Longines Golden Slipper (Gr1) : cinq millions pour les apprentis sprinters

International / 17.03.2022

Longines Golden Slipper (Gr1) : cinq millions pour les apprentis sprinters

Rosehill Gardens (AU), samedi

Samedi, l’hippodrome australien de Rosehill Gardens sera le théâtre des Longines Golden Slipper (Gr1), la course la plus richement dotée au monde pour les 2ans. L’allocation globale s’élève à cinq millions de dollars australiens (3,29 M€). Les seize poulains et pouliches au départ, si l’on ne tient pas compte des quatre réservistes, ont déjà décroché 6,73 millions de dollars australiens (4,43 M€). Les trois favoris appartiennent à des syndicats qui représentent pas moins de 37 propriétaires différents ! Douze sont associés sur Coolangatta (Written Tycoon), achetée 280.000 AU$ (184.500 $) mais qui a déjà offert un joli profit à son entourage en remportant notamment le Magic Millions 2yo Classic. Cette épreuve très richement dotée est réservée aux chevaux passés aux ventes yearlings de Magic Millions. Entraîneurs de cette pouliche, Ciaron Maher et David Eustace ont décidé d’aller directement sur les Golden Slipper sans la courir depuis son succès de prestige obtenu il y a deux mois. Pour l’Australie, ce pari peut sembler risqué mais, avec 1,39 millions de dollars en jeu, il n’est pas illogique de tenter la carte de la fraîcheur...

She’s Extreme la dernière qualifiée. L’autre pouliche au départ, She’s Extreme (Extreme Choice) a coûté 275.000 AU$ (181.000 €) à ses sept propriétaires et elle était encore maiden samedi matin. Par conséquent, elle n’avait qu’une chance infime de décrocher son carton d’invitation pour les Longines Golden Slipper. Pour ce faire, elle devait impérativement remporter les Magic Night Stakes (Gr3), une des six courses qui qualifient automatiquement sans passer par une attribution grâce au classement par les gains. Défi réussi ! Et avec la manière qui plus est. Sejardan (Sebring), acheté 160.000 AU$ (105.500 €) avait quant à lui déjà assez de gains (il est l’un des trois millionnaires au départ) suite à son succès dans les Golden Gift, une course ouverte avec un million d’allocations. Depuis, il a confirmé dans les Todman Stakes (Gr2).

Plus de 2.400 engagés. Godolphin est doublement représenté avec les produits maisons Daumier (Épaulette) et Ojai (Exceed and Excel). Tout comme Sir Owen Glenn (Go Bloodstock) qui a élevé ses deux partants : Rise of the Masses (Russian Revolution), qui a arraché le dernier ticket en remportant les Pago Pago (Gr3) samedi dernier et Queen of the Ball (I Am Invincible). Ce n’est nullement une sinécure d’arriver derrière les stalles de départ de Rosehill Gardens. Cette année, pas moins de 2.400 sujets de 2ans étaient engagés. Soit près de 20 % de l’ensemble des foals nés en 2019. Avec deux prix d’entrée différents : 440 AU$ (290 €) pour ceux qui ont acheté le ticket en juillet et 2.750 (1.800 €) pour ceux qui ont attendu le mois d’août de leurs 2ans. Ultimes étapes, les forfaits puis la déclaration des partants s’élèvent conjointement à près de 32.000 AU$ (21.000 €). Une comme conséquente, certes, mais qui peut déboucher sur un superbe retour sur investissement. Et pas uniquement lorsque l’on prend en compte les allocations. En effet, les trois derniers lauréats des Golden Slipper qui ont effectué leurs débuts d’étalons ont sailli 200 poulinières et plus au tarif de 55.000 AU$ lors de la première saison !

Deux produits de Shalaa au départ. L’ex étalon du haras de Bouquetot, Shalaa, (Invincible Spirit) est doublement représenté. Shalatin est encore maiden mais il s’est classé tout proche de Sejardan dans une course millionnaire. Il fait ici figure d’outsider valable, tout comme la pouliche Seven Veils qui a décroché son ticket en remportant les Reisling Stakes (Gr2), de bout en bout, il y a deux semaines. Il faut savoir que lors des dix dernières éditions de ce sommet, poulains et pouliches ont fait jeu égal. Ce samedi, le sexe présumé faible sera en majorité avec neuf de ses représentantes.