Damien de Watrigant : « God Blessing va avoir une sortie en province avant Paris »

Courses / 26.03.2022

Damien de Watrigant : « God Blessing va avoir une sortie en province avant Paris »

Cette année, Damien de Watrigant dispose d’un lot de 3ans intéressant comme l’a montré Grand Large (Bobby’s Kitten), probant vainqueur du Prix Young Tiger (Inédits) à Toulouse. Trois poulains de son effectif sont engagés dans les classiques, à commencer par God Blessing (Siyouni). Ce représentant du haras d’Haspel (José Delmotte), qui était le seul inédit du Prix Joseph Biancone (Maiden), s’est imposé en bon poulain alors qu’il n’était pas à 100 % de ses capacités. À son sujet, Damien de Watrigant nous a appris : « God Blessing va très bien. Il est issu d’une famille tardive. Monsieur Delmotte, son propriétaire, m’a toujours donné carte blanche. Nous avons donc pris notre temps avec lui. Il est engagé dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) mais nous n’allons pas y aller car il est trop en retard. C’est un cheval que nous espérons voir cet été courir les belles courses. God Blessing va courir une fois en province avant Paris. Ce sera probablement une Classe 2 ou une Classe 1. » Outre son engagement dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains, God Blessing est engagé dans le Qatar Prix du Jockey Club (Grs1).

Une Classe 1 pour Galaxie Gold. Issu de la même famille que God Blessing et disposant aussi d’un engagement dans la Poule et le Jockey Club, Galaxie Gold (Dariyan) a montré des moyens dès ses débuts en s’imposant dans le Prix d’Arette (Inédits) l’année dernière sur la PSF de Pau. Pour sa rentrée le 4 mars à Bordeaux-Le Bouscat, ce poulain avait refait beaucoup de terrain à l’extérieur pour prendre la deuxième place du Prix de Philante (Classe 2) : « Galaxie Gold appartient aussi à monsieur Delmotte. Il va courir le Prix Jacques Dogny (Classe 1) le 1er avril à Bordeaux. C’est un chic cheval qui travaille très bien et il a l’air en pleine forme. Nous changeons de catégorie mais le matin il ne montre pas grand-chose. Je pense donc que ce poulain a un vrai potentiel. »

Warning Sign attend le bon terrain. Également estimé par Damien de Watrigant, Warning Sign (Attendu) avait ouvert son palmarès sur sa classe dans le lourd de Toulouse mais il n’a pu confirmer dans un lot supérieur en terrain profond : « Warning Sign a fait sa rentrée à Toulouse dans un terrain bien trop lourd pour lui. Il a fait beaucoup de fautes et il faudra le revoir. C’est vrai qu’il avait gagné en terrain lourd en fin d’année mais c’était sur sa classe. Là, face à des chevaux d’un niveau supérieur, il n’a pu faire mieux. C’est une course à oublier. Avec monsieur Bouchard, nous allons attendre. Il pourra recourir en bon terrain dans le Sud-Ouest. Lui aussi est tardif. Il devrait bien venir sur la distance et bien faire cet été. » Warning Sign est engagé dans Le Qatar Prix du Jockey Club et dans le Grand Prix de Paris (Grs1). Enfin, l’entraîneur nous a aussi parlé d’Ameland (Josco du Cayrou), qui a été jugé digne de participer au French Arabian Breeders’ Challenge Classic-Hh. Sheikh Zbs Al Nahyan (Gr1 PA), et notifié vendu depuis le 21 mars sur France Galop : « Le cheval a été acheté par un propriétaire koweïtien et a donc rejoint le Koweït. »