Prix Solitaire (L) : Gran Diose prend de la hauteur

Courses / 16.03.2022

Prix Solitaire (L) : Gran Diose prend de la hauteur

Compiègne, mercredi

Désinvolte lauréat d’un gros handicap de bonne facture, fin novembre, à Auteuil, Gran Diose (Planteur) a effectué un retour gagnant, trois mois et demi plus tard, dans le Prix Solitaire (L). Ce 6ans qui n’a que peu couru, remporte la plus belle course de sa carrière et il apporte, par la même occasion, une première victoire black type à Frédéric Hinderze et Luc Monnet, ses éleveurs et propriétaires. Détendu, à l’arrière du peloton, sous la main de James Reveley, Gran Diose a sauté les différentes difficultés avec aisance. Au passage du talus breton, le futur lauréat a fait mouvement et, dans la ligne droite, il est venu à l’extérieur de la piste, sautant l’avant-dernière haie tout en se montrant assez gaucher. Rapproché librement pour franchir le dernier obstacle, Gran Diose a déployé de belles foulées pour s’imposer finalement de trois longueurs. Geelong Sport (No Risk at All), qui semblait avoir beaucoup de ressources dans la phase finale, n’a finalement pu changer de vitesse sur le plat. Elle doit finalement se contenter de la deuxième place, une longueur et un quart devant le favori, Bimbo Has (Authorized), qui avait contre lui de découvrir Compiègne.

De mieux en mieux. Gran Diose est un grand cheval qui a mis un peu de temps avant de dévoiler tout son potentiel. En haies, il avait ouvert son palmarès dans un handicap l’année dernière pour sa sixième sortie, avant de prendre une quatrième place dans un Quinté et de s’imposer directement lors de son passage en steeple. Avec ce succès au niveau Listed, Gran Diose compte désormais quatre victoires et pourrait bien avoir le niveau pour s’essayer au niveau Groupe. Après la course, Louisa Carberry, son entraîneur, a déclaré au micro d’Equidia : « Je suis ravie de mon cheval car, même si nous l’aimons beaucoup à l’écurie, il fallait voir son comportement dans cette épreuve, face à pareille opposition. Je trouve que James l’a très bien monté car Grand Diose n’a pas pris dur. J’espère qu’il va encore progresser un peu. Le matin, il laisse à penser qu’il est très bon. Ses propriétaires éleveurs sont des fidèles. C’est Luc Monnet qui avait pensé à ce croisement. Leur travail est récompensé. Nous allons voir comment il rentre avant d’aviser. Nous avons le choix. En tout cas, nous allons encore nous faire plaisir. » Joint par téléphone, Frédéric Hinderzé, son copropriétaire, nous a confié : « Nous avions quelques doutes car le lot était très relevé. Au départ, nous avions le choix entre le Lutteur III et le Solitaire, et Louisa et son mari, Philip, on fait le très bon choix. Gran Diose a toujours été estimé et nous allons nous réunir la semaine prochaine pour évoquer la suite de son programme. Avec mon associé, Luc Monnet, nous avons des chevaux en association depuis quinze ans. J’ai connu Louisa Carberry grâce à un reportage sur Equidia il y a quelques années. J’ai demandé à un ami, Nicolas Douieb, d’aller voir à Senonnes l’état des pistes qui, finalement, étaient superbes. C’est comme cela qu’a débuté notre collaboration... » 

Sa deuxième mère est placée de Listed à Auteuil. Gran Diose est un fils de Planteur (Danehill Dancer), stationné outre-Manche à Chapel Stud, et de Noanoa (Walk in the Park), gagnante de deux handicaps consécutifs à 4ans sur les haies d’Auteuil et deuxième d’un Quinté sur les haies d’Enghien. Il est son premier produit. Noanoa a une 4ans, Canichette (Prince Gibraltar), à l’entraînement chez Louisa Carberry, qui a pris une troisième place sur le steeple de Pau. Elle a aussi une yearling, L’Évidence (Motivator), et a été saillie en 2021 par Telecaster (New Approach). La deuxième mère, Vavéa (Saint des Saints), s’est placée à cinq reprises en six sorties en obstacle à 3ans, terminant notamment troisième du Prix d’Iéna (L). Outre Noanoa, on lui doit notamment Arenui (Masterstroke), vainqueur à 3ans sur les haies de Cagnes-sur-Mer et deuxième du Prix André Massena (L), et Tjongejonge (Blue Brésil), lauréat de deux courses consécutives à 4ans sur les haies de Lyon-Parilly avant d’être exporté en Angleterre, où il a remporté un handicap sur les fences.

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Planteur

 

 

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Plante Rare

 

 

 

 

Palmeraie

GRAN DIOSE (H6)

 

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

Walk in the Park

 

 

 

 

Classic Park

 

Noanoa

 

 

 

 

 

Saint des Saints

 

 

Vavea

 

 

 

 

Bonoua