Prix Auricula (Haies) : Jazzy Senam connaît déjà la musique

Courses / 20.03.2022

Prix Auricula (Haies) : Jazzy Senam connaît déjà la musique

Prix Auricula (Haies)

Jazzy Senam connaît déjà la musique

Trois heures après le Prix Rush (Inédits), le tandem François Nicolle et Gwen Richard a de nouveau frappé dans le Prix Auricula (Inédites) grâce à Jazzy Senam (Jeu St Éloi). Cette représentante de Jacques et Patrice Détré, pourtant la moins plébiscitée des trois pensionnaires de l’entraîneur, a fait preuve de sérieux sur les obstacles. Elle a aussi dévoilé une certaine classe de plat pour finir, alors que la course, très rythmée, a été bouclée en 3’39’’82 contre 3’43’61 chez les poulains. Dès lors, elle pourrait avoir son mot à dire dans les bonnes épreuves pour femelles. Nous lui décernons donc une JDG Jumping Star.

Au centre du peloton, en début de parcours, la future lauréate a été visiblement servie par l’allure soutenue. Détendue, elle a progressé à flanc de peloton dans le tournant, avant de pénétrer en troisième position dans la ligne droite. Jazzy Senam a passé l’avant-dernière haie avec quelques longueurs à refaire sur Ostrea (Montmartre) et Dixon Cove (Earl of Tinsdal) qui venaient de s’assurer le meilleur. Au saut de l’ultime difficulté, Jazzy Senam a dépassé les deux pouliches de tête par l’intérieur et les a dominées sur le plat. Même si elle a penché sur sa droite pour finir, l’impression visuelle est très bonne. Ostrea, qui semblait longtemps avoir course gagnée, se classe deuxième à trois longueurs. Dixon Cove est troisième, un peu moins de deux longueurs plus loin.

Après la course, François Nicolle, l’entraîneur de Jazzy Senam, nous a confié : « Je suis un peu surpris de Jazzy Senam car je ne pensais pas qu’elle avait ce niveau-là. Je suis également étonné de ne pas voir mes autres représentantes à l’arrivée. Le matin, Jazzy Senam ne montre rien. Elle est largement en dessous de ses voisines de boxes. Cela démontre bien qu’il faut courir les chevaux pour vraiment les juger. Il n’y a que la vérité du poteau qui compte. Ceci dit, ma pouliche réalise une belle valeur car la course a été très rapide. Plus d’ailleurs que chez les mâles. C’est sûrement un bon lot ! »

Une sœur de Buddy Banks. Élevée par Pierre Senamaud et Jacques Détré, Jazzy Senam est une fille de Jeu St Éloi (Saint des Saints), stationné au haras de Cercy et de Madison Road (Hernando), lauréate de quatre courses en steeple et en haies, ainsi que troisième en haies à Auteuil en terrain très lourd. Jazzy Senam est le septième gagnant de sa mère, après notamment Buddy Banks (Saint des Saints), lauréat de cinq de ses dix sorties, dont le Prix Duc d’Anjou (Gr3), et deuxième du Prix Congress (Gr2), Road Senam (Saints des Saints), deuxième du Prix Jean Stern (Gr2) et troisième du Prix Congress (Grs2) et Hip Hop Senam (Saint des Saints), troisième du Prix Fifrelet (L). La poulinière a une 2ans, Salsa Senam (Jeu St Éloi) et elle a été saillie en 2021 par Saint des Saints (Cadoudal). Madison Road est la sœur de Bombardier Noir (Turtle Island), lauréat de ses deux premières sorties sur les haies, à Cagnes, avant de faire une chute mortelle dans la Grande Course de Haies de Cagnes (L).

Cadoudal

Saint des Saints

Chamisene

Jeu St Éloi

Saint Cyrien

Ottolina

La Main Heureuse

JAZZY SENAM (F3)

Niniski

Hernando

Whakilyric

Madison Road

Groom Dancer

Absraite

Absolute