Prix Shrek (Prix de Valmy) (AA) : Mesaria s’envole d’emblée

Courses / 12.03.2022

Prix Shrek (Prix de Valmy) (AA) : Mesaria s’envole d’emblée

Mont-de-Marsan, samedi

Les neufs poulains et pouliches du Prix Shrek (Prix de Valmy) (AA) devaient impérativement avoir une aptitude aux pistes lourdes s’ils voulaient espérer figurer d’entrée de jeu. Cela a été le cas pour Mesaria (Tin Horse), la sœur de Fira (Diamond Green), qui s’est littéralement baladée pour ses débuts en compétition ! Lors du Grand Show de l’Anglo 2021, la représentante de l’écurie Hugo & Pierre Pilarski avait remporté le titre de meilleure femelle dans la catégorie des 12,5 à 25 %.

Sans la moindre opposition. Reprise en partant, Mesaria s’est retrouvée parmi les dernières durant la première partie de l’épreuve. Le rythme dans la ligne d’en face étant trop peu soutenu pour Alexandre Gavilan, son jockey, il a demandé à sa partenaire un effort pour venir se positionner tout à l’extérieur de la piste et il a été suivi par la majorité des concurrents. Ils sont entrés dans la ligne droite avec beaucoup de ressources. Uniquement sollicitée aux bras, Mesaria n’a pas connu la moindre opposition. Il faut ensuite attendre plus de six longueurs et demie pour voir Héritière d’Or (Jeu St Eloi) s’emparer de la deuxième place. Trois longueurs et demie plus loin, Jade de la Brunie (Nicaron) se classe troisième.

Une pouliche bien née. L’an passé, Didier Guillemin avait également remporté cette épreuve avec Santo Rini (Ragtime Pontadour), le frère de Mesaria. Après la course, l’entraîneur installé à Mont-de-Marsan a déclaré sur Equidia : « Nous avions l’avantage d’avoir un jockey et une pouliche qui connaissaient la piste. C’est une pouliche bien née. L’an dernier, nous avons gagné cette course dans le même style avec Santo Rini. Malheureusement, ensuite, il avait conclu mauvais cinquième pour sa deuxième sortie. J’attends donc de voir la deuxième course de Mesaria pour juger sa vraie qualité. C’est tout de même bien de gagner en laissant cette impression. C’est important qu’elle ne soit pas dérangée par le terrain lourd si on souhaite la diriger sur les obstacles ensuite. Mesaria a de beaux points de force. Aujourd’hui, contrairement au matin, elle était bien réveillée… » Le jockey lauréat, Alexandre Gavilan, a ajouté : « Souvent, quand les chevaux sont sur place, ils ont tendance à être un peu plus réveillés. L’impression est bonne. C’est une pouliche bien née qui confirme ses bons boulots du matin. »

La sœur de Fira. Élevée par Mathieu, Frédéric et Raphaël Daguzan-Garros, Mesaria est une fille de l’étalon du haras de la Baie Tin Horse (Sakhee) et de Thera (Rashbag), placée à deux reprises à 3ans en autant de sorties en plat en province. Cette dernière a donné quatre autres gagnants : Fira (Diamond Green), lauréate, entres autres, à deux reprises en plat à Mont-de-Marsan de la Coupe des Anglo-Arabes (Haies) et du Grand Steeple-Chase des 5Ans Anglo-Arabes à Pau, Atlantide (Diamond Green), lauréate à 3ans sur les 2.100m de Mont-de-Marsan et deuxième de la Poule d’Essai à 12,5 %, Santo Rini (Ragtime Pontadour), vainqueur en débutant à 3ans sur les 2.000m de Mont-de-Marsan, et Thirassia (Walk in the Park), gagnante de trois courses en steeple, dont le Grand Steeple des Anglo-Arabes de 4ans à Pau. Thera a un 2ans, Kamari (Paban de France), et un yearling, Naxos (Battle of Marengo). Elle a été saillie par Taareef (Kitten’s Joy) en 2021. La deuxième mère, Anaphi (Mangarose), s’est imposée à 3ans sur les 2.400m de Vic-Bigorre et a conclu deuxième du Grand Prix d’Aquitaine. C’est aussi la deuxième mère du regretté Bénévolo de Paban (Lavirco), véritable champion de la race et devenu étalon.

 

 

 

Bahri

 

 

Sakhee

 

 

 

 

Thawakib

 

Tin Horse

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Joyeuse Entrée

 

 

 

 

Cape of Good Hope

MESARIA (F3)

 

 

 

 

 

 

Reprimand

 

 

Rashbag

 

 

 

 

Pleasuring

 

Thera

 

 

 

 

 

Mangarose

 

 

Anaphi

 

 

 

 

L’Abeille

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.