Prix Colonel Lapadu-Hargues (Steeple-chase) : La Boétie découvre le steeple avec bonheur

Courses / 15.03.2022

Prix Colonel Lapadu-Hargues (Steeple-chase) : La Boétie découvre le steeple avec bonheur

Lauréate l'an passé du haras d'Étreham Prix Sagan avant de conclure deuxième du haras d'Étreham Prix de Chambly (Grs3), La Boétie (Saint des Saints) s’est imposée avec autorité pour ses débuts en steeple, mardi, à Fontainebleau. Cette épreuve était aussi le théâtre de sa rentrée, elle qui n’avait plus été revue depuis sa septième place dans le Haras d'Étreham - Magalen Bryant Prix Bournosienne (Gr2).

La Boétie court pour une association comprenant Bartabas, Jean-Pierre Dubois, David Cottin, l’écurie de Roebeck, Hélivet et Marine Pineda. Grande favorite (6/10), la pouliche n’a pas fait trembler ses nombreux preneurs. Irresistable (Silvaner) a animé le début de la course mais, dès le quatrième saut, La Boétie l’a relayée. Elle n’a ensuite fait que dérouler, sans forcer, sautant toutes les difficultés à la perfection, pour finalement s’imposer de trois longueurs.

Irresistable, qui restait sur une victoire, devait se contenter d’une très nette deuxième place, loin devant Prince Jélois (Martaline), troisième, 10 longueurs plus loin, à l’occasion de sa troisième sortie de l’année. Toujours en selle, Kévin Nabet a déclaré au micro d’Equidia : « La Boétie n’a pas grandi mais elle a pris de la force. Elle s’est remarquablement comportée sur le steeple, sautant parfaitement. »

Saint des Saints sur une souche Wildenstein avec de la classe de plat. Élevée par Jean-Pierre Dubois, La Boétie est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), étalon du haras d’Étreham. Sa mère, La Buenaventura (Monsun), est gagnante de son maiden sur 2.300m à Tarbes pour Jean-Claude Rouget. La Boétie est le premier vainqueur de sa mère, qui a eu ensuite Libueno (Martaline), un 3ans à l’entraînement chez David Cottin. Son yearling est nommé La Bonita (Martinborough). Elle a donné deux autres partants qui n’ont pas réussi à s’imposer.

La deuxième mère, La Victoria (Anabaa), a gagné sur 1.400m, à 2ans, à Strasbourg. On lui doit Le Plaix (Kingsalsa), triple lauréat à 2ans en France et deuxième des Central Bank Transylvania Stakes (Gr3) à 3ans sur la piste de Keeneland. La troisième mère, Lost Prairie (Lyphard), a remporté le Prix de Lieurey (L à l’époque). Elle est l’aïeule de Largent du Bonheur (Kendargent), troisième du Prix Marchand d'Or (L).

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

LA BOÉTIE (F4)

 

 

 

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

La Buenaventura

 

 

 

 

 

Anabaa

 

 

La Victoria

 

 

 

 

Lost Prairie