Cheltenham Gold Cup (Gr1) : À Plus Tard écrit l’histoire

International / 18.03.2022

Cheltenham Gold Cup (Gr1) : À Plus Tard écrit l’histoire

SPECIAL FESTIVAL DE CHELTENHAM

Par notre envoyé spécial Christopher Galmiche

Cheltenham (GB), vendredi

Comme un symbole. Ce sont les couleurs bleu, blanc et rouge de Cheveley Park Stud, casaque classique en plat, qui ont brillé dans le Ruban Bleu de l’obstacle, la Cheltenham Gold Cup (Gr1) grâce au French bred À Plus Tard (Kapgarde). L’entité de la famille Thompson a mis beaucoup d’argent dans le monde de l’obstacle avec de nombreux gagnants de Gr1 à la clé. Ce vendredi, ils ont connu l’apothéose d’un succès dans le Grand Steeple anglais moins de dix ans après être arrivés sur les obstacles… Dans le rond des vainqueurs, les Thompson n’ont cessé de se prendre dans les bras. « Unbelievable ! » Ils n’en revenaient pas. Il faut dire qu’ils avaient échoué aux portes de la gloire dans la précédente Gold Cup. Fidèle partenaire d’À Plus Tard, Rachael Blackmore avait aussi été extrêmement déçue de perdre la précédente édition face à Minella Indo (Beat Hollow). Cette année, À Plus Tard, ses propriétaires et son jockey ont pris une revanche éclatante. Rachael Blackmore a monté une course parfaite, ayant retenu les leçons de ses erreurs l’an passé. Elle a très longuement patienté dans la seconde moitié du peloton et ne s’est rapprochée qu’à la sortie du tournant final. Entre les deux derniers fences, À Plus Tard est arrivé à vitesse grand V sur Minella Indo et il l’a dominé aisément sur le plat. Avec cette monte irréprochable, Rachael Blackmore est devenue la première femme à remporter la Cheltenham Gold Cup !

Un grand moment pour les Devin… En plat comme en obstacle, la famille Devin a sorti de grands chevaux. Après avoir échoué aux portes du Graal avec Shannon Rock (Turgeon) sous ses couleurs, Antonia Devin et son mari Henri ont décroché le Grand Steeple anglais pour la première fois. Rencontré dans le rond avant le retour d’À Plus Tard, elle nous a dit : « C’est une très belle journée d’autant que Fil Dor a failli gagner le Triumph Hurdle (Gr1). Je suis très émue. En plus, Doctor Dino (Muhtathir) a remporté la troisième course aussi. Gagner le Grand Steeple anglais, c’est fantastique ! Fantastique ! Quelle monte aussi de Rachael Blackmore. Elle a monté merveilleusement bien. En 2021, À Plus Tard avait été battu car elle était venue trop tôt. Là, elle est restée derrière et elle a donné un parcours parfait au cheval. Nous avions choisi Kapgarde pour produire À Plus Tard car la mère est toute petite. Elle avait besoin d’un étalon avec plus de cadre. »

… mais aussi pour Nicolas Bertran de Balanda et Sébastien Desmontils ! C’est Nicolas Bertran de Balanda, Alex Elliott et Sébastien Desmontils qui ont déniché À Plus Tard. Il avait fait parler son braquet pour remporter le Prix Général de Rougemont (L) sur les haies d’Auteuil avant d’être acheté. À l’époque, il était déjà fait en cheval de steeple. Nicolas Bertran de Balanda nous a déclaré, très ému : « À Plus Tard avait très bien gagné à Auteuil. C’était un beau cheval, très bien né. Il semblait pouvoir faire un très bon cheval de steeple avec l’âge. Il avait montré aussi de l’accélération. C’est une superbe famille, des super éleveurs et le cheval n’a fait que progresser avec le temps. »

Rachael, première en tout ! Première femme à remporter le Champion Hurdle (Gr1) avec Honeysuckle (Sulamani), à être le meilleur jockey du Festival, à gagner le Grand National de Liverpool (Gr3) avec Minella Times (Oscar) en 2021, Rachael Blackmore avait été extrêmement déçue de la défaite d’À Plus Tard dans la Gold Cup 2021. Elle avait refait la course des centaines de fois et assumé le fait qu’elle était venue trop tôt. L’ovation qui lui a été réservée à son retour au rond des vainqueurs puis lorsqu’elle est montée sur le podium est l’une des plus intenses que l’on ait entendues à Cheltenham. Le favori du public À Plus Tard, qui l’emporte avec le jockey le plus populaire, voilà l’explication. Maintenant, on peut se demander : jusqu’où va aller Rachael ? Elle a déclaré : « Je ne peux pas y croire ! Je suis si chanceuse de monter tous ces très bons chevaux. Vous ne pouvez rien faire sans les chevaux et une écurie comme celle de Henry de Bromhead. Être son jockey est phénoménal ! J’ai vécu tant de grandes journées. Je ne rendrais mon trophée dans le Grand National pour rien au monde. Mais c’est la Gold Cup ! »

Henry de Bromhead conserve son titre. Un an après la victoire de Minella Indo devant À Plus Tard, Henry de Bromhead a conservé son bien dans la Gold Cup. Il a même fait à nouveau le jumelé. L’entraîneur irlandais, le digne héritier de Willie Mullins, était fou de joie devant les tribunes lorsqu’il a déclaré : « À Plus Tard a été tellement impressionnant et Minella Indo a couru de première. Rachael a été brillante et a monté une course excellente. À Plus Tard a eu un très beau passage pour prendre la tête. Avec la foule qui est présente cette fois, c’est exceptionnel ! » Fils de David Thompson, l’homme de Cheveley Park Stud, disparu il y a quelques mois, Richard Thompson a dit : « Nous parlions de la Gold Cup depuis un moment et c’est arrivé ! C’est fantastique de gagner cette course. Mon père aurait aimé ce moment. Il a regardé la Gold Cup pendant tant d’années… Je ne peux même pas parler. »

Minella Indo a dormi lui aussi dans le parcours et il n’a pas à rougir de sa deuxième place. Les rôles dans le parcours se sont inversés par rapport à 2021. Un autre français monte sur le podium : Protektorat (Saint des Saints). Lui aussi s’est fait oublier dans le parcours et il a été d’un courage hors norme pour résister à Galvin (Gold Well) et prendre la troisième place. À 7ans, il a tout l’avenir devant lui.

Kapgarde au sommet. À Plus Tard offre un quatrième succès à l’élevage français dans la Gold Cup en l’espace de quatre éditions. C’est beau ! Son père, le sauteur Kapgarde (Garde Royale) officie au haras de la Hêtraie et il a déjà donné sept lauréats de Gr1 ! On lui doit aussi cinq lauréats de Groupe en tant que père de mères. En 2022, il est proposé à 15.000 € et restera dans l’histoire comme un des rares étalons à avoir produit un lauréat de Gold Cup et un gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) ! Et c’est sans compter Clan des Obeaux (King George VI Stakes, Gr1, deux fois), Feu Follet (Prix Alain du Breil, Gr1), Prince Ali (Prix Alain du Breil, Gr1), Gua du Large (New Stand Handicap Hurdle, Gr1), Fakir d’Oudairies (Drinmore Novice Chase et Melling Chase, Grs1)…

À quand un fils de Kapgarde au haras en France ? À Plus Tard a débuté sa carrière sous les couleurs Devin et l’entraînement de Dominique Bressou. Il a quitté la France après une victoire dans Prix Général de Rougemont (L).

Turboka, deux fois sur un podium de Gr1 vendredi ! Élevé par Antonia Devin, À Plus Tard est un fils de Turboka (Kahyasi), lauréate à cinq reprises en obstacle, trois fois en haies et deux fois en steeple. Après À Plus Tard, Turboka a produit File au Poteau (Doctor Dino), lauréat du Prix Piomares à Auteuil. Turboka a donné l’inédite La Turbale (Ange Gabriel), qui est une poulinière en tout point remarquable. En effet, La Turbale a produit Style Icon (Doctor Dino), gagnante de trois courses en plat à 3ans, dont le Prix Charles Laffitte (L, 2.100m), Le Lude (Turgeon), lauréat à 4ans du Prix Jean de La Rochefoucauld (Steeple-chase) à Auteuil et troisième du Prix des Platanes (L). Mais aussi Fil d’Or (Doctor Dino), brillant double lauréat de Groupe et deuxième du JCB Triumph Hurdle (Gr1) ce vendredi.

À Plus Tard est un petit-fils de la bonne Turbotière (Turgeon), triple lauréate de Listed en plat et placée de Groupe. Turbotière a produit cinq black types sur les obstacles : Allez Sainte Croix (Saint des Saints), troisième du Prix Pelat (L), Turbotin (Passing Sale), vainqueur du Prix Finot (L), Dottore (Doctor Dino), gagnant du Prix Violon II (L), et Kapétienne (Kapgarde), troisième du Prix François de Poncins (L). C’est la souche de Ladykish (Comte du Bourg), gagnante du Prix Maurice Gillois (Gr1), et de Turkish Junior (Comte du Bourg), vainqueur du Prix La Périchole (Gr3).