Le Magazine : 2ans : comment la France est-elle armée qualitativement ?

International / 15.03.2022

Le Magazine : 2ans : comment la France est-elle armée qualitativement ?

Par Franco Raimondi

Pour être compétitif chez les 2ans, il faut avoir la quantité et la qualité. Sur le facteur qualitatif, l’étude des pedigrees est un bon indicateur. Pour savoir si la France peut espérer bien se défendre sur ce créneau, nous avons étudié la descendance des douze meilleurs étalons européens. Parmi leurs produits, 241 sont déjà enregistrés à l’entraînement en France. Cela représente (seulement) 16 % de leur production. Mais attention, cela ne veut pas dire que les 84 % restants seront entraînés à l’étranger. Certains sont encore au pré-entraînement ou au haras. D’ici quelques semaines, notre étude sera plus précise mais, dès à présent, on peut estimer qu’un junior sur cinq issu du top 12 des sires européens sera entraîné en France.

Le top douze des étalons européens (par ordre alphabétique)

Étalon  Père Tarif 2019 (€) Foals 2020 Yearlings vendus Prix moyen 2ans en France
Adlerflug In the Wings 15.000 26 9 42.333 2
Dark Angel Acclamation 85.000 132 65 127.088 12
Dubawi Dubai Millennium 298.000 122 23 626.870 16
Frankel Galileo 208.000 124 29 398.291 21
Galileo Sadler's Wells Privé 102 23 544.395 9
Kingman Invincible Spirit 89.500 194 63 288.664 24
Kodiac Danehill 65.000 176 119 121.943 19
Lope de Vega Shamardal 80.000 154 87 216.490 23
Sea the Stars Cape Cross 135.000 145 78 220.122 17
Siyouni Pivotal 100.000 102 41 214.129 44
Wootton Bassett Iffraaj 40.000 69 42 161.123 37
Zoffany Dansili 25.000 139 94 52.606 17
Total 1.485 673 241

Deux tiers des Siyouni et des Wootton Bassett sont chez nous. Les étalons qui ont officié en France, en 2019, figurant dans ce top 12 ont pour nom Siyouni (Pivotal), quatrième, et Wootton Bassett (Iffraaj), douzième. Ils étaient affichés respectivement au prix de 100.000 € et de 40.000 €. Siyouni a eu 41 yearlings à passer en vente pour un prix moyen de 214.129 € alors que Wootton Bassett a affiché un prix moyen de 161.123 € pour 42 produits vendus. D’après Global Stallions, ces deux étalons ont produit 171 poulains en 2020 ; 81 de leurs produits sont déclarés à l’entraînement en France, soit 67 % de leur génération.

Les éleveurs étrangers ont fait confiance à ces deux reproducteurs. Les propriétaires aussi ! Ainsi, cinq des dix produits les plus chers de Siyouni, dont le top price, seront entraînés à l’étranger. À lui seul, Francis-Henri Graffard entraîne onze produits de l’étalon des Aga Khan Studs. Et avec 28 sujets issus du top 12, il arrive en deuxième place du classement des entraîneurs français qui ont reçu le plus de juniors issus des meilleurs sires européens.

André Fabre accueillera quatre top-yearlings de Wootton Bassett, dont deux achetés par Godolphin, alors que six seront entraînés à l’étranger. Il y a aussi un Wootton Bassett acheté par White Birch qui est chez Jean-Claude Rouget.

Les entraîneurs français ayant au moins 5 produits du top 12

Entraîneur Produits Top 12 Étalons plus représenté
André Fabre 45 Kingman (8)
Francis-Henri Graffard 28 Siyouni (11)
Jean-Claude Rouget 27 Siyouni (6), Wootton Bassett (6)
Carlos Laffon-Parias 13 Frankel (4)
Christophe Ferland 10 Dubawi (3)
Fabrice Chappet 10 Siyouni (3)
Stéphane Wattel 10 Kodiac (3)
Pascal Bary 9 Kingman (2), Siyouni (2)
Henri-François Devin 8 Dark Angel (2), Frankel (2), Siyouni (2)
François Rohaut 7 Lope de Vega (2)
Freddy Head 7 Kingman (2), Sea the Stars (2)
Mikel Delzangles 7 Siyouni (2)
Yann Barberot 6 Wotton Bassett (4)
Carlos & Yann Lerner 5 Kodiac (2), Wotton Bassett (2)
Jérôme Reynier 5 Lope de Vega (2)
Nicolas Clément 5 Lope de Vega (2)

Sept juniors par Galileo pour André Fabre. La génération 2020 de Galileo (Sadler’s Wells) compte 102 juniors, dont 23 sont passés sur les rings des ventes en affichant un prix moyen de 544.395 €. Cette année, nos amis de l'Aidan O’Brien Fans Site n’ont pas encore diffusé la liste des 2ans à l’entraînement à Ballydoyle mais, au cours des deux dernières saisons, une soixantaine de poulains et pouliches par Galileo a été confiée à Aidan O’Brien. Il en reste donc très peu pour les autres…

André Fabre est bien armé avec quatre pouliches et trois poulains. Cinq n’ont pas encore de propriété déclarée sur le site de France Galop (mais il y a beaucoup de Coolmore). Un portera les couleurs de l’écurie Ama.Zing Team. Une pouliche, deuxième produit de la talentueuse Pamplemousse (Siyouni), est élevée par sa propriétaire, Lady Bamford. Carlos Laffon-Parias a reçu une pouliche par la double lauréate de Gr1 aux États-Unis Lady of Shamrock (Scat Daddy) élevée par Wertheimer & Frère alors que Jean-Claude Rouget a une White Birch issue de la classique Beauty Parlour (Deep Impact) qui a déjà produit la gagnante de Gr1 Blowout (Dansili).

Les Wertheimer ont misé sur Dubawi. L’étoile de Godolphin, Dubawi (Dubai Millennium), compte seize juniors déjà à l’entraînement en France. Cet étalon à 250.000 £ (298.000 €) est réservé aux "collectionneurs" et ses 2ans, en France, sont en large majorité élevés par leurs propriétaires. Les Wertheimer ont trois mâles : un produit de Terrakova (Galileo) et un autre de Silasol (Monsun) chez Carlos Laffon-Parias. Le troisième, par Mathématicienne (Galileo), a été confié à Christophe Ferland. Deux pouliches sont issues de Solemia (Poliglote) et Flash Dance (Zamindar). La première est à Chantilly dans la cour de Carlos Laffon-Parias, la seconde à La Teste. André Fabre a reçu trois pouliches et un poulain. Le mâle est sous bannière Godolphin. Deux des femelles appartiennent à Juddmonte, une pouliche maison par la lauréate de Gr1 Romantica (Galileo) et une fille de la lauréate de Gr2 et placée classique en Allemagne, Longina (Monsun), achetée 800.000 Gns (un million d’euros) chez Tattersalls Octobre. La troisième, par Louve Nationale (Galileo), appartient à Ballymore Thoroughbred. En plus de la pouliche de Juddmonte, trois juniors par Dubawi sont passés en vente en France. Il s’agit de trois pouliches qui sont chez Nicolas Clément, Francis-Henri Graffard et Pascal Bary.

Vingt-quatre Kingman et vingt-et-un Frankel.  L’étalon le plus prolifique chez les 2ans est Kingman (Invincible Spirit), avec un total de 194 produits. Les éleveurs ont misé fort sur lui à 75.000 £ (89.500 €), un tarif qui a doublé l’année suivante. Dix-neuf parmi les 24 juniors par Kingman à l’entraînement en France ont été élevés par leurs propriétaires et huit stationnent chez André Fabre. Douze autres professionnels en comptent au moins un dans leur cour. Quatre juniors ont été achetés à Deauville, un vient de Tattersalls Octobre. Le prix moyen des yearlings par Kingman en 2021 s’est fixé à 288.664 € (3,22 fois la saillie) pour 63 vendus.

L'étalon champion 2021, Frankel (Galileo), a officié à 175.000 £ (208.000 €) en 2019 et il a eu 124 juniors. Vingt-et-un sont à l’entraînement en France, dont deux tiers pour leurs éleveurs et la griffe Wertheimer & Frère en compte cinq. Deux entraîneurs sont ex-aequo avec quatre produits du crack : André Fabre et Carlos Laffon-Parias qui, en plus de trois Wertheimer, peut se targuer d’avoir le premier produit – un poulain élevé Darpat – de la lauréate du Prix de la Nonette (Gr2) Castellar (American Post).

Lope de Vega est à vingt-trois. Cinq étalons du top 12 comptabilisent un cumul de 443 yearlings vendus l’année dernière. Ils représentent les deux tiers du segment qui a suivi une optique commerciale. Kodiac (Danehill) est en haut de l’affiche avec 119 vendus, suivi par Zoffany (Dansili) à 94, Lope de Vega (Shamardal) à 87, Sea the Stars (Cape Cross) à 78 et Dark Angel (Acclamation) à 65. Celui qui compte plus de juniors en France est Lope de Vega avec 23 sujets dont la majorité sont élevés par leurs propriétaires. Sea the Stars est représenté sur notre sol par 17 juniors dont quatre achetés aux ventes. Tout le contraire de Kodiac qui a 19 poulains et pouliches de 2ans dont cinq n’ont pas connu l’ambiance des ventes.

Le cas d’Adlerflug. Les trois millions de gains du lauréat du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) Torquator Tasso ont permis au regretté Adlerflug (In the Wings) de décrocher la septième place dans le classement des étalons en Europe. Il présente une génération de 29 juniors, dont 9 sont passés sous les feux des enchères. John Hammond a acheté 80.000 €, pour le compte de Gérard Augustin-Normand, une pouliche chez BBAG un mois avant le triomphe allemand à ParisLongchamp, alors que Francis-Henri Graffard a reçu un produit maison du Gestüt Schlenderhan.