Les associations d’entraîneurs s’expriment

Courses / 30.03.2022

Les associations d’entraîneurs s’expriment

« Suite à la divulgation par la presse des interpellations et mises en examen de professionnels du galop et du trot, les associations d’entraîneurs souhaitent apporter quelques précisions.

En premier lieu, nous tenons à réaffirmer :

- Que nos associations ont toujours eu pour éthique de considérer que les personnes dont les faits avérés montreraient une volonté de tricher doivent être sanctionnées avec la plus grande fermeté. Nos associations ont toujours milité pour des courses propres et régulières. Et nous maintiendrons ce cap.

- Que les courses sont le sport le plus contrôlé et que les affaires en cours ne doivent pas médiatiquement dissimuler les milliers de professionnels qui travaillent au quotidien avec plus de 25.000 chevaux de course dans le plus grand respect de leur intégrité physique et de leur bien-être.

Vous comprendrez aisément :

- Que nos associations ne commentent pas une affaire en cours. Nous souhaitons laisser aux enquêteurs et à la justice le soin de faire leurs enquêtes. Le secret de l’instruction ne nous permet pas de connaître avec exactitude les faits qui leur sont reprochés.

- Qu’il n’est pas de notre ressort de transmettre dans un dossier en cours les éventuels ressentis de nos confrères.

En revanche :

- Nous tenons à affirmer ici qu’il est de notre devoir de veiller à ce que les traitements et les éventuelles sanctions qui seraient appliquées à nos adhérents et à tous les entraîneurs soient proportionnées aux infractions supposées et/ou commises.

- Nous souhaitons assurer à tous les entraîneurs que nos associations feront les démarches nécessaires pour faire entendre les obligations et la réalité du quotidien de notre profession aux acteurs que sont les sociétés-mères, la police et la justice.

- Nous devons définir avec ces acteurs et avec simplicité, mais précision, la frontière entre les soins dont tout animal a besoin et le dopage.

Les cas avérés de dopage appellent des réponses radicales. Mais plus on est dur, plus on se doit d’être juste.

La rumeur étant également dévastatrice, ayons confiance dans les institutions impliquées. Le calme et la sérénité semblent être la meilleure voie. »

L’Association des entraîneurs de galop

L’Association des entraîneurs propriétaires

Le Syndicat des drivers et jockeys de trot