DANS LES CUISINES : À Étreham, le soutien aux étalons maison paye

Élevage / 10.03.2022

DANS LES CUISINES : À Étreham, le soutien aux étalons maison paye

DANS LES CUISINES

À Étreham, le soutien aux étalons maison paye

À la manière des grands chefs, ils ont leurs secrets pour élaborer les champions de demain… Jour de Galop vous propose une immersion dans les cuisines des éleveurs du top 40 de plat et d’obstacle (en 2021) qui ont bien voulu nous dévoiler leurs plans de monte pour la saison 2022. Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Nicolas de Chambure (haras d’Étreham).

Cette semaine à Chantilly, Lassaut (Almanzor) a fait grande impression pour remporter le Prix de la Broutillerie (Maiden). Il vise désormais la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) :

« Sa mère Lady Family (Sinndar) vient d’avoir un produit de City Light (Siyouni)... et elle retourne à Almanzor (Wootton Bassett). Et ce d’autant plus que sa yearling par le même étalon est vraiment très belle. C’est un croisement qui fonctionne ! C’est une famille qui a beaucoup de vitesse, avec de bons sprinters à chaque génération. La souche est vivante et elle a été active dans plusieurs mains en France, aux États-Unis et en Irlande. Même si la jument est une fille de Sinndar (Grand Lodge), c’est tout de même un pedigree avec de la vitesse. Au modèle, elle convient vraiment à Almanzor et nous l’avons acquise pour soutenir l’étalon en première année. On s’aperçoit, quand on est étalonnier, qu’il est important d’acheter – dans la mesure de ses possibilités – des juments qui correspondent vraiment à son étalon. Des poulinières choisies spécifiquement au modèle et au pedigree. Si l’on ne fait que choisir dans son cheptel existant de juments, c’est souvent imparfait. Souvent, faire cet effort d’achat de juments porte ses fruits. C’est d’ailleurs ainsi que nous avions conçu Almanzor, dont la mère avait été acquise pour soutenir Wootton Bassett… » Les espoirs suscités par Lassault sont donc grands et nourris par la place particulière que cette lignée mâle occupe au haras d’Étreham : « Si Lassault suivait les traces de son père, l’histoire serait donc d’autant plus belle. Nous voulons qu’Almanzor marche dans les traces de son père, pour conserver ce courant de sang, mais aussi pour que la France bénéficie d’un étalon confirmé supplémentaire. » En soutenant Almanzor, Étreham a notamment produit un autre espoir classique, Queen Trezy (Almanzor), deuxième du Prix des Réservoirs (Gr3) :

« La mère est une fille par Dansili (Danehill). Wootton Bassett ayant lui-même bien fonctionné avec les juments issues de la lignée mâle de Danehill (Danzig), nous n’avons pas hésité à reproduire ce croisement. Ça a vraiment bien marché. Sur les quinze gagnants d’Almanzor, on voit des mères par Dansili, Fastnet Rock (Rock of Gibraltar), Danehill Dancer (Danehill), Kodiac (Danehill), Holy Roman Emperor (Danehill)… »

No Nay Never pour la mère de Fast Raaj. Interesting (Raven's Pass), deuxième du Prix Eclipse (Gr3) a donné le lauréat du Prix Djebel (Gr3) Fast Raaj (Iffraaj) : « Nous n’avons pas trop de mérite car elle a été acquise pleine d’Iffraaj (Zafonic). Elle aussi avait été achetée dans l’idée de soutenir Almanzor. Sa 3ans Almanfata (Almanzor) est à l’entraînement chez Yann Barberot et elle a récemment très bien débuté. Interesting est suitée d’une belle Hello Youmzain (Kodiac). Elle est saillie par No Nay Never (Scat Daddy). C’est une jument qui a besoin d’un peu de physique. Elle croise bien avec le sang de Mr. Prospector (Raise a Native). » The Hunt is On (Manhattan Rain) a donné Midlife Crisis (Wootton Basset), deuxième du Prix Luthier (L), mais aussi Chloé (Siyouni), au départ du Prix Rose de Mai (L) jeudi à Saint-Cloud : « Elle est à terme tard et nous n’avons pas encore fait son croisement. Nous allons voir comment évoluent les choses. Elle est pleine de Galiway (Galileo). »

Elles restent en France. Mission Impassible (Galileo) est gagnante du Prix de Sandringham (Gr2). Margot Did (Exceed and Excel), lauréate des Coolmore Nunthorpe Stakes (Gr1), a aussi donné Magic Attitude (Galileo), lauréate des Belmont Oaks Invitational Stakes (Gr1) : « Elle va pouliner de Lope de Vega (Shamardal). On a un bon yearling par Almanzor. Elle va à Wootton Bassett car nous avons encore quelques breeding rights. C’est une famille qui ne fait pas de grands chevaux. Nous essayons de l’envoyer à des étalons qui ramènent du physique tout en étant outcross de Galileo (Sadler’s Wells) et Danehill (Danzig). »

Shadan (Orpen), lauréate du Prix Caravelle - Haras des Granges (L), est une sœur de Tamahere (Wootton Bassett), lauréate des Sands Point Stakes (Gr2) : « La famille donne pas mal de taille. Après trois étalons confirmés, elle va sûrement aller à Hello Youmzain. Il va lui ramener substance et précocité. »

Malakeh (Harbour Watch), troisième des 1.000 Guinées allemandes (Gr2), a été acquise : « Spécifiquement pour soutenir Hello Youmzain. Elle a donné une jolie pouliche. C’était une bonne jument de 1.600m, avec de beaux points de force. Elle va à Almanzor pour ramener un peu d’envergure. »

Koubalibre (Galileo) est la sœur de Tiggy Wiggy (Kodiac), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1) et troisième des 1.000 Guinées (Gr1) : « Elle va à Siyouni (Pivotal). Le matin, chez Freddy Head, elle montrait beaucoup de dispositions. De petits soucis physiques ne lui ont pas permis de dévoiler tout son potentiel, même si elle a gagné à Paris. Après un bon Kodiac, elle va pouliner de Wootton Bassett. »

Boos (Dream Ahead) s’est classée deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) : « Nous l’avons achetée à Keeneland. C’est une bonne jument, bien faite et de taille moyenne, qui ira parfaitement à Persian King (Kingman). »

Elles vont en Irlande. Purely Priceless (Galileo) a donné trois black types, dont Palmyre (Dansili), deuxième du Prix Charles Laffitte et troisième du Grand Prix de Clairefontaine (Ls), Alzire (Shamardal), gagnante du Prix Coronation (L) et Tasman Bay (Le Havre), placé des King Edward VII Stakes (Gr2) et du Prix Guillaume d’Ornano (Gr2). La deuxième mère, Peeping Fawn (Danehill) avait réussi l’exploit de remporter quatre Grs1 en l’espace de cinquante-trois jours : les Pretty Polly Stakes, les Irish Oaks, les Nassau Stakes et les Yorkshire Oaks : « Purely Priceless vient de pouliner d’une belle Almanzor. Elle va à Lope de Vega (Shamardal), soit le croisement d’Alzire). »

Steip Amach (Vocalised), gagnante des Killavullan Stakes (Gr3, 1.400m) et des Amethyst Stakes (Gr3, 1.600m) s’est classée troisième du Prix Rothschild et du Darley Prix Jean Romanet (Grs1). Elle va à Mehmas (Acclamation).

« C’est un croisement assez logique, la jument étant une sœur de la mère de Malavath (Mehmas), gagnante du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). C’est une jument importante et Mehmas tombait là aussi sous le sens. Le produit à naître aura un papier avec des courants que l’on ne trouve pas partout. »

La mère de la championne Uni (More than Ready) n’a malheureusement pas laissé de femelles à Étreham. D’où l’achat de l’australienne Miss Balooshi (Pride of Dubai), elle aussi issue de la célèbre souche de Rafha (Kris) : « Elle a été saillie par Night of Thunder (Dubawi). »

Silver Horn (Golden Horn), petite-fille de Magnificient Style (Silver Hawk) a une page de catalogue assez spectaculaire, étant la sœur de nombreux bons chevaux dont Nathaniel (Galileo) : « Elle va à Wootton Bassett. »

L’obstacle aussi. Belle et Chic (Poliglote) a pour aïeule la célèbre Newness (Simply Great) : « Cette ravissante fille de Poliglote (Sadler’s Wells) a une yearling de Doctor Dino puis un bon mâle de Saint des Saints (Cadoudal)… et elle retourne à cet étalon. » La Quest (Saint des Saints) est une fille de la bonne Latran (Pistolet Bleu). « Pleine de Latrobe (Camelot), elle retourne à cet étalon. » Albanita (Sea the Moon), a gagné sur 1.600m à 2ans, en Angleterre, avant de faire bonne contenance sur 2.000m et plus. C’est la sœur de Moscato (Hernando) qui va peut-être décrocher le titre de meilleur cheval d’obstacle américain lors de la cérémonie des Eclipse Awards. La deuxième mère n’est autre que la célèbre Alouette (Darshaan) de Kirsten Rausing : « Elle a une belle femelle de Goliath du Berlais (Saint des Saints) et va à Saint des Saints. »

QUELQUES CROISEMENTS DU HARAS D'ÉTREHAM

Jument (père) Saillie 2022

Lady Family (Sinndar) Almanzor

Interesting (Raven's Pass) No Nay Never

Purely Priceless (Galileo) Lope de Vega

Mission Impassible (Galileo) Wootton Bassett

Steip Amach (Vocalised) Mehmas

Shadan (Orpen) Hello Youmzain

Koubalibre (Galileo) Siyouni

Malakeh (Harbour Watch) Almanzor

Boos (Dream Ahead) Persian King

Silver Horn (Golden Horn) Wootton Bassett

Belle et Chic (Poliglote) Saint des Saints

Albanita (Sea the Moon) Saint des Saint

La Quest (Saint des Saints) Latrobe

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.