Prix de l’Hippodrome de Rambouillet (Maiden) : Virtual Rock fait parler sa dureté

Courses / 28.03.2022

Prix de l’Hippodrome de Rambouillet (Maiden) : Virtual Rock fait parler sa dureté

Fontainebleau, lundi

Cinquième en débutant, sur le sable de Chantilly, le 26 octobre, Virtual Rock (Fascinating Rock) avait ensuite conclu son année de 2ans par une sixième place à Deauville, dans le Prix de Montfort (Maiden), un mois plus tard. Plus revu depuis, le poulain de Takaya Kimura avait également contre lui de découvrir le gazon à l’occasion de ce Prix de l’Hippodrome de Rambouillet (Maiden). Contrairement à ses premiers parcours, Virtual Rock a été monté de manière bien plus offensive par son jockey, Pierre Bazire. Animant l’épreuve à une allure régulière, il a, dans un premier temps, été attaqué par Bardolino (Wootton Bassett), à l’entrée de la dernière ligne droite. Finalement rapidement débarrassé du pensionnaire d’Henk Grewe, qui cédait, c’est avec Gold Mountain (Doctor Dino) et Caraghann (Almanzor) qu’il s’est retrouvé aux prises. Malgré sa pugnacité, le premier cité devait finalement de contenter de la deuxième place, à une courte tête. Une encolure plus loin, Caraghann s’empare de la troisième place pour sa réapparition après castration.

Son pilote le connaissait. Après la course, Pierre Bazire, le jockey vainqueur, a déclaré au micro d’Equidia : « Virtual Rock est un poulain qui est très dur à l’effort. Étant donné que je travaille le matin chez Satoshi Kobayashi, je le connais bien. Je n’ai pas hésité à aller devant afin de durcir la course. Pour finir, il s’est montré courageux. D’autant plus que nous avons imprimé un tempo régulier à l’épreuve... »

Un neveu de Deauville Vision. Élevé par son propriétaire, Virtual Rock est un fils de Fascinating Rock (Fastnet Rock), étalon à Burgrage Stud, et d’Himiko (Aussie Rules), qui n’a jamais couru. Outre Virtual Rock, on lui doit quatre autres gagnants dont deux sur les obstacles outre-Manche.

Sa deuxième mère, Alexia Rêveuse (Dr Devious), n’a jamais foulé un hippodrome en compétition. C’est la génitrice de cinq lauréats dont Deauville Vision (Danehill Dancer), gagnante des Silver Stakes (L, 2.000m), des Ruby Stakes (L, 1.600m), troisième des Park Express Stakes (Gr3, 1.600m), des Ridgewood Pearl Stakes (Gr3, 1.600m), des Athasi Stakes (Gr3, 1.400m) et des Desmond Stakes (Gr3, 1.600m) en Irlande. C’est notamment la souche de Top Sunrise (Top Ville), lauréat notamment des Prix Royal-Oak (Gr1) et Prix Kergorlay (Gr2).

 

 

 

Danehill

 

 

Fastnet Rock

 

 

 

 

Piccadilly Circus

 

Fascinating Rock

 

 

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Miss Polaris

 

 

 

 

Sarabah

VIRTUAL ROCK (H3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Aussie Rules

 

 

 

 

Last Second

 

Himiko

 

 

 

 

 

Dr Devious

 

 

Alexia Rêveuse

 

 

 

 

Marienthal