Prix Exbury (Gr3) : Pretty Tiger rugit

Courses / 19.03.2022

Prix Exbury (Gr3) : Pretty Tiger rugit

Prix Exbury (Gr3)

Pretty Tiger rugit

1re PRETTY TIGER

2e HURRICANE DREAM

3e SKALLETI

Pretty Tiger (Sea the Moon) était, sur le papier, l’opposant numéro 1 à Skalleti (Kendargent). Le représentant de Bernard Giraudon avait beaucoup de choses pour lui : il avait fait sa rentrée à Cagnes-sur-Mer, il aime Saint-Cloud et il portait 2 kg de moins que Skalleti. Christophe Soumillon a patienté à mi-peloton d’un peloton emmené par Dawn Intello (Intello) et Il Decamerone (Born to Sea), ce dernier évoluant cependant à quelques mètres de la corde. Pretty Tiger est passé à l’attaque à 400m du poteau et a bien soutenu son effort jusqu’au bout. Il s’impose d’une demi-longueur devant Hurricane Dream (Hurricane Cat), vu en avant-dernière position et auteur d’une bonne fin de course. Skalleti, sorti doucement et dernier un peu décollé, a mis un peu de temps à vraiment trouver son action pour finir mais conclut bien, aux bras, prenant la troisième place à une tête. Mr de Pouceaugnac (Camelot) est quatrième à trois quarts de longueur, les autres étant à distance.

Direction le Ganay. Pretty Tiger est invaincu en trois sorties à Saint-Cloud. Il avait l’an passé laissé une belle impression dans le Prix Eugène Adam (Gr2), suite à sa sixième place dans le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1). Deuxième ensuite du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2), Pretty Tiger n’avait pas été revu depuis sa cinquième et dernière place dans le Qatar Prix Niel (Gr2)… On peut l’excuser : c’était sa huitième sortie de l’année ! Fabrice Vermeulen nous a dit : « Il n’y a pas grand-chose à dire. Aujourd’hui, c’était un test pour savoir s’il avait bien passé l’année de 3ans à celle de 4ans et c’est concluant. C’est vrai qu’il restait sur une bonne rentrée mais ce n’était pas les mêmes aujourd’hui. Et il y a toujours cette fameuse deuxième course après une rentrée. L’an dernier, il avait eu besoin de souffler et d’autres auraient demandé avant lui. C’est un excellent cheval. La suite est logique : le Prix Ganay (Gr1). »

Hurricane Dream réalise une bonne rentrée. Deuxième, Hurricane Dream laisse une bonne impression. Il n’avait pas été revu depuis sa quatrième place dans le Prix du Grand Camp (L), où il passait un test non concluant sur 2.400m. Hurricane Dream a toujours montré des moyens dans le passé et peut faire une belle année. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard, nous a dit : « Je suis très content. C’est un super cheval. Les 2.000m sont une bonne distance pour lui, il pourrait même aller sur un peu plus court : il faut l’avoir détendu et caché, il est mieux ainsi et il peut alors placer sa pointe. Je le crois mieux en bon terrain, cela lui permet d’utiliser son accélération. L’an dernier, nous avions fait un test sur 2.400m qui s’était avéré non concluant, mais je m’en doutais. Nous allons réfléchir à la suite du programme, il sera engagé dans le Prix d’Harcourt (Gr2). »

"Papy" Skalleti ne démérite pas. Skalleti blanchit gentiment d’année en année, mais, à 7ans, il est toujours là ! C’est lui qui signe les derniers meilleurs 400m de la course dans l’Exbury et il avait le droit d’être battu pour sa rentrée, sur une piste jugée bon, souple, et alors qu’il n’était pas forcément aisé de revenir de l’arrière. On sait Skalleti peu démonstratif le matin : il a le droit de progresser encore. Jérôme Reynier, entraîneur du représentant de Jean-Claude Séroul, nous a dit : « Nous sommes très contents du cheval. Il ne faut pas oublier qu’il a 7ans et n’avait pas son terrain de prédilection. Il a refait un bon bout en étant sur la main. Quand son jockey le lui a demandé, il a mis un bon coup d’accélérateur et il a fini à son rythme. Le gagnant avait déjà fait sa rentrée et cela compte beaucoup d’avoir couru pendant l’hiver. Si jamais il pleut beaucoup début avril, nous allons peut-être courir le Prix d’Harcourt (Gr2). Il faut aussi que le cheval rentre bien. S’il avait plu, peut-être que la course aurait été différente. Désormais, l’important est de le garder à ce niveau. Nous allons de nouveau faire une très belle année avec lui. »

Jérôme Reynier comptait aussi sur Road to Arc (Planteur), lauréat l’an passé du Gran Premio del Jockey Club (Gr2) et vrai cheval de terrain lourd. Il est sixième de "l’autre course", remportée par Lord Charming (Charm Spirit) qui pointe à cinq longueurs du quatrième. L’entraîneur a commenté : « Road to Arc court très bien et va faire le déplacement en Allemagne dans un mois. Au fil des courses, il devrait être bien mieux. Comme ils ne vont pas au gazon le matin, nous essayons de les avoir à 80 %. Road to Arc est un cheval qui a des problèmes physiques et nous ne pouvons pas être durs avec lui. Il faut le courir à bon escient. Je pensais que le terrain serait plus profond aujourd’hui et cela change vraiment la donne pour des chevaux comme lui. Nous visons l’arrière-saison avec peut-être une candidature dans le Cadran (Gr1). Nous pensons qu’il a énormément de tenue. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2022/Pretty-Tiger.pdf

Un frère de Pretty Boy. Pretty Tiger est un élève de Chevotel de La Hauquerie qui l’avait présenté à la vente de yearlings d’août Arqana en 2019. Il avait été acheté 105.000 € par Michel Zerolo (Oceanic Bloostock). C’est un fils de l’étalon de Lanwades Stud Sea the Moon (Sea the Stars), père de neuf gagnants individuels de Groupe, et de Fast and Pretty (Zamindar), lauréate à 3ans d’un Maiden sur 2.400m à Vichy, pour sa cinquième sortie. Pretty Tiger est le troisième produit de sa mère après Pretty Boy (Siyouni), lauréat d’un Maiden à 2ans sur 1.200m à Chantilly et deuxième du Prix Thomas Bryon (Gr3), puis troisième à 3ans du Prix Marchand d’Or (L) et gagnant d’un gros handicap sur les 1.400m de ParisLongchamp, et Pretty Women (Zoffany), gagnante de deux courses sur 2.400 et 2.500m en fin d’année de 3ans, à Pornichet et à Deauville. Fast and Pretty, déclarée morte sur l’Ifce, a un 3ans, Point Gellibrand (Camelot), entraîné par Joseph O’Brien et pas été revue depuis sa cinquième place dans les Futurity Stakes (Gr2) 2021, pour ce qui était sa deuxième sortie.

La deuxième mère, Très Rapide (Anabaa Blue), a terminé deuxième du Prix de Royallieu (Gr2 sur 2.500m, à l’époque) et du Grosser Preis der Badischen Unternehmen (Gr2, 2.200m), mais également troisième du Prix de Pomone (Gr2). Elle est poulinière au Japon où elle a donné un black type, Kevin (Kizuna), gagnant d’une Listed préparatoire aux 2.000 Guinées locales. La troisième mère, Très Ravi (Monsun), a pris la deuxième place du Prix de la Nonette (Gr3). Elle a donné Très Rock Danon (Rock of Gibraltar), multiple gagnant de Groupe en Allemagne et deuxième d’un Prix du Cadran (Gr1), ainsi que Très Blue (Anabaa Blue), gagnant du Grand Prix de Deauville (Gr2) et du Prix de Reux (Gr3) avant d’être exporté en Australie.

Cape Cross

Sea the Stars

Urban Sea

Sea the Moon

Monsun

Sanwa

Sacarina

PRETTY TIGER (M4)

Gone West

Zamindar

Zaizafon

Fast and Pretty

Anabaa Blue

Très Rapide

Très Ravi

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’05’’70

De 1.000m à 600m : 24’’62

De 600m à 400m : 12’’27

De 400m à 200m : 11’’61

De 200m à l’arrivée : 11’’90

Temps total : 2’06’’10