Making Moovies en route vers les classiques

Courses / 26.03.2022

Making Moovies en route vers les classiques

Toulouse, samedi

Prix Torrestrella (Classe 1) 

Making Moovies en route vers les classiques

Absent depuis le Prix Thomas Bryon Jockey Club de Turquie (Gr3), où il n’avait été battu que d’une courte tête par Dreamflight (Frankel), récent lauréat du Prix Omnium II (L), Making Moovies (Dabirsim) était l’attraction logique de ce Prix Torrestrella (Classe 1). Proposé à 1,6/1, le représentant d’Hugo et Pierre Pilarski et Jean-Philippe Dubois n’a d’ailleurs jamais fait trembler ses supporters puisqu’il a triomphé dans un véritable canter. Comme nous l’avait indiqué Didier Guillemin en début de semaine, Making Moovies devait faire sa rentrée dans cette Classe 1 avant de prendre le départ du Prix de Fontainebleau (Gr3). Vu le style de son succès, il devrait pouvoir s’aligner sans crainte dans cette préparatoire à l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

Comme un galop du matin. Un peu brillant en début de parcours, Making Moovies a finalement pris place aux côtés d’Asad Zabeel (Dubawi) au centre du peloton avant de prendre le sillage d’As a Charm (Charm Spirit). Décalé en pleine piste, le futur lauréat a été légèrement cadencé par Alexandre Gavilan. Puis, sans jamais puiser dans ses ressources, Making Moovies a mis un uppercut à ses adversaires. Personne n’a été en mesure de lui barrer la route. Trois longueurs plus loin, Catapum (Ectot) rassure quand même après sa déconvenue dans le Prix Policeman (Classe 1). À trois quarts de longueur, Simply Southern (Shalaa) s’est montré courageux face à Asad Zabeel pour conserver la troisième place.

Sur sa classe. L’année dernière, Making Moovies avait été l’une des révélations du Sud-Ouest en surclassant l’opposition dans le Prix James Gaby et Charley Crockett (Inédits) et le Prix Isabelle Desmarais (Classe 2) à La Teste-de-Buch. Mais il avait réellement confirmé être un poulain d’avenir en terminant deuxième du Prix La Rochette et du Prix Thomas Bryon Jockey Club de Turquie (Grs3). Après la course, Alexandre Gavilan, le jockey de Making Moovies, a réagi au micro d’Equidia : « Il s’impose sur sa classe. En partant, je n’ai pas trop voulu jouer des coudes. J’ai préféré le reprendre. Derrière, nous avons bien voyagé. Making Moovies était assez détendu. Il a su accélérer comme un bon cheval. Il a galopé un peu par à coups mais rien de bien méchant. Cette course était assez facile. Je n’ai pas eu besoin de trop l’actionner. Cela va être bien pour l’avenir. Sur cette performance, il devrait suivre un programme classique. Je tiens à remercier Pierre et Hugo Pilarski et Jean-Philippe Dubois, ses propriétaires. »

Le frère d’Alhadab et d’Epic Hero. Élevé par son copropriétaire Jean-Philippe Dubois, Making Moovies a été présenté par le haras des Capucines à la vente de sélection Arqana, où il a été acheté 100.000 € à l’amiable par l’écurie Pierre Pilarski. C’est un fils de l’étalon du haras de Grandcamp Dabirsim (Hat Trick) et de Grace Lady (Muhtathir), une gagnante du Prix Corrida (Gr2). Making Moovies est le quatrième produit de sa mère et le quatrième gagnant. Elle a notamment produit Alhadab (Camelot), deuxième du Prix Noailles (Gr3) et troisième du Prix Greffulhe (Gr2), et Epic Hero (Siyouni), deuxième du Prix de Fontainebleau (Gr3), troisième des Darley Stakes (Gr3, f1.800m) et quatrième de la Dubai Turf (Gr1, 1.800m). En 2021, Grace Lady a été saillie par Persian King (Kingman). La deuxième mère, Parcelle de Sou (Ajdayt), s’est illustrée en obstacle en remportant deux courses et en terminant troisième du Prix Sagan (L, à l’époque). Outre Grace Lady, elle a donné Darwins Fox (Kahyasi), lauréat de l’European Breeders Fund Novice Chase (Gr3, 3.200m).

 

 

 

Sunday Silence

 

 

Hat Trick

 

 

 

 

Tricky Code

 

Dabirsim

 

 

 

 

 

Royal Academy

 

 

Rumored

 

 

 

 

Bright Generation

MAKING MOOVIES (M3)

 

 

 

 

 

 

Elmaamul

 

 

Muhtathir

 

 

 

 

Majmu

 

Grace Lady

 

 

 

 

 

Ajdayt

 

 

Parcelle de Sou

 

 

 

 

Parcelle Colorée