Dizzy Bizu entre au haras

International / 21.03.2022

Dizzy Bizu entre au haras

Très en vue lors d’une récente rentrée effectuée dans le Prix Ronde de Nuit (L), la petite Dizzy Bizu (Caravaggio) n’avait jamais pu faire illusion, concluant finalement au huitième rang, loin du podium. Sur France Galop, le 18 mars, cette représentante et élève de Peter-David Savill a été déclarée en fin de carrière en France. Joint par téléphone, Stéphane Wattel, qui l’entraîne depuis ses débuts, a confié : « Nous avons longtemps hésité à la maintenir en compétition à 3ans. Finalement nous nous sommes laissé tenter... À l’entraînement, elle semblait vraiment avoir gardé sa fraîcheur mentale. Mais, en course, bien que le parcours n’ait pas été très favorable, elle a montré qu’elle ne voulait plus aller au combat. Nous avons donc décidé de la rentrer au haras. Son propriétaire, Peter-David Savill, est un éleveur sans sol. Il a placé la pouliche au haras du Logis Saint-Germain. Dizzy Bizu sera saillie cette année. Le choix de l’étalon n’est pas encore établi. » Au cours de sa carrière, Dizzy Bizu s’est imposée à trois reprises en huit tentatives. Après des débuts tonitruants sur les 1.000m de Chantilly, elle avait remporté le Prix La Flèche (L), puis terminé deuxième du Darley Prix de Cabourg et du Prix d’Arenberg (Grs3) avant de conclure sa saison 2021 sur une victoire dans le Critérium de Vitesse (L).