Prix Cousin Pons (Steeple-chase) : Santo Domingo crée la surprise

Courses / 12.03.2022

Prix Cousin Pons (Steeple-chase) : Santo Domingo crée la surprise

Auteuil, samedi

De retour de Cagnes-sur-Mer, où il s’est notamment classé troisième pour ses débuts en steeple, Santo Domingo (Joshua Tree) a ouvert son palmarès sur les gros obstacles dans le Prix Cousin Pons (Steeple-chase), qui ne réunissait que quatre partants. Ce représentant de Jean-Marie Callier, de Patrick Joubert, de Snig Elevage, de Sylvain Dehez et de Véronique Devaux était le cheval le plus délaissé au départ de cette épreuve. Et pour cause : son dernier succès remontait au 1er avril, en haies à Compiègne.

Au lâcher des élastiques, le futur lauréat s’est élancé en troisième position d’un peloton en file indienne. Sous la selle de l’apprenti Gabin Meunier, il a galopé à son rythme et a réussi à esquiver la favorite et animatrice, Niryadame (Martaline), qui est tombée au petit open ditch. Le petit peloton de trois est ensuite resté très groupé pour franchir la double barrière. Santo Domingo a pris l’avantage juste avant la dernière difficulté, qu’il a mal négociée. Cette faute ne l’a pas empêché de se relancer sur le plat et de l’emporter par quatre longueurs et demie. Hurrick des Obeaux (Saddex), qui faisait sa rentrée, a vraiment manqué pour finir. Il est deuxième, six longueurs devant Ginja des Taillons (Masterstroke), qui rendait du poids. Après la course, Sylvain Dehez, entraîneur et copropriétaire de Santo Domingo, nous a dit : « Il y avait deux chevaux de classe dans cette course mais, en obstacle, il faut tenir debout ! Santo Domingo a toujours été estimé. À Compiègne l’année dernière, il avait fait un truc. Et en plat, il avait montré de la qualité. Cet hiver, il est allé à Cagnes pour débuter en steeple afin de préparer le printemps. Je n’ai pas encore regardé le programme pour lui. Nous allons voir. »

Un neveu de Very Nice Name. Élevé par le haras du Grand Courgeon, Santo Domingo est passé deux fois en vente. Présenté par l’écurie Yann Creff à la breeze up Osarus 2019, il avait été cédé 34.000 € à Jean-Marie Callier, qui l’a ensuite racheté 40.000 € à la vente d’automne Arqana 2020. Santo Domingo est un fils de Joshua Tree (Montjeu), stationné au haras du Grand Courgeon, et d’Aroma Bella (King’s Best), gagnante d’un réclamer à 3ans sur les 1.800m d’Aix-les-Bains, pour sa douzième et dernière sortie. Santo Domingo est le troisième produit de sa mère et son deuxième gagnant après San Pablo (Joshua Tree), lauréat de quatre courses en plat, sur des distances comprises entre 1.800m et 2.400m. Aroma Bella a un 3ans, Little King (Joshua Tree), à l’entraînement chez Sylvain Dehez, une 2ans, Plantaroma (Planteur) et une yearling, Style Aroma (Style Vendôme). Elle a été saillie en 2021 par Mekhtaal (Sea the Stars).

La deuxième mère, Namona (Halling), s’est imposée en fin d’année de 3ans dans un maiden sur le mile de Fontainebleau. Elle a notamment donné l’étalon Very Nice Name (Whipper), multiple lauréat de Listed au Qatar, deuxième du Prix Foy (Gr2) et troisième du Dubai Sheema Classic (Gr1), et Too Nice Name (Kingsalsa), lauréat du Prix Montenica (L) et deuxième du Prix Djebel (Gr3). Namona est aussi la deuxième mère de Bimbo Has (Authorized), troisième du Prix Wild Monarch (L) en 2020 et lauréate du prix La Périchole (Gr3).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Joshua Tree

 

 

 

 

 

Grand Lodge

 

 

Madaira Mist

 

 

 

 

Mountains of Mist

SANTO DOMINGO (H5)

 

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

King’s Best

 

 

 

 

Allegretta

 

Aroma Bella

 

 

 

 

 

Halling

 

 

Namona

 

 

 

 

Flawlessly

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.