Prix d’Essai des Pouliches (Haies) : Gala Marceau fait parler sa classe de plat

Courses / 16.03.2022

Prix d’Essai des Pouliches (Haies) : Gala Marceau fait parler sa classe de plat

Compiègne, mercredi

Gala Marceau (Galiway) faisait partie des trois seules concurrentes au départ du Prix d’Essai des Pouliches (Haies) à avoir couru en plat. Mais, contrairement à In Shalaa (Shalaa) ou à Slice and Dice (Gengis), l’élève et représentante de Guy Pariente avait dévoilé de la qualité dans cette spécialité. De fait, le 7 novembre, au Croisé-Laroche, la pouliche à la robe grise avait ouvert son palmarès par cinq longueurs dans un maiden. Mercredi, à Compiègne, Gala Marceau a donc mis à profit cette expérience ainsi qu’une réelle aptitude au saut pour l’emporter facilement pour ses débuts dans la discipline.

Avant-dernière en début de parcours, la pensionnaire de Sylvain Dehez a gagné des rangs à chacun de ses sauts, se montrant très appliquée. Dans le sillage des animatrices pour pénétrer dans l’ultime tournant, la pouliche est venue en pleine piste produire son effort. Elle a ensuite pris l’avantage sur l’avant-dernière difficulté avant de filer au poteau. Sur le plat, Panther du Berlais (Kapgarde), tout de suite dans le trio de tête, a conclu dans une très plaisante action mais n’a pu combler qu’une partie de son retard. Une longueur et un quart sépare les deux pouliches qui ont creusé un écart conséquent sur le reste du peloton. Dix-huit longueurs plus loin, Katiana du Berlais (Martaline) est assurément la note de cette course. Alors qu’elle était encore loin au début de la phase finale, la pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé a fourni une très belle accélération pour s’adjuger une prometteuse troisième place.

Après la course, Bertrand Lestrade, le jockey lauréat, a déclaré au micro d’Equidia : « J’ai pu bénéficier d’une course limpide. La pouliche était très bien mise. Le travail a été remarquablement fait par l’équipe car c’est une bonne sauteuse. Gala Marceau venait de gagner son maiden en plat dans un terrain très lourd. L’état de la piste était un réel atout pour nous aujourd’hui. Elle n’est pas imposante mais est quand même bien faite. Elle sera intéressante à voir évoluer à l’avenir... »

Les étalons de Colleville sont en grande forme !

La réussite de Galiway (Galileo) sur les obstacles est assez impressionnante, sans compter ses succès en plat. Le jeune sire compte pas moins de huit lauréats sur les obstacles. Déjà trois sont black types : Vauban (Racing Tv 12 Euros Per Month This Weekend Only Spring Juvenile Hurdle, Gr1), Becquathunder (Prix Alain et Gilles de Goulaine, L) et Heniway (2e du Christian de l'Hermite Grand Steeple-Chase des 4ans, L). Lundi à Lyon, Kendargent (Kendor), autre étalon du haras de Colleville, a signé un coup de trois grâce à RayodorMoputo et Bon Appétit.

Une petite-fille d’Avenue Marceau. Élevée par son propriétaire, Guy Pariente, Gala Marceau est une fille de l’étalon de Colleville Galiway (Galileo) et d’Alma Marceau (Kendargent), gagnante en débutant sur les haies de Fontainebleau. Ce jour-là, elle battait Callia d’Oudairie (Saint des Saints), lauréate du Prix Roger de Minvielle (L) par la suite. Gala Marceau est le deuxième produit et le premier gagnant de sa mère. La poulinière a aussi une 2ans nommée Riva Marceau (Stormy River) et une yearling nommée Almaway (Galiway). Elle est retournée à la saillie de Galiway en 2021.

La deuxième mère, Avenue Marceau (Enrique), a remporté cinq courses en obstacle dont le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) et elle s’est classée deuxième du Prix André Michel (Gr3) ainsi que troisième du Prix Alain du Breil (Gr1). Au haras, elle a notamment donné Square Marceau (Kapgarde), deuxième du Prix Philippe Ménager et troisième du Prix Antoine de Palaminy (Ls).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Galiway

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danzigaway

 

 

 

 

Blushing Away

GALA MARCEAU (F3)

 

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Kendargent

 

 

 

 

Pax Bella

 

Alma Marceau

 

 

 

 

 

Enrique

 

 

Avenue Marceau

 

 

 

 

Transatlantique