Prix Rohan (Haies) : Goodwood en cheval d’avenir

Courses / 06.03.2022

Prix Rohan (Haies) : Goodwood en cheval d’avenir

Auteuil, dimanche

Grand et puissant cheval bai brun, Goodwood (Ivawood) avait débuté en plat à 3ans à Châteaubriand. C’était en septembre 2020 et il n’avait pas été revu depuis : il effectuait donc une très grande rentrée pour ses débuts dans la discipline. Malgré cela, il a remporté de belle manière le Prix Rohan (Haies). Sous la selle de Jérémy Da Silva, le représentant et pensionnaire de Yannick Fouin a tout de suite pris les commandes de la course. Bien que fautif sur les premiers obstacles, il n’a pas perdu l’avantage mais a toutefois failli se tromper de parcours en voulant suivre Myunclecharlie (Myboycharlie), tombé quelques haies plus tôt. Tout à l'extérieur dans la ligne d’en face, le futur lauréat s’est montré beaucoup plus habile sur les haies. Au côté du favori, Hachasson (Chœur du Nord), pour rentrer dans la ligne droite, il a bien accéléré et a profité de la faute de son rival sur la dernière haie pour faire la différence. Sans cette faute, Hachasson aurait peut-être pu l’emporter. Il termine deuxième à une longueur un quart, tout en devançant de deux longueurs et demie American Park (Waldpark), un cheval qui a fait carrière en plat dans les bons handicaps.

Il fera certainement le steeple. Après la course, Yannick Fouin, l’entraîneur lauréat, nous a confié : « C’est un cheval que j’ai acheté yearling chez Arqana. J’aimais beaucoup son physique et je me disais que cela pouvait être amusant pour l’obstacle. J’en ai bien pris soin à 3ans ! Je l’ai débuté tardivement sur un hippodrome où il était totalement pris de vitesse. Quand il est rentré à l'écurie, il allait bien. En fin d’année de 3ans, il faisait partie des meilleurs éléments que j’avais à la maison. Je l’ai remis en route mais le cheval a eu un problème qui l’a éloigné un petit moment. Il a fallu lui laisser le temps et là, nous l’avions préparé gentiment cet hiver. Goodwood a bossé tout l’hiver à la maison. Par rapport à ses 3ans, il n’a rien perdu. Il a bien grandi. C’est un cheval assez costaud qui montre de très bonnes attitudes sur les obstacles. Il est sérieux et appliqué. Goodwood pourra certainement aller en steeple. »

Le premier gagnant sur les obstacles d’Ivawood. Élevé par la Scea. des Prairies, Thomas et Benoît Jeffroy, Goodwood a été présenté par le haras de Castillon à la vente de yearlings d’octobre Arqana où il a été acheté 13.000 € par Yannick Fouin. C’est un fils de l’étalon du haras de Gelos Ivawood (Zebedee), dont il est le premier gagnant en obstacle. Sa mère, Selkis (Darshaan), a couru deux fois en plat sans se classer et Goodwood est son onzième produit et son quatrième gagnant. La poulinière a aussi une 4ans, Black Kiss (Manatee), à l’entraînement chez David Cottin, qui est son dernier produit puisque la poulinière est décédée en 2020. La deuxième mère, Irish Order (Irish River), est gagnante du Prix de l’Obélisque (L) et deuxième du Prix de la Grotte (Gr3). Elle a notamment donné Irish Wings (In the Wings), vainqueur de six courses dont le Golden Gate Handicap (Gr3, 1.800m) et le Prix du Lion d’Angers (L), West Order (Gone West), troisième de Listed sur 1.950m aux Émirats Arabes Unis, et Cour de France (Sadler’s Wells), deuxième du Prix La Camargo (L) et mère de huit vainqueurs au Japon.

 

 

 

Invincible Spirit

 

 

Zebedee

 

 

 

 

Cozy Maria

 

Ivawood

 

 

 

 

 

Red Ransom

 

 

Keenes Royale

 

 

 

 

Kinnaird

GOODWOOD (H5)

 

 

 

 

 

 

Shirley Heights

 

 

Darshaan

 

 

 

 

Delsy

 

Selkis

 

 

 

 

 

Irish River

 

 

Irish Order

 

 

 

 

Exlusive Order

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.