Prix des Bruyères (Steeple-chase) : Premier succès en steeple pour Saint Pair

Courses / 25.03.2022

Prix des Bruyères (Steeple-chase) : Premier succès en steeple pour Saint Pair

Prix des Bruyères (Steeple-chase)

Premier succès en steeple pour Saint Pair

Après une rentrée décevante sur les gros obstacles de Fontainebleau, Saint Pair (Saint des Saints) a corrigé le tir en décrochant un premier succès en steeple dans le Prix des Bruyères. D’abord deuxième derrière le fuyard Erik le Viking (Norse Dancer), le représentant de Suzanne Tessier, Palmyr Racing et Jean-Michel Tessier s’est retrouvé en tête après la dérobade de Paintball (Siyouni) et d’Erik le Viking au début de la ligne d’en face. Malgré une faute à la double barrière, Saint Pair a conservé les commandes jusqu’après le fence. Hyghliner Great (Great Pretender) a alors pris le meilleur et semblait avoir fait le plus dur au franchissement de l’avant-dernier obstacle. Mais David Gallon, jockey de Saint Pair, a laissé passer l’orage avant de lancer son partenaire en pleine piste. Saint Pair a alors déployé une grande et belle action pour revenir sur Hyghliner Great et le dominer de peu – une encolure – mais sûrement sur le plat, uniquement monté aux bras.

Co-entraîneur de Saint Pair, Guillaume Macaire a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un cheval qui n’est pas très facile. Il peut s’énerver facilement, il est un peu sanguin. Pour sa rentrée, nous étions très, très déçus. Je pensais que c’était un penalty. Nous avons retravaillé et il a gagné. C’est un animal un peu spécial. Il avait eu une fracture dans sa jeunesse, il a peu couru et nous avons pris le temps avec lui. S’il s’assagit un peu et qu’il devient plus gérable, ça va aller ! » De son côté, David Gallon a ajouté : « C’est un cheval un peu compliqué. Il a été cool car il y a eu du train. Quand Clément [Lefebvre, jockey d’Hyghliner Great, ndlr] est venu nous doubler, nous n’allions pas vite. J’ai voulu assurer les deux derniers obstacles. Nous avions des ressources car il n’avait pas consommé dans le parcours. Il se canalise de course en course»

Un petit-fils d’En La Cruz. Élevé par Michel-André et Suzanne Tessier, Saint Pair est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de That’s Nellie (Martaline), placée à quatre reprises en cinq sorties en obstacle à 3ans et à 4ans. Cette dernière a notamment conclu deuxième en débutant à Auteuil, dans le Prix Pré Catelan (Haies). Saint Pair est le premier produit de That’s Nellie qui a un 3ans nommé Lemoncello (Spider Flight). La poulinière a été saillie en 2021 par Qatar Vision (Galileo). La deuxième mère, En La Cruz (Robin des Champs), a gagné cinq courses à Auteuil, dont le Prix Général Donnio (L), et a conclu deuxième des Prix des Drags, Congress (Grs2) et du Président de la République (Gr3). C’est une sœur du quintuple lauréat de Gr1 Voy por Ustedes (Villez), gagnant notamment de l’Arkle Challenge Trophy et du Queen Mother Champion Chase (Grs1) à Cheltenham. En La Cruz est aussi une sœur d’Annie d’Écajeul (Jefferson) qui est la deuxième mère d’Un Temps pour Tout (Robin des Champs) vainqueur de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) et du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), mais aussi troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), entre autres.

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Saint des Saints

Pharly

Chamisène

Tuneria

SAINT PAIR (H5)

Linamix

Martaline

Coraline

That’s Nellie

Robin des Champs

En La Cruz

Nuit d’Ecajeul