Histoire d’eau

International / 17.03.2022

Histoire d’eau

C’est mon dixième Festival de Cheltenham, et en demandant aux plus anciens journalistes et photographes des lieux, ils m’ont répondu qu’ils n’avaient jamais vu ça ! Ce mercredi a été l’une des journées les plus pluvieuses de l’histoire de cette grande semaine. Pourtant, la météo n’annonçait pas de pluie tôt le matin. Et comme le terrain avait été jugé très, voire trop rapide, mardi soir, Jon Pullin, le nouveau régisseur de Cheltenham, a pris soin d’arroser. Mais les prévisions ont brutalement annoncé l’arrivée de trombes d’eau à partir de 10 h et ce pour toute la journée ! De fait, la pluie a été soutenue et régulière. La poisse pour ceux qui avaient prévu de venir assister uniquement à la journée de mercredi… Ceci dit, déluge ou pas, les spectateurs étaient toujours aussi nombreux, parfois juste en costume, sans greloter de froid et, visiblement, sans réellement ressentir les effets de l’humidité. Leurs supers pouvoirs "anti-froid" étaient sans doute liés à l’absorption de breuvages alcoolisés… Quant à Jon Pullin, il n’a pas eu le temps de s’offrir une coupe. Pour son premier Festival, il a essuyé… les remontrances ! En effet, la pluie associée à l’arrosage, cela faisait plutôt désordre. Dans un premier temps, le terrain est passé de bon à souple puis directement à lourd ! « It’s a proper National Hunt weather », a déclaré Willie Mullins. En version française : « C’est un vrai temps d’obstacle ! » Il est vrai que ses protégés ont été comme des poissons dans l’eau sur cette piste lourde. En revanche, Paul Nicholls n’a pas compris le choix de Jon Pullin et de ses équipes. Une décision qui l’a contraint à déclarer forfait sa meilleure chance de la semaine, Bravemansgame (Brave Mansonnien), qu’il va désormais réorienter sur Aintree, meeting qui demeure l’objectif de la maison Nicholls bien plus que celui de Cheltenham. Nicky Henderson n’a pas souhaité critiquer Jon Pullin mais a expliqué que Shishkin (Sholokhov) n’avait pas apprécié le terrain… Pourtant, lors de son succès à Ascot, dans le Clarence House Chase (Gr1), la piste était plus que souple. Selon nous, son champion était plutôt dans un jour sans, étant battu dès le départ… Avant le Champion Bumper (Gr1), dernière course programmée mercredi, des officiels sont venus voir la piste. Nous avons même cru que l’épreuve allait être reportée. Finalement, elle a eu bien lieu mais avec vingt minutes de retard, les concurrents prenant soin d’éviter certaines portions impraticables. Il n’empêche : des gerbes d’eau sont sorties de terre à certains endroits ! Amazing ! Un vrai terrain très lourd, que l’on ne connaît quasiment plus à Auteuil. Heureusement, Cheltenham a ceci de particulier qu’il possède deux "jeux" de pistes : une de claies et une de steeple pour le mardi et le mercredi appelé l'old course. Idem pour les deux derniers jours avec le New Course. Ceci dit, même si les pistes sont neuves, elles devraient favoriser l’aptitude au terrain lourd en cette fin de semaine…