Prix de l’Irlande (Maiden) : la plus belle de Pieter de Hooch

Courses / 27.03.2022

Prix de l’Irlande (Maiden) : la plus belle de Pieter de Hooch

Pornichet, dimanche

Sixième en débutant à Saint-Cloud, le 16 novembre en terrain lourd, Pieter de Hooch (Ectot) est un poulain bien né et nommé en référence au peintre néerlandais du XVIIe siècle. Il a ensuite pris une nouvelle sixième place, sur le mile de Chantilly, dix jours plus tard. Nettement rallongé pour sa première sortie à 3ans, l’élève et représentant d’Édouard de Rothschild découvrait la distance de 2.400m dans le Prix de l’Irlande (Maiden). Positionné dans le sillage du grandissime favori, Soliloque (Shalaa), Pieter de Hooch a bénéficié d’une bonne course. Un instant brillant, en début de parcours, le pensionnaire d’André Fabre a ensuite rapidement relâché son mors. Décalé par Augustin Madamet à l’entrée de la dernière ligne droite, Pieter de Hooch a ensuite filé au poteau, uniquement accompagné aux bras. Après avoir animé durant presque la totalité de la course, Pendulum Valley (Attendu) s’est montré courageux pour s’emparer de la deuxième place, à un peu moins de deux longueurs. Quatre longueurs et demie plus loin, Soliloque se classe troisième.

Un style plaisant. Après la course, le jockey lauréat, Augustin Madamet, a déclaré sur Equidia : « Nous avons pu bénéficier d’une super course. Pieter de Hooch s’est légèrement montré brillant en début de parcours, car il avait l’habitude de courir sur bien plus court. Ensuite, je n’ai pas voulu démarrer trop tôt et je me suis appliqué afin de bien prendre mon tournant. Le style de sa victoire est plaisant. »

Le frère d’Elliptique. Élevé par l’écurie de Meautry, Pieter de Hooch est un fils de l’étalon du haras de Bouquetot Ectot (Hurricane Run), et d’Uryale (Kendor), gagnante de trois courses à 2ans, et qui a conclu troisième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). Au haras, on lui doit sept autres gagnants. Dont Elliptique ** (New Approach), lauréat du Bayerisches Zuchtrennen (Gr1) et  stationné chez Joël Denis. Uryale aussi donné Cicérole (Barathea), gagnante du Prix de Lieurey, et du Prix Coronation (Ls). La poulinière a un 2ans, Mr le Philisophe (Le Havre), à l’entraînement chez Mikel Delzangles, et un foal par Ectot.

Uryale est aussi la deuxième mère d’Afandem (Zoffany), mais aussi de Frenchette (The Gurkha), deuxième du Prix des Lilas (L).

La deuxième mère, Green Field Park (Akarad), est lauréate de deux courses en province. Outre Euryale, elle a produit Wedding Night (Valanour), double lauréate, à 2ans, sur 1.400m et 1.600m, et gagnante d’un Prix Caravelle (L). Cette dernière n’est autre que la mère de Yorktown (Red Ransom), troisième d’un Prix Paul de Moussac (Gr3).

 

 

 

Montjeu

 

 

Hurricane Run

 

 

 

 

Hold On

 

Ectot

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Tonnara

 

 

 

 

Mahalia

PIETER DE HOOCH (M3)

 

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Uryale

 

 

 

 

 

Akarad

 

 

Green Field Park

 

 

 

 

Green Rosy