Dubai Turf (Gr1) : Lord North, un sandwich japonais et un dead-heat !

International / 26.03.2022

Dubai Turf (Gr1) : Lord North, un sandwich japonais et un dead-heat !

Meydan (AE), samedi

Quelle arrivée ! Bien malin était celui qui, au passage du poteau, pouvait dire qui avait gagné la Dubai Turf (Gr1). Trois chevaux ont fini sur la même ligne : l’animateur Panthalassa (Lord Kanaloa), Lord North (Dubawi), le tenant du titre, qui a tracé une sacrée ligne droite, et le dernier assaillant, Vin de Garde (Deep Impact), venu comme une balle à l’extérieur.

Le verdict a mis du temps à arriver… Dans un premier temps, Vin de Garde et Mickaël Barzalona ont été déclarés troisièmes. Restait à détacher Lord North et Panthalassa : mission impossible ! Les deux chevaux ont été déclarés dead-heat et nous ne sommes pas passés loin d’un possible triple dead-heat car Vin de Garde échoue du plus petit des naseaux… Lord North garde son titre. Yoshito Yahagi décroche un troisième succès dans cette soirée de la Dubai World Cup (Gr1) : après la Breeders’ Cup 2021 et la réunion de la Saudi Cup, l’entraîneur japonais est devenu le meilleur ambassadeur de son pays.

Lord North se retrouve. Un dead-heat en frôlant le record. Pour retrouver le dernier dead-heat dans un Gr1, il ne faut pas remonter à loin – 2021 – mais il faut aller loin : il s’agit de l’Oakleigh Plate, en Australie. La course est discutée sous la formule handicap, elle doit donc théoriquement encourager un dead-heat. Dans un Gr1 sous formule "classique", on retrouve les Spinaway Stakes (Gr1) en 2016, sur le dirt.

Pendant la longue attente du résultat de la photo, Frankie Dettori, jockey de Lord North, a dit : « Je me voyais battu sur le poteau donc je serais très content d’un dead-heat. Il a passé la moitié de l’année au repos, il a failli mourir l’an passé et il faut donc féliciter l’équipe d’avoir su le ramener à ce niveau. Il a tout donné pour finir. » John Gosden, son entraîneur, a ajouté : « C’est un excellent résultat en étant pris dans un sandwich japonais ! Leurs chevaux sont tellement durs. Leurs investissements payent. (…) Je suis très content du cheval, il a eu une très mauvaise infection à la gorge l’an passé et nous avons pu le ramener juste à temps. » Thady Gosden évoquera les Prince of Wales’s Stakes (Gr1) à Royal Ascot comme possible option, épreuve que Lord North a remportée en 2020.

Ils pourraient se retrouver dans les Prince of Wales’s. Panthalassa est un vrai dur. Il décroche, à 5ans, son premier Gr1, lui qui ne fait que progresser. Le représentant de Hiroo Race Co. Ltd aime aller devant et mener à un rythme soutenu. Avec Lord North, il passe le poteau en 1’45”77, frôlant le record de la course établi par un autre japonais, Just a Way (Heart’s Cry, 1’4”’52). Ce n’est pas un mince exploit.

Yoshito Yahagi a commenté : « Normalement, quand il court, il prend l’avantage et se détache vraiment. Nous pensions qu’il mènerait de façon plus détachée mais il a bien résisté jusqu’à la fin. Il sort très vite des boîtes, nous n’étions pas inquiets du numéro de corde [le 12, ndlr]. Nous avons eu beaucoup de chance aujourd’hui donc je ne pensais pas que nous avions perdu ! Mais je n’ai jamais connu une attente aussi longue pour la photo. Je suis très fier d’avoir pu montrer la force des courses japonaises, qui ont tellement progressé ces dernières années, sur la scène internationale. C’est la première fois que Panthalassa court aussi bien sur piste ferme. Il a bien couru en terrain souple donc l’amener en Europe est en haut sur ma liste de priorités. Nous aimerions viser Royal Ascot et les Prince of Wales’s. »

Les gros achats de Godolphin. Lord North, élevé par Godolphin, est un fils de l’étalon de Darley Dubawi (Dubai Millennium). La mère, Najoum (Giant’s Caueway), est arrivée chez Godolphin lors de l’opération d’achat de Stonerside Farm, en 2008, quand elle était foal. Elle a gagné deux courses à 2ans pour Saeed bin Suroor, en affichant un rating de 86, et a couru ensuite une seule fois à Meydan. Lord North est son deuxième gagnant sur quatre produits ayant couru. La deuxième mère, Divine Dixie (Dixieland Dixie), a donné le gagnant des Blue Grass Stakes (Gr1) Bandini (Fusaichi Pegasus), étalon décevant, et la gagnante de Gr3 Discourse (Street Cry). Najoum a une 2ans par New Approach (Galileo) et une pouliche yearling par Too Darn Hot (Dubawi).

Le troisième black type de sa mère. Élevé par Hidenori Kimura, Panthalassa est un fils de Lord Kanaloa (King Kamehameha), étalon de Shadaï, et de l’irlandaise de naissance Miss Pemberley (Montjeu), qui a couru au Japon à sept reprises à l’âge de 3ans, sans s’imposer. Au haras, elle a donné quelques bons éléments. Panthalassa est son meilleur produit mais elle a donné deux autres black types : Etendard (Deep Impact), deuxième d’un Gr2 préparatoire au Derby japonais (Gr1), et Dimension (Deep Impact), dont la meilleure performance est une troisième place dans les Hanshin Himba Stakes (Gr2, 1.600m). La jument, âgée de 20ans, n’a pas de yearling ou de 2ans déclarés et elle a été présentée à Rey de Oro (Deep Impact) l’an passé.