Le mot de la fin : solidarité

Le Mot de la Fin / 30.03.2022

Le mot de la fin : solidarité

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une action exemplaire. John Magnier a financé le rapatriement en Irlande – puis le logement sur place – des familles de 20 employés ukrainiens de Coolmore et Ballydoyle. À leur échelle, les acteurs français de la filière hippique peuvent eux aussi faire preuve de solidarité envers les réfugiés européens. Notamment en leur offrant de nouvelles perspectives professionnelles. Equi-ressources, sensibilisé à la détresse du peuple ukrainien, s’associe au Conseil des chevaux de Normandie dans le mouvement "Filière équine Normande - solidarité Ukraine".

Les professionnels de la filière équine ukrainienne ayant quitté leur pays ont désormais besoin de trouver d’autres emplois dans les Pays de l’Union européenne pour retrouver un semblant de vie normale. Grâce au statut de "protection temporaire", ils peuvent travailler sur le territoire français. Par conséquent, si vous avez un emploi à pourvoir et la capacité à intégrer un professionnel de la filière équine ukrainienne dans votre équipe, transmettez-le nous par retour de mail à louise@ifce.fr

L’email doit mentionner : le nom de votre structure ; le(s) poste(s) à pourvoir ; vos coordonnées postale et téléphonique ; les langues étrangères que vous maîtrisez éventuellement.