Prix Kizil Kourgan (Classe 2) : Missyouni préserve son invincibilité

Courses / 29.03.2022

Prix Kizil Kourgan (Classe 2) : Missyouni préserve son invincibilité

Saint-Cloud, mardi

Lauréate du Prix du Soissonais (Inédites), le 1er mars, à Chantilly, Missyouni (Siyouni) est parvenue à préserver son invincibilité dans ce Prix Kizil Kourgan (Classe 2), alors qu’elle découvrait le gazon en compétition. En débutant, la représentante de la casaque de Yeguada Centurione ne semblait pas avoir battu un "grand" lot, surprenant quelque peu son entourage. Mais, mardi, malgré sa petite taille, la pouliche a démontré qu’elle ne manquait ni de changement de vitesse, ni d’action. Elle aura certainement les moyens de bien faire au niveau black type. Sous la main d’Aurélien Lemaître, Missyouni a profité de son bon numéro de corde pour venir prendre la tête. Comme chez les poulains, le rythme de la course a été très peu soutenu. Et, c’est avec les oreilles bien pointées que la future lauréate est entrée dans la ligne droite. Elle a changé de jambes à 300m avant d’accélérer en progression et n’a jamais été approchée. Toujours vue en troisième position, Sea of Ash (Wootton Bassett), s’est bien comportée pour prendre la deuxième place à une longueur et un quart. Zarafa (Zarak), qui avait débuté en gagnant, le 10 octobre à Tarbes, est troisième, une demi-longueur plus loin.

Vers le Prix des Lilas. Après la course, Christopher Head, l’entraîneur de Missyouni, nous a appris : « Elle continue de nous surprendre. Je pense que nous allons nous rendre sur le Prix des Lilas (L). Sur la P.S.F, elle avait baissé de pied pour finir et il y avait eu beaucoup de rythme. Cette fois-ci, l’allure était bien plus modérée. Ce qui est fou, c’est qu’elle a été très cool durant le parcours et, dans la ligne droite, elle a déployé une action qui n’était plus du tout la même. C’est probablement une bonne pouliche. Nous n’avions pas énormément de marge au niveau de la stratégie. Elle pouvait très bien aller devant car elle est très professionnelle et, si nous voulions avoir une chance de battre un bon cheval, il valait mieux être devant. »

La bonne deuxième place de Sea of Ash. Sea of Ash venait d’ouvrir son palmarès dans le Prix Philippe Genet (Maiden) pour sa quatrième sortie. Et c’est la première fois qu’elle affrontait un lot aussi relevé. L’année dernière, elle avait notamment conclu deuxième, à une longueur, de Roselyne (Dariyan), qui, si elle n’avait pas été déclarée non partante, aurait été l’une des favorites de ce Prix Kizil Kourgan. Après la course, Gianluca Bietolini, l’entraîneur de Sea of Ash, nous a confié : « Elle court bien, comme nous l'espérions. Mais elle n'est pas faite pour les courses qui se jouent sur un déboulé. Ceci étant dit, la gagnante est peut-être très bonne : elle s'était imposée très facilement et a gagné aujourd'hui avec la manière. Pour la suite, nous allons réfléchir. Elle est engagée dans la Poule, le chemin est encore long. »

La mère a gagné un Gr3 à Newmarket. La Yeguada Centurion réalise de bons débuts en termes d’élevage comme l’atteste notamment la 3e place de Crazyland (Kodiac) dans les Dick Poole Stakes (Gr3). Missyouni est une fille de l’étalon des Aga Khan Studs Siyouni (Pivotal) et d’Epsom Icon (Sixties Icon), gagnante des Washington Singer Stakes (L, 1.400m) à 2ans. À 3ans, elle a remporté les Princess Elizabeth Stakes (Gr3, 1.700m) de trois longueurs et demie, en terrain bon-souple, à Newmarket. La jument a été acquise 250.000 Gns chez Tattersalls.

Missyouni est son premier produit. Epsom Icon a une 2ans non nommée par US Navy Flag (War Front), vendue 200.000 € à la vente de yearlings d’août, et une yearling non nommée par Siyouni. La deuxième mère, Hairspray (Bahamian Bounty), n’a pas couru. Outre Epsom Icon, on lui doit Modern Millie (Sixities Icon), deuxième des Ben Marshall Stakes (L, 1.600m) à Newmarket. La troisième mère, Quickstyx (Night Shift), est gagnante de son maiden sur le mile de la P.S.F. de Lingfield. Elle a donné Medieval (Kodiac), deuxième d’un Prix François Boutin (L).

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen

MISSYOUNI (F3)

 

 

 

 

 

 

Galileo

 

 

Sixties Icon

 

 

 

 

Love Divine

 

Epsom Icon

 

 

 

 

 

Bahamian Bounty

 

 

Hairspray

 

 

 

 

Quickstyx

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 41’’52

1.000m à 600m : 28’’80

600m à 400m : 13’’03

400m à 200m : 11’’00

200m à l’arrivée : 11’’32

Temps total : 1’45’’76