Prix Étienne Balsan (Haies) : Beau Charentais se plaît dans le lourd

Courses / 16.03.2022

Prix Étienne Balsan (Haies) : Beau Charentais se plaît dans le lourd

Compiègne, mercredi

Vainqueur prometteur, le 22 février, à Fontainebleau, pour une deuxième sortie publique qui coïncidait avec une rentrée de neuf mois, Beau Charentais (Nicaron) a franchi un nouveau palier à l’occasion du Prix Étienne Balsan (Haies). C’est la première fois que ce représentant et élève de Régis Maurice se présentait sur une piste aussi lourde (4,7 au pénétromètre), ce qui a visiblement servi ses intérêts. Plaisant sur les haies, le futur lauréat a longtemps progressé au centre du peloton. Entamant sa progression dans la ligne d’en face, il est rentré en deuxième position dans la ligne droite. À 400m du but, le hongre de 4ans est venu porter son attaque au grand animateur, Icare Grandchamp (Kapgarde), lui prenant rapidement l’avantage avant de se détacher sur le plat. Icare Grandchamp conserve la deuxième place, quatre longueurs plus loin, devant Tonnerre de Dieu (Kapgarde), qui revenait de Cagnes-sur-Mer.

Après la course, Baptiste Le Clerc, le jockey lauréat, a déclaré au micro d’Equidia : « Mon partenaire avait effectué de très bons débuts à Dieppe, tout en se révélant très immature. Il a connu des problèmes de santé ensuite, étant arrêté de longs mois. Je pense que cela l'a préservé surtout au niveau du physique. Le cheval a démontré qu’il possédait un bon niveau. Pas très grand mais très massif et bien fait, Beau Charentais présente de beaux points de force, ce qui est très utile dans un terrain profond comme celui-là. »

Un frère de Star des Valois. Beau Charentais est un fils de Nicaron (Acatenango), étalon au haras de la Barbottière, et de Bara Bahau (Cadoudal), gagnante pour ses débuts en fin d’année de 4ans sur les haies de Niort et deux fois deuxième sur les gros obstacles de province l’année suivante. Il est le troisième produit vainqueur de sa mère après Star des Valois (Poliglote), lauréate de sept courses à conditions en onze sorties en obstacle, dont le Prix Gilbert Gallot (Steeple-chase) à Auteuil, et Prince des Valois (Nicaron), vainqueur d’une course à conditions à 4ans sur le steeple bellifontain. La poulinière a un 3ans, As des Valois (Nicaron), à l’entraînement chez Laurent Viel, et un yearling, Marvin Marvelous (Bande). Elle a été saillie en 2021 par Voiladenuo (Network). La deuxième mère, Rue des Dames (Noir et Or), a pris cinq places en neuf sorties sur les haies, elle qui a notamment conclu deuxième à 3ans du Prix Girofla (devenu L) à Auteuil.

 

 

 

Surumu

 

 

Acatenango

 

 

 

 

Aggravate

 

Nicaron

 

 

 

 

 

Dunbeath

 

 

Nicol’s Girl

 

 

 

 

Marphousha

BEAU CHARENTAIS (H4)

 

 

 

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Bara Bahau

 

 

 

 

 

Noir et Or

 

 

Rue des Dames

 

 

 

 

Marie d’Ivors