond Boy (Mansonnien), étalon à Kilbarry Lodge Stud en Irlande, dont il est le premier gagnant de Gr1.

L'Homme Pressé est le premier vainqueur de Romance Turgot (Bateau Rouge), gagnante de trois courses en obstacle, dont le Prix Katko (Handicap) à 4ans, sur le steeple d'Auteuil. L'Homme Pressé est le troisième et dernier produit de sa mère, disparue en 2018, et il est aussi son seul gagnant. La deuxième mère, Femme Rouge (Elmaamul), a gagné douze courses de 2ans à 6ans en Italie.