Prix Montenica (L) : Loubeisien fait parler sa vitesse

Courses / 16.03.2022

Prix Montenica (L) : Loubeisien fait parler sa vitesse

Chantilly, mercredi

Un cheval comme Loubeisien (Kheleyf), c’est le rêve de tous les propriétaires. Acheté pour un prix très raisonnable, au mois de mai de ses 2ans, il a couru quatre fois, à cet âge, s’adjugeant son maiden à Paris. Pour sa rentrée dans une Classe 2, à Pau, il a fait impression. Cinquième ensuite du Prix de la Californie (L), sur le mile, où il a été très malheureux dans la ligne droite, Loubeisien a trouvé compensation, mercredi, à Chantilly, en remportant de bout en bout le Prix Montenica (L) sur 1.300m.

De bout en bout. Stéphane Pasquier a laissé avancer Loubeisien dès la sortie des boîtes. Le poulain a fait parler sa vélocité naturelle et a pris la tête avant le tournant… une position des plus avantageuses sur la P.S.F. de Chantilly. Une fois en pole position, il a déroulé, dans son action, emmenant Kingentleman (Kingman) dans son sillage et Le Cadeau (Dabirsim) à sa hanche. À 400m du but, Loubeisien a été capable de redonner un coup de rein et aucun de ses rivaux n’a pu venir le menacer.

Sicilian Defense (Muhaarar), encore dernière à l’entrée de l’ultime ligne droite, a conclu en trombe, en dehors, pour arracher la deuxième place, à une longueur du lauréat. Txope (Siyouni) est proche troisième. Constant figurant, Le Cadeau vient ensuite. Rose Premium (Dark Angel) est elle aussi à créditer d’une superbe fin de course mais doit se contenter de conclure au pied du podium. À noter que deuxième, troisième, quatrième et cinquième terminent en moins d’une longueur.

Un raccourcissement payant. Christophe Ferland nous a confié : « Les quatre associés sont très heureux ! C’est une belle histoire. À Cagnes, il a été un peu malmené dans la ligne droite après avoir tiré… ce qui l’a empêché de vraiment s’exprimer. Nous avons donc pris notre temps après cette course afin de préparer au mieux ce Prix Montenica. C’est un poulain avec un peu de vitesse naturelle, je n’ai donc pas eu d’appréhension à le raccourcir de 1.600m à 1.300m. On va lui donner du temps, laisser passer la mauvaise saison et lui offrir l’opportunité de courir sur des pistes meilleures qu'elles ne le sont actuellement. »

Sicilian Defense fait un truc. Nantie d’un numéro en dehors dans les stalles, le 10, cette pouliche a signé une fin de course tonitruante, passant de la dernière à la deuxième place. Yann Barberot nous a appris : « Je regrette sa mauvaise corde... C'est une pouliche compliquée et il faut attendre avec elle car elle ne peut pas se permettre d'avoir le nez au vent. Maintenant, il faut voir comment elle rentre. Mais il est certain que c'est enthousiasmant pour la suite de son programme. Pour espérer revenir de l'arrière sur cette P.S.F., il faut impérativement un bon cheval. »

En souvenir de Cavale Dorée. Loubeisien court pour une association entre son entraîneur, le haras des Sens, Maxime Moczulski et l’écurie Mill Reef. Les deux derniers cités étaient déjà associés sur Botch (Fuissé), deuxième du Prix Moonlight Cloud, L), et Cavale Dorée (Sunday Break), gagnante du Prix du Calvados (Gr3) puis troisième du Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1)… Cavale Dorée a été dénichée (comme Loubeisien) chez Osarus par Christophe Ferland. L’écurie Mill Reef – un syndicat de propriétaires – connaît une réussite tout à fait remarquable avec un petit nombre de chevaux, ayant aussi brillé avec Lettre de Château (Literato), gagnante du Prix Turenne (L) après s’être adjugé son gros handicap sur les bords de l’Allier. Le haras des Sens est la structure équestre de Jean-Jacques et d’Annick Montagne, par ailleurs propriétaires de chevaux de haut niveau en concours complet comme Atos Barbotière (L’Arc de Triomphe), gagnant en Pro 1 et classé 4* ou encore Enjoy de la Noue (Upsilon) et Darmagnac de Beliard (Canturo)…

L’autre casquette de Martial Delaplace. Entraîneur public à La Teste, Martial Delaplace est l’éleveur de ce 2ans qu'il voit passer tous les matins depuis qu’un autre testerin, Christophe Ferland, l’a acheté 35.000 € au mois de mai à la breeze up Osarus. Il était alors présenté par Christophe Pautier, et c’est au haras des Petits Champs, de Karine Belluteau, qu’il est né et a été élevé. C'est un fils de Kheleyf (Green Desert) qui faisait alors la monte au haras des Faunes. Et c'est aussi le premier produit de Lolif (Loup Breton), une jument qui a couru deux fois sans succès et qui a donné en 2021 un produit par Planteur (Danehill Dancer). La deuxième mère a donné l’élève de François Bayrou Guajaraz (Rashbag), gagnant du Critérium du Béquet, du Grand Critérium de Bordeaux et du Prix du Pont-Neuf (Ls). Guajaraz a ensuite été exporté à Hongkong.

 

 

 

Danzing

 

 

Green Desert

 

 

 

 

Foreign Courier

 

Kheleyf

 

 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Society Lady

 

 

 

 

La Voyageuse

LOUBEISIEN (M3)

 

 

 

 

 

 

Anabaa

 

 

Loup Breton

 

 

 

 

Louve

 

Lolif

 

 

 

 

 

Rahy

 

 

Rahyna

 

 

 

 

Lochlin Slew

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 18’’93

1.000m à 600m : 22’90

600m à 400m : 11’’46

400m à 200m : 11’’24

200m à l’arrivée : 11’’85

Temps total : 1’16’’38