Prix Juigné (Gr3) : quel régal !

Courses / 06.03.2022

Prix Juigné (Gr3) : quel régal !

Auteuil, dimanche

Nous étions frustrés le soir du 14 novembre lorsque Hermès Baie (Crillon) avait fait tomber son jockey, Bertrand Lestrade, devant les tribunes en dérobant dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1)... Nous avions été privés d’un superbe match avec Thélème (Sidestep), qui avait gagné sans opposition. Nous voici trois mois et demi plus tard. Même scène, celle d’Auteuil, et revoilà nos deux champions face à face pour le Prix Juigné (Gr3) avec d’autres bons chevaux d’âge en lice dont le phénoménal Galop Marin (Black Sam Bellamy). Cette épreuve somptueuse sur le papier l’a été sur la piste !

Hermès Baie et Thélème ont galopé parmi les derniers dans une course emmenée par Galop Marin. Ils ont commencé à se rapprocher au bout de la ligne d’en face, Hermès Baie prenant l’avantage à Galop Marin dans le dernier tournant. Puis, entre les deux dernières haies et sur le plat, ils ont haussé le ton. Le représentant de la famille Papot et celui de JDG Bloodstock Services étaient alors seuls au monde : on aurait dit un film en accéléré. Ils ont laissé le troisième, Porto Pollo (Manduro), à neuf longueurs ! Et finalement, Pierre Dubourg a mis seulement deux claques à Thélème qui a dominé facilement Hermès Baie d’une longueur. Le Juigné était une mise en bouche de la saison sur les haies pour les chevaux d’âge… C’est réussi car nous avons bel et bien l’eau à la bouche. Car le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé, comme Hermès Baie, seront de la partie sur les haies au premier semestre. Et L’Autonomie ** (Blue Brésil) aussi !

Un Thélème somptueux. Thélème était déjà grand et fort à 4ans, mais il a encore pris de la force et justifie le surnom de Nadal que lui donnent certains membres de l’écurie Chaillé-Chaillé. Il a été vraiment séduisant car il n’a pas pris dur pour gagner. Représentant du propriétaire, JDG Bloodstock Services, Bertrand Le Métayer nous a déclaré : « François Pamart, qui le monte tous les jours, m’avait dit qu’il n’arrivait plus à monter dessus. Il avait un doute sur le fait que ce soit à cause de son âge (rires)… Mais le cheval a progressé : bravo à Arnaud [Chaillé-Chaillé, ndlr] ! Son mentor avait comme objectif de faire une belle rentrée, sage. Mais le cheval a passé un cap cette année. Tout est venu avec le temps car il ne provient pas d’une famille d’obstacle. Je pense que c’est un cheval qui a été respecté. L’année dernière, il n’a fait que l’automne et ce n’est pas négligeable. Aujourd’hui, il a certainement une certaine fraîcheur par rapport aux autres. Ce succès est fantastique pour les propriétaires, qui sont les trois enfants de monsieur Gordon. Ils continuent avec plaisir l’histoire de cette casaque. Damien de Watrigant, qui l’entraînait, m’avait dit qu’il aurait pu atteindre une valeur de 39/40 en plat. Donc un cheval qui arrive avec son physique, qui aime sauter, c’est suffisant pour être un bon cheval. »

Un François Nicolle sûr de lui. François Nicolle a pris les deuxième et troisième places grâce à Hermès Baie et Porto Pollo. Il nous a déclaré : « Hermès Baie effectue une super rentrée. Le cheval a craqué pour finir mais il est battu par le deuxième cheval de la course. Le mien va monter là-dessus… Peut-être que Thélème aussi ! Mais ce ne sera pas pareil la prochaine fois car il y aura L'Autonomie ! Le seul cheval qui m'embêtait vraiment était Thélème car, avec la fraîcheur, il est très performant. À vrai dire, je comptais très sincèrement gagner. Bravo à Arnaud mais je suis sûr que le mien est meilleur ! Hermès Baie est vraiment très facile à entraîner, il est tout simplement très bon. C'est certainement un futur cheval de Grand Steeple. Il devrait aller sur les gros obstacles à l’automne car c’était très compliqué de viser le Grand Steeple dès ce printemps, à 5ans. Porto Pollo court très bien sur la fraîcheur. C'est un vieux papy qui fait ce qu'il veut. À ce niveau-là, il fait une superbe course. Automatiquement, il pourrait avoir comme objectif la Grande Course de Haies d'Auteuil. Nous allons voir. Si tout va bien, il ira en steeple à l'Automne avec le Grand Steeple comme objectif l'année prochaine. »

Le champion Galop Marin a emmené le peloton, fidèle à ses habitudes et il a échoué de peu pour la troisième place sur une distance trop courte pour ses aptitudes. C’est la quatrième fois qu’il fait l’arrivée de cette épreuve. À ce niveau, Belle Promesse (Fuissé) a eu un bon comportement, se classant cinquième.

Racheté 3.000 € à Osarus ! Élevé par la Scea Bissons (Jean Cottin), Thélème a été racheté 3.000 € par le haras du Cadran aux ventes de yearlings Osarus. Il est issu de la première génération de l'australien Sidestep (Exceed and Excel), un vrai cheval de 1.200m, a priori pas du tout fait pour produire en obstacle ! L'étalon n'est pas revenu d'Australie depuis 2018. Mais durant ses trois saisons au haras du Logis (à 3.000 € la saillie), il a donné de bons chevaux, souvent avec plus de tenue que lui, à l'image de Real Appeal (Solonaway Stakes, Gr2, 1.600m), Step by Step (Derby du Languedoc, L, 2.400m), Best Lightning (2e des 2.000 Guinées allemandes, Gr2), Lindy Lou (3e Prix de la Californie, L.)… Sans oublier plusieurs bons 2ans comme Wheels on Fire (2e des Rêves d'Or, L) ou encore Gold Step (3e du Prix Zeddaan, L).

La mère de Thélème, Utopia Jem (Okawango), a gagné trois courses en plat, dont un Quinté en terrain souple, sur les 2.100m de Saint-Cloud. Thélème est son deuxième produit et son premier gagnant. Elle a déjà donné Camino Real (Myboycharlie), sur le podium de ses trois premières sorties à 2ans. La poulinière a un 4ans, Ianis Jem (Myboycharlie), placé en plat sur les longues distances, un 2ans Kloth of Utopia (Cloth of Stars), et une yearling, Lady Whipper (Whipper). Utopia Jem a été vendue 5.000 € à Dominique Peilley Besset, lors de la vente d'élevage Arqana 2019.

La deuxième mère, Odienne Jem (Cadeaux Généreux), a gagné un handicap à 3ans sur les 2.100m de Maisons-Laffitte. La troisième mère a donné Norina (Linamix), deuxième du Prix Madame Jean Couturié et du Premio EBF Terme di Merano (Ls), à qui l'on doit Norohna (Spirit One), troisième à 2ans du Premio Berardelli (Gr3).

 

 

 

Danehill

 

 

Exceed and Excel

 

 

 

 

Patrona

 

Sidestep

 

 

 

 

 

Quest for Fame

 

 

Dextrous

 

 

 

 

Many Hands

THÉLÈME (H5)

 

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Okawango

 

 

 

 

Krissante

 

Utopia Jem

 

 

 

 

 

Cadeaux Généreux

 

 

Odienne Jem

 

 

 

 

Nuit Indienne