Mathet manager !

Courses / 23.03.2022

Mathet manager !

Dans une courte vidéo brillante et réjouissante, Ghislain Deslandes a mêlé son expertise du management à sa passion des courses*… en tirant des leçons de management de la méthode « François Mathet » !

La vidéo est accessible en cliquant ici.

En voici quelques extraits.

Manus, manège, management

« Peut-on former à la prise de décision en entreprise ailleurs que dans une salle de cours ? La formation au management et au leadership s’est de fait toujours efforcée de concevoir des approches pédagogiques originales, avec des séminaires plus ou moins ludiques en prenant appui sur des expériences artisanales, théâtrales, privilégiant parfois des situations extrêmes ou en encore des dispositifs centrés sur un animal, par exemple les chevaux. Grenoble école de management s’est faite pionnière dans ce domaine en mettant en place des formations et des programmes de recherche fondés sur l’éthologie équine et la relation homme/cheval. Le but : travailler sur la capacité à écouter, inspirer le respect, canaliser les énergies et piloter avec subtilité. Il faut se souvenir ici que le latin manus est à l’origine du mot management, ou, pour être plus précis, à l’art d’entraîner les chevaux dans un manège. On parle aujourd’hui volontiers de pilotage des organisations, et on renoue en cela avec l’origine étymologique de ce mot.

Mais alors, l’entraînement de chevaux de course pourrait-il sérieusement constituer, et comment, un cas d’école judicieux pour qui veut apprendre à diriger ? Une écurie de pur-sang, animaux parfois inserviables, quoique souvent généreux, peut en effet représenter un exemple probant de management sous haute tension, tournée vers la performance et la victoire, mais dépendant d’un nombre de paramètres nombreux et complexes : la rivalité entre les jockeys, la susceptibilité des propriétaires, les performances en dents de scie des pouliches et des poulains, les enjeux économiques importants de la filière, bref, tout porte à croire que gérer une écurie de champions n’est pas une sinécure. »

Les trois secrets de François Mathet

« - Le premier est la qualité de l’information et du fonds d’archives sur les chevaux qu’il a constitué au fil de sa carrière, et sur lesquels il fondait toutes ses stratégies. Chaque galop, chaque observation sur le comportement du cheval, chaque article paru était conservé, ordonné, complété, de sorte à ne jamais reproduire deux fois la même erreur et à se faire une idée précise des progrès éventuels de ses protégés. Bref une connaissance encyclopédique, sans cesse mise à jour, et pas de décision stratégique prise sans une information de première main.

- Le second est lié à l’organisation mise en place par le maître-entraîneur. Dans son esprit, « le monde hippique est une association de composants où le rôle de chacun détermine celui de l'autre (p. 271). » Autrement dit, la hiérarchie n’est que de façade au sens où, telle une adhocratie que l’on rencontre sur un tournage de cinéma, chacune et chacun sait ce qu’il doit faire sans qu’on le lui dise, entre « pansages, rations, entraînement et soins ».

- Le troisième nous fait revenir sur la relation entre l’homme et l’animal, pivot sur lequel s’appuient les programmes de formation au management évoqués à l’instant. Chez Mathet, tout est question d’écoute pour permettre l’épanouissement du cheval. « Jamais mon meilleur ami ne ferait pour moi », disait-il, « ce qu'est prêt à faire tous les jours le plus modeste pensionnaire de mon écurie ».

* Propriétaire et éleveur de chevaux de course depuis plus de vingt ans, Ghislain Deslandes a été éditeur de presse et est aujourd'hui professeur au sein de la prestigieuse E.S.C.P. Business School. Il a écrit plusieurs ouvrages en philosophie et en sciences de gestion.

[Encadré à placer où vous voulez]

Pour commander le livre sur François Mathet, c’est ici.