Prix de Gaprée (Maiden) : Les progrès de Goodness

Courses / 04.03.2022

Prix de Gaprée (Maiden) : Les progrès de Goodness

Deauville, vendredi

Jugée digne de débuter dans l’important Prix des Marettes (Inédites), Goodness (Muhaarar) n’avait pas été à la hauteur de l’estime de son entourage et avait pris la douzième place. Revue ensuite au mois de septembre à Chantilly, la représentante de l’écurie de Jean-Louis Bouchard se classait au sixième rang d’un maiden remporté par une certaine Malavath (Mehmas). Pour la dernière sortie de son année de 2ans, Goodness s’était classée troisième du Prix de la Faisanderie (Maiden), le 14 octobre. Vendredi, pour sa rentrée, elle était associée pour la première fois à Cristian Demuro. Patiente à l’arrière-garde du peloton comme lors de ses précédentes sorties, la pensionnaire de Fabrice Chappet a commencé à se rapprocher dans le dernier tournant. Décalée en pleine piste au moment de pénétrer dans l’ultime ligne droite, Goodness a passé le peloton en revue. Lui offrant tout de même une belle résistance dans les derniers mètres de course, Splendid (Toronado) doit s’avouer vaincue et termine finalement deuxième, à une encolure. Quant à la seule débutante de la course, Almanfata (Almanzor), la sœur de Fast Raaj (Iffraaj), elle débute proprement en prenant la troisième place, une longueur et demie plus loin.

Son jockey est satisfait. Encore à cheval, le jockey lauréat, Cristian Demuro, a déclaré sur Equidia : « La pouliche a eu un beau changement de vitesse. Une fois en tête, Goodness s’est quelque peu reprise, mais j’ai rapidement senti qu’elle allait pouvoir repartir. C’est bien ce qu’elle fait. »

Une nièce de Wings of Eagles. Élevée par Mme Gilles Forien et l’écurie Gribomont, Goodness a été présentée par le haras de Montaigu à la vente de sélection, où elle a été achetée 95.000 € par Gérard Larrieu. C’est une fille de l’étalon du haras des Faunes Muhaarar (Oasis Dream) et de Sweet Electra (Sea the Stars), lauréate à 2ans de son maiden sur la distance de 1.800m à Chantilly. Goodness est son premier produit.

Sa deuxième mère, Ysoldina (Kendor), a conclu deuxième d’un Prix de la Grotte, troisième du Prix Allez France, du Prix des Réservoirs (Grs3), de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), du Prix Corrida (Gr2), et des Prix Altipan et La Camargo (Ls). Au haras, elle a produit Wing of Eagles (Pour Moi), le seul gagnant du Derby d’Epsom (Gr1) élevé en France depuis Sea Bird (Dan Cupid), Gyrella (Oasis Dream), qui n’est autre que la mère de Baby Rider (Gleneagles), vainqueur du Prix Greffulhe (Gr2), Sparkle Roll (Kingman), troisième des Ribblesdale Stakes (Gr2) et des Aphrodite Stakes (L, 2.400m), et enfin Torentosa (Oasis Dream), deuxième d’un Critérium de Vitesse (L). C’est aussi la souche de Belle et Célèbre (Peintre Célèbre), gagnante d’un Prix Saint-Alary (Gr1), et de Whortleberry (Starborough), gagnant en Italie du Premio Lydia Tesio (Gr2) et en France du Prix Jean Romanet (Gr2), du Prix Minerve (Gr3) et deuxième d’un Prix de Royallieu (Gr2).

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Muhaarar

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Tahrir

 

 

 

 

Miss Sacha

GOODNESS (F3)

 

 

 

 

 

 

Cape Cross

 

 

Sea the Stars

 

 

 

 

Urban Sea

 

Sweet Electra

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Ysoldina

 

 

 

 

Rotina

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.