Le mot de la fin : Chocolope

Le Mot de la Fin / 16.03.2022

Le mot de la fin : Chocolope

Quels sont les trois plus grands plaisirs d’un propriétaire de chevaux de course ? 1. Gagner. 2. Choisir ses couleurs. 3. Nommer ses représentants. C’est d’ailleurs pour cette troisième raison que, le plus souvent, les jeunes chevaux sont vendus non nommés (N. dans les catalogues de vente) : l’éleveur laisse à son client l’honneur et la joie de baptiser son protégé.

Le problème, c’est que les deuxième et troisième "sources de joie" dépendent aussi de France Galop, qui peut vous refuser un dispositif de couleurs (même si c’est assez rare) ou un nom de cheval (ce qui est plus fréquent). C’est ce que vient de découvrir Eleanora Kennedy, une propriétaire américaine d’origine italienne qui fait courir sur notre sol. Elle voulait nommer sa pouliche Chocolope. Mais la référence au dérivé du cannabis était trop directe et France Galop a dit non. Pourtant, en 2020, le nom Acapulco Gold (qui a la réputation d’être une des meilleures variétés de cannabis jamais conçues) était passé comme une lettre à la poste…

Attention ! Eleanora n’a pas dit son dernier mot, elle qui fut une figure de la protestation contre la guerre du Vietnam et œuvre aujourd’hui avec les Nations Unies contre le trafic humain. Avec beaucoup d’humour, elle a fait fabriquer des tee-shirts de soutien à son naming [notre photo] et entend bien faire plier la société-mère. À suivre !