Le mot de la fin : pénibilité

Le Mot de la Fin / 22.03.2022

Le mot de la fin : pénibilité

Mardi, à Longchamp, s’est tenu le premier forum pour l’emploi organisé par l’Afasec. Plusieurs "patrons" ont témoigné dans la matinée. Voici quelques extraits choisis. (Épisode 4 sur 5)

Les métiers des courses peuvent être associés à une certaine pénibilité, voire même à une forme de dangerosité. Ils ne sont pas les seuls dans ce cas. Il est aussi pénible de travailler dans un McDonald, dans un hôpital ou de nettoyer des machines à cafés à la gare du Nord –comme le font les employés Selecta – … l’aspect passion en moins ! Antoine Namand, PDG de Selecta, a expliqué : « Dans nos métiers, chez Selecta, nous avons des opérateurs qui doivent composer avec une forme de pénibilité au travail. Certains se lèvent à 4 h du matin, font 600 km par jour… Il y a donc des challenges à relever. Cela commence par bien étudier les tenues de travail pour que ces dernières soient les plus pratiques possible. C’est important de montrer aux collaborateurs que, comme on le dit en anglais, "we care" : nous nous soucions d’eux ! Nous allons tout faire pour qu’ils se sentent bien. Travailler aussi le look est capital. En effet, il est toujours préférable d’exercer son job dans une tenue agréable esthétiquement et ainsi d’avoir une fierté d’appartenance. (…) La bienveillance est essentielle. Chez moi, toutes les personnes du siège vont au moins une fois par an faire la tâche la plus "basse", la moins noble en théorie. Et cela a valeur d’exemple ! La bienveillance est essentielle mais, surtout, l’honnêteté dans cette bienveillance. Lorsque ces facteurs sont réunis, le retour sur investissement est colossal. » Le cas d’un PDG d’un grand groupe sorti des grandes écoles ou d’un entraîneur/responsable de haras dans le monde des courses n’est pas totalement le même : a priori, dans les courses, beaucoup de ceux en position de responsabilité savent ce que c’est que de balayer une cour, curer les boxes ou graisser les cuirs… Mais, parfois, il n’est pas inutile de s’en rappeler !