Glenfarclas Cross-Country Handicap Chase - 3e Étape de la Crystal Cup : le "FR" Delta Work prive Tiger Roll des adieux rêvés

International / 16.03.2022

Glenfarclas Cross-Country Handicap Chase - 3e Étape de la Crystal Cup : le "FR" Delta Work prive Tiger Roll des adieux rêvés

Cheltenham (GB), mercredi

Les lots des cross de Cheltenham sont de plus en plus relevés. La plupart des gagnants de Gr1 en steeple, émoussés, sont envoyés sur cette spécialité et, logiquement, le niveau monte. C’est ainsi que cette année, l’élève de la famille Magnien Delta Work (Network), cinq fois lauréat de Gr1 sur les fences, découvrait le cross à l’occasion de la deuxième étape de la Crystal Cup. Et il a frappé fort d’emblée en s’imposant nettement. Le tout, ironie de l’histoire, en s’offrant son compagnon de couleurs et d’entraînement Tiger Roll (Authorized). Il l’a ainsi privé d’adieux victorieux. D’où le nombre de "Oh" de déception qui sont montés des tribunes au passage du poteau. Mais Tiger Roll n’a pas à rougir de sa performance. Il a pris les commandes à un peu moins d’un tour de l’arrivée et a bien répondu à Delta Work après le franchissement de l’ultime obstacle. Mais ce dernier est revenu sur lui. Il lui a pris une demi-longueur, puis une longueur, et la cause était entendue.

Plus de déception que de joie pour O’Leary. Propriétaire de Delta Work et Tiger Roll, avec lequel il a alimenté de nombreuses polémiques quant au poids qui lui était attribué dans le Grand National, Michael O’Leary a dit : « J’aurais vraiment aimé voir Tiger Roll gagner. C’est dur de ne pas être déçus même si nous avons gagné. C’est un conte de fées qui s’achève sur un terrain qui n’a jamais été la tasse de thé de Tiger Roll. C’est un combattant. Il a fallu un cheval de Gold Cup comme Delta Work et un terrain qu’il n’aime pas pour le battre. Tiger Roll est revenu à Cheltenham plusieurs années de suite et c’est génial. C’est le cheval d’une vie ! Le fait que Delta Work soit passé en cross lui a donné une seconde jeunesse. » Après sa victoire dans une épreuve qui prépare au Grand National, il est proposé à 16/1 pour la grande course de Liverpool.

Des autres français comme Easysland (Gentlewave) et Prengarde (Kapgarde), il n’en a jamais été question pour les premières places. Easysland a mené avant de faire une faute, puis de s’éteindre. Prengarde n’a pu figurer. Diesel d’Allier (Kap Rock) s’est remarquablement défendu, prenant la quatrième place face à un lot de haute volée.

Un tour d’honneur qui donne des frissons. Pour ses adieux, Tiger Roll est revenu au rond des vainqueurs pour la photo en compagnie de Delta Work. Un tonnerre d’applaudissements a réveillé l’assistance groggy par le froid et la pluie. Avec la chanson Eye of the Tiger en fond sonore, Tiger Roll a eu droit à un tour d’honneur digne du champion qu’il est. Le public s’est massé devant et dans le rond pour l’applaudir, parfois le caresser et prendre une photo de ce double gagnant du Grand National, vainqueur à cinq reprises lors du Festival de Cheltenham.

Robbe, la grande jument des Magnien. Élevé par Charles et Jean-François Magnien, Delta Work est un fils de Network (Monsun), un étalon mort trop tôt et qui a donné des chevaux de premier plan que nous connaissons tous. Un seul de ses huit lauréats de Gr1 a décroché le graal en France ! Delta Work a lui-même quitté la France après une victoire en plat à Cluny sous l’entraînement d’Emmanuel Clayeux.

La mère, Robbe (Vidéo Rock), est la poulinière phare de l'élevage Magnien. Après avoir couru trois fois sans briller, elle a donné trois black types : Elwood (Martaline), deuxième du Ten Up Novice Chase (Gr2), et Cap York (Ballingarry), lauréat du Leinster National Handicap Chase (Gr1).

La deuxième mère, Hôtesse du Bouille (Luchiroverte), est la grand-mère de six black types, dont Campero (Fragrant Mix), vainqueur sur les haies de Clairefontaine à 3ans et du Prix Saint Sauveur (L), Ga Law (Sinndar), gagnant du Rising Stars Novices' Chase (Gr2), et Val de Law (Epalo), troisième du One Magnificent City Manifesto Novices' Chase (Gr1).

La troisième mère, Kelinda (Pot d'Or), venait de chez Lucie Couétil, qui vient de nous quitter. C'est elle qui a "sorti" trois grandes juments du Centre-Est à partir de ses souches normandes ou pur-sang : Kelinda, L'Oranaise (Paris Jour), la future mère d'Al Capone II (Italic), et La Salamandre (Pot d'Or), la mère du vainqueur de Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) El Paso III (Vidéo Rock).