Prix d’Indy (Gr3) : Kyrov gagne le premier round haut la main

Courses / 20.03.2022

Prix d’Indy (Gr3) : Kyrov gagne le premier round haut la main

Prix d’Indy (Gr3)

Kyrov gagne le premier round haut la main

1er KYROV

2e HAWAÏ DU BERLAIS

3e GOLDEN SON

Le Prix d’Indy (Gr3) 2022 s’annonçait passionnant avec la présence des deux meilleurs hurdlers de 3ans de la saison 2021 : le poulain Kyrov (Dark Angel), lauréat du Prix Cambacérès (Gr1), et la pouliche Hawaï du Berlais (Martaline), gagnante du haras d’Étreham Prix Bournosienne - Magalen Bryant (Gr2). Cette première étape vers le Prix Alain du Breil (Gr1) a tenu toutes ses promesses. Le match attendu a eu lieu et c’est le poulain d’Alain Jathière qui est sorti vainqueur par trois longueurs et demie. Ces deux 4ans vont progresser sur leur rentrée ce qui promet de très belles courses jusqu’au Gr1. Mais il semble d’ores et déjà difficile d’aller les chercher.

Quelques boulettes car il était trop sur le mors. Attentiste en troisième position, Kyrov a toujours évolué avec énormément de gaz. Dans le tournant d’Auteuil, il est passé deuxième, mais tout aurait pu s’arrêter à la deuxième haie de la ligne d’en face sur laquelle il s’est trompé. Toujours bien en course malgré cette bévue, Kyrov et son jockey Gwen Richard ont temporisé dans le tournant final, alors qu’ils auraient pu prendre la tête. Le jeune pilote, plein de sang-froid, ne s’est pas affolé quand l’animateur Bathyscaphe (Bathyrhon) a tenté de repartir à l’entrée de la ligne droite, lui prenant quelques longueurs. Kyrov est arrivé librement à hauteur de Bathyscaphe entre les deux dernières haies, s’assurant les commandes sans effort. Dès que son partenaire a bougé les bras sur le plat, il s’est détaché de plusieurs longueurs pour l’emporter aisément. Son entraîneur, François Nicolle, qui présentait aussi Golden Son (Martaline), bon troisième après avoir attendu, nous a expliqué : « Hawaï du Berlais me faisait très peur car c’est une très bonne pouliche et nous lui rendions du poids. Kyrov est venu un peu tôt et il a fait une faute. Son jockey lui a laissé une vraie chance et il a mis une bonne accélération pour gagner. C’est très bien ce qu’il a fait, même s’il a commis quelques boulettes parce qu’il était trop sur le mors, trop de l’avant. Il va se poser car il faisait sa rentrée et il était peut-être un peu frais. Le matin, il est un peu effacé. Le terrain lourd ou léger, ça ne le gêne pas. Nous sommes bien ! Nous viserons la bonne [Prix Alain du Breil, ndlr]. Quant à Golden Son, il a très bien couru. Sa rentrée est belle. Je pense que nous allons aller en steeple. Je dois en parler avec Jacques [Détré, son propriétaire, ndlr]. Il y a deux chevaux qui sont difficiles à contrer sur les haies : Kyrov et Hawaï du Berlais qui vont progresser. En steeple, nous avons peut-être une très belle ouverture avec Golden Son. »

Une grande journée pour Gwen Richard. Gwen Richard s’affirme parmi les pilotes de François Nicolle et les jockeys d’obstacle français de manière plus générale. Il monte avec une grande patience comme il l’a démontré dimanche. Le jeune jockey a réalisé un sans-faute, remportant les trois courses dans lesquelles il était engagé, le Prix Rush avec Les Cerfs Volants (Cokoriko), le Prix Auricula avec Jazzy Senam (Jeu St Éloi) et enfin ce Gr3. À chaque fois, il a monté en finesse, avec beaucoup de patience et sans se servir de la cravache ou très peu. Du grand art ! Il a dit au micro d’Equidia après le succès de Kyrov : « J’ai gagné mon premier Gr1 avec Kyrov, donc c’est vraiment mon cheval de cœur. Il m’a fait quelques fautes par rapport à la vitesse, mais c’est vraiment très bien. Cela lui a fait du bien de recourir. Sur l’avant-dernière haie, je n’ai pas bougé et sur la dernière, j’ai bien vu que tout le monde était en train de m’attaquer, mais j’ai réussi à assurer le coup. Je ne voulais vraiment pas donner une course trop dure à mon cheval pour sa rentrée. Je ne l’ai sollicité qu’aux bras. C’est mon premier coup de trois et en plus à Auteuil ! C’est super ! »

Rendez-vous dans trois semaines pour Hawaï du Berlais. Hawaï du Berlais a subi sa première défaite mais elle n’a pas à rougir. Elle a très bien couru et a gagné le droit de poursuivre la route vers le Prix Alain du Breil. La représentante de Magalen Bryant a livré une belle prestation finissant plaisamment pour prendre une facile deuxième place. Son entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé, nous a déclaré : « La pouliche court très bien. J’ai trouvé qu’elle était un peu allante en partant et qu’elle avait sauté fort à un moment. Il y a quelques réglages à faire encore mais le gagnant est très, très bon aujourd’hui. L’avenir nous dira si ce n’était qu’aujourd’hui ou pas. Avec elle, je n’ai pas de programme pour les femelles vu ce qu’elle a gagné. Je n’ai pas le choix. Le prochain rendez-vous est dans trois semaines normalement, le Prix de Pépinvast (Gr3). Physiquement, elle n’était pas à 100 %. J’aurais préféré du terrain lourd mais peut-être que Kyrov aussi ! »

Bathyscaphe en a fait beaucoup devant et il a terminé quatrième. Norville (Air Chief Marshal) est tombé à la première haie et Ivanohé (Cokoriko) à la dernière, alors qu’il était battu.

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2022/Kyrov.pdf

Le troisième black type d’une multiple placée de Listed. Élevé par le haras du Cadran, Jean-Louis Blot et la Scea Bissons, Kyrov a été vendu 70.000 € à l’amiable à Jean-Claude Rouget lors de la vente de yearlings d’août Arqana, alors qu’il était présenté par Pierre Talvard. Étonnamment, Kyrov est le troisième lauréat de Gr1 individuel en obstacle de son père, l’étalon de Yeomanstown Stud Dark Angel (Acclamation), après Guitar Pete (Anniversary 4-Y-O Juvenile Hurdle et Spring Juvenile Hurdle, Grs1), et Silver Streak (Christmas Hurdle, Gr1).

Sa mère, Varsity (Lomitas), a gagné quatre courses en plat de 3ans à 5ans en France, en Angleterre et en Irlande, dont une course "D" sur les 2.400m de Vichy. Elle a aussi terminé deuxième des Carlingford Stakes (L) et troisième du Prix Panacée et des Trigo Stakes (Ls). Kyrov est le troisième produit black type de sa mère après GM Hopkins (Dubawi), double vainqueur de l’Abu Dhabi Championship (Gr3, 2.200m) et gagnant des Paradise Stakes (L, 1.600m) à Ascot, et Zvarkhova (Makfi), troisième des Prix Finlande (L, 1.800m) et Delahante (L, 2.000m). Varsity est aussi la deuxième mère de Scripturale (Makfi), deuxième du Critérium de l’Ouest et du Prix Volterra (Ls) et troisième du Prix des Réservoirs (Gr3). La poulinière a une 2ans et une yearling par Zarak (Dubawi). Varsity a été saillie par Scissor Kick (Redoute's Choice) en 2021.

La deuxième mère, Renowded (Darshaan), n’a pas couru. Outre Varsity, on lui doit Renowing (Halling), lauréat du Premio Boticelli (L, 2.100m). Renowded est une propre sœur de l’étalon Mark of Esteem, vainqueur des Queen Elizabeth II Stakes et des 2.000 Guinées (Grs1).

Royal Applause

Acclamation

Princess Athena

Dark Angel

Machiavellian

Midnight Angel

Night at Sea

KYROV (H4)

Niniski

Lomitas

La Colorada

Varsity

Darshaan

Renowned

Homage