Prix de la Milesse (Maiden) : Hypotenus, le théorème se vérifie…

Courses / 26.03.2022

Prix de la Milesse (Maiden) : Hypotenus, le théorème se vérifie…

Le Lion-d’Angers, samedi

En valeur 39 et comptant déjà trois sorties dont une troisième place dans le Prix de Fontenoy (Inédits), Hypotenus (Lope de Vega) semblait incontournable dans ce Prix de la Milesse (Maiden). Contrat rempli pour le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère qui n’a eu aucun problème pour ouvrir son palmarès à l’occasion de sa rentrée. Le pensionnaire de Carlos Laffon-Parias s’est rapidement installé en pôle position, emmenant dans son sillage Saint Geran (The Grey Gatsby) et Aggenstein (Amaron). Toujours en tête à la sortie du tournant final, Hypotenus est bien reparti à mi ligne-droite pour se détacher et l’emporter très facilement de deux longueurs et demie. Saint Geran prend la deuxième place, une demi-longueur devant Aggenstein. Deux longueurs plus loin Shayran (French Fifteen), venu refaire beaucoup de terrain en pleine piste, termine au pied du podium.

Un cheval puissant. Tony Piccone, associé au lauréat, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un cheval qui a de la qualité mais qui a encore besoin d’apprendre. J’ai hésité à le cacher en partant, mais, comme j’ai vu que ça commençait à reprendre un peu, j’ai préféré le laisser galoper. Nous ne sommes pas allés très vite, il a bien regardé et s’est bien oxygéné. Il a effectué un véritable canter et je n’ai même pas eu besoin de le solliciter. C’est un cheval très puissant. J’aurais pu rester comme ça du début à la fin mais je n’ai pas voulu me faire surprendre et j’ai donc préféré le faire travailler un peu. C’est un élément qui a besoin de prendre confiance et une course comme celle-ci va lui faire du bien. » 

Un frère de Soustraction et Matematica. Élevé par ses propriétaires, Hypotenus est un fils de Lope de Vega (Shamardal), étalon à Ballylinch Stud, et de Mathématicienne (Galileo), lauréate d’une course sur 1.800m à Aix-les-Bains. Hypotenus est son sixième produit et son sixième gagnant. C’est un frère de Guerrière (Invincible Spirit), deuxième du Prix de Saint-Cyr et du Prix Cérès (Ls), de Soustraction (Lope de Vega), lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) et troisième du Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), et de Matematica (Rock of Gibraltar), gagnante du Prix Matchem (L) et deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1). La mère a un 2ans, Axiome (Dubawi), à l’entraînement chez Christophe Ferland, et elle a été saillie en 2021 par Siyouni (Pivotal).

La deuxième mère, Never Green (Halling), a remporté un Prix Occitanie (L) et a donné Galipad (Galileo), lauréat de la Coupe des Trois Ans (L). La troisième mère est Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), mère de Solémia (Poliglote), lauréate de l’Arc, de Prospect Wells (Sadler’s Wells), vainqueur d’un Prix Greffulhe (Gr2), ou encore de Prospect Park (Sadler’s Wells), qui s’était adjugé la Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3). C’est également de cette souche que descendent – entres autres – Silasol (Monsun), lauréate du Prix Marcel Boussac et du Prix Saint-Alary (Grs1), et The Gurkha (Galileo), qui a remporté la Poule d’Essai des Poulains et les Sussex Stakes (Grs1).

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

HYPOTENUS (M3)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Mathématicienne

 

 

 

 

 

Halling

 

 

Never Green

 

 

 

 

Brooklyn’s Dance