Prix Caracalla (Classe 2) : la belle confirmation de Yoozuna

Courses / 29.03.2022

Prix Caracalla (Classe 2) : la belle confirmation de Yoozuna

Saint-Cloud, mardi

Il y avait plusieurs beaux poulains au rond de présentation du Prix Caracalla (Classe 2). Yoozuna (Kizuna) faisait partie de ceux qui attiraient les regards. Lors de ses débuts, au mois d’août de ses 2ans, à l’occasion du Prix de Montaigu (Inédits), le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère faisait figure de grand poulain, pas encore venu, qui avait besoin de prendre de la force. Physiquement, au printemps de cette année, il est évident qu’il a bien évolué. En piste, Yoozuna a également été très plaisant. Il a patienté en troisième position d’une course emmenée par Moonflight (Rajsaman), qui, durant une bonne partie de la course, a contré Pervade (Kingman), pris au piège en deuxième épaisseur, le nez au vent. Christophe Soumillon, jockey de Pervade, s’est retourné à deux reprises avant le tournant final et a réussi à rabattre son poulain, avant de venir se positionner à quelques mètres de la corde dans la ligne droite. Yoozuna, contraint de suivre le mouvement, a alors accéléré pour se porter en tête, tout en se montrant un peu immature. Accélérant progressivement ensuite, il s’impose d’une longueur, assez facilement. Intuitu (Almanzor) est un probant deuxième pour ses débuts sur le gazon, uniquement monté aux bras. Pervade se classe troisième, une demi-longueur plus loin. Yoozuna réussit ses débuts parisiens et nous lui décernons une JDG Rising Star.

Direction le Guiche. Yoozuna venait d’ouvrir son palmarès à Toulouse, pour sa rentrée : il s’imposait très facilement mais la course était difficile à jauger, la faute à un terrain assez pénible. Le pensionnaire de Christophe Ferland confirme à Saint-Cloud et son entourage a le droit de rêver avec lui. Son entraîneur nous a appris : « Il est encore un peu immature. J’ai préféré aller au plus simple avec lui, donc vers cette course à conditions, plutôt que d’aller directement sur une Listed ou un Groupe après sa rentrée toulousaine. Cette course venait bien. Tout est parfait ! Il a beaucoup de force, de l’action… Il est capable d’aller dans tous les terrains. C’est un peu facile à dire après la course, mais j’ai envie de dire que c’est le propre des bons chevaux. Il n’avait pas recouru après ses débuts à 2ans car il a fait de la croissance et j’avais demandé à Pierre-Yves Bureau de ne pas le recourir si cela ne posait pas de problème. Physiquement, il a vraiment bien évolué durant tout l’hiver. Nous allons discuter ensemble des différentes options. L’une des possibilités est le Prix de Guiche (Gr3) pour aller ensuite sur le Prix du Jockey Club (Gr1). »

Intuitu confirme à Paris. Intuitu arrivait de Cagnes-sur-Mer où, après avoir pris la deuxième place du Prix du Suquet (Inédits), il avait confirmé en remportant le Prix des Maures (Maiden) par cinq longueurs. Il signe de bons débuts parisiens comme sur le gazon. Son entraîneur, Jean-Claude Rouget, nous a dit : « Intuitu a eu une bonne course. Je suis satisfait de sa ligne droite. Son jockey n'a pas été trop dur avec lui. C'est un poulain qui a besoin de prendre du métier. Il devrait gagner une course comme celle-ci la prochaine fois. Nous allons attendre afin de voir comment il récupère. Il a couru sur la P.S.F. de Cagnes-sur-Mer simplement pour l'amener au mieux pour les courses parisiennes. Ce ne sont pas les mêmes lots... »

Le frère de Parafection. Élevé par l'écurie Wertheimer & Frère, Yoozuna est un fils de l’étalon japonais Kizuna (Deep Impact) qui connaît une bonne réussite – avec déjà 10 gagnants de Groupe – et officie à Shadai Farm pour l’équivalent de 95.568 €.

La mère, Your Game (Montjeu), est gagnante d'une course à 3ans, à Nancy. Sa meilleure performance a été une deuxième place dans le Prix du Tertre (B) à Longchamp, derrière Shamkala (Pivotal), lauréate ensuite du Prix Cléopâtre (Gr3). Son premier produit, Parafection (Mastercraftsman), s’est classé troisième du Prix Isonomy (L). Elle a un 2ans par Lope de Vega (Shamardal) et un yearling par Sea the Stars (Cape Cross). En 2022, elle a été saillie par Lope de Vega.

La deuxième mère est Polygreen (Green Tune), gagnante du Prix d'Angerville (L), puis mère de Polydream (Oasis Dream), lauréate de quatre Groupes dont le Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), et candidate au prochain Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Polygreen est aussi la mère d'Évaporation (Red Ransom), gagnante du Prix Amandine (L), Big Brothers Pride (Invincible Spirit), lauréate du Prix Sigy (Gr3), et Ankle (Shamardal), troisième du Grand Critérium de Bordeaux (L). La troisième mère, Yxenery (Sillery), a remporté les Prix La Camargo et Saraca (Ls).

 

 

 

Sunday Silence

 

 

Deep Impact

 

 

 

 

Wind in her Hair

 

Kizuna

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Catequil

 

 

 

 

Pacific Princess

YOOZUNA ** (M3)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Your Game

 

 

 

 

 

Green Tune

 

 

Polygreen

 

 

 

 

Yxenery

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’12’’05

De 1.000m à 600m : 27’’33

De 600m à 400m : 12’’05

De 400m à 200m : 11’’38

De 200m à l’arrivée : 11’’88

Temps total : 2’14’’69