Prix Troytown (Gr3) : Mention très bien pour Sel Jem

Courses / 20.03.2022

Prix Troytown (Gr3) : Mention très bien pour Sel Jem

Prix Troytown (Gr3)

Mention très bien pour Sel Jem

1er SEL JEM

2e EDDY DE BALME

3e POLY GRANDCHAMP

Sel Jem (Masked Marvel) est programmé depuis l’automne 2021 pour la prochaine édition du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Le sauteur de la famille Papot passait un test grandeur nature dans ce Prix Troytown (Gr3) où il avait contre lui de découvrir la piste extérieure. Un défi relevé avec brio par le cadet d’un peloton fort de sept unités, qui se positionne dorénavant parmi les favoris du Grand Steeple. On peut même pousser plus loin l’analyse : Sel Jem pourrait bien être considéré comme le grand rival de Docteur de Ballon (Doctor Dino) au soir du 20 mars.

Au-dessus de la mêlée. Sel Jem a gagné "toute la course" selon l’expression consacrée. Attentiste, en quatrième position, il a gagné un rang après la rivière des tribunes qu’il a parfaitement franchie, emmené par sa grande action. Le rail ditch qu’il découvrait ? Il l’a sauté comme une fleur. Le moyen open ditch ? Même constat ! Sel Jem nous a toutefois fait une petite frayeur sur la dernière haie de la ligne d’en face, commettant une légère faute. Il est alors passé cinquième. Mais le 5ans s’est relancé tranquillement, et son jockey, Johnny Charron, l’a lancé aux bras pour sauter (fort) la double barrière à l’intérieur. Sel Jem a déployé son action, prenant l’avantage pour aller sur l’ultime obstacle. Sur le plat, il s’est détaché, prolongeant son effort pour l’emporter de deux longueurs, avec beaucoup de marge. Il a fini son parcours avec énormément d’action et, vu sa façon de courir, les 6.000m ne devraient pas être un souci pour lui !

Un avion ! Sel Jem est assurément un cheval qui sort de l’ordinaire. Dimanche, il était resplendissant, grand et fort. Toujours dans les deux premiers depuis le début de sa carrière, il n’a cessé de progresser. Son coentraîneur, Guillaume Macaire, a enlevé trois Grands Steeples avec des 5ans entre 2014 et 2018 (Storm of Saintly, So French et On the Go). Nul doute qu’il a la recette pour décrocher le succès avec un jeune sauteur... Et notamment l’ingrédient principal : ne pas avoir peur à cause de l’âge du cheval !

Son associé, Hector de Lageneste, nous a déclaré : « Il était beau au rond, je pense qu’il a grandi depuis l’année dernière. Nous ne l’avions pas forcément affûté pour cette course, mais c’est un avion ! C’est un bon cheval qui fait rêver. On voit qu’il a fait quelques bouts par moments. Il était un peu perdu parfois aussi. C’était la première fois qu’il courait sur la piste extérieure. Ce n’est jamais simple. Mais lorsque l’on commence comme cela, ça laisse de belles perspectives. On a de quoi rêver ! Nous allons voir pour la suite avec la famille Papot, comment le cheval rentre, avant de définir le programme... Mais l’objectif du Grand Steeple est bloqué, ça c’est sûr ! Pour y arriver, il faut encore définir le chemin, mais on va croiser les doigts pour qu’il ne lui arrive rien et on devrait voir un beau Grand Steeple»

Une capacité d’accélération différente des autres. Lorsqu’il était passé au Talk de JDG après le week-end des 48 h de l’obstacle, Xavier Papot nous avait avoué que Sel Jem faisait partie de son équipe du Grand Steeple. Après sa victoire dans le Troytown, il nous a déclaré : « C’est comme dans un rêve. On s’était dit qu’il fallait être gentil avec lui mais il était au-dessus du lot. Il a fait parler la classe. Il n’a jamais fini plus loin que deuxième. Et c’était sur 3.500m ce qui n’est pas du tout sa distance. Cette victoire est très encourageante car ce n’était pas un objectif. Je remercie la famille Rouchvarger d’avoir bien préparé le cheval. Il a eu beaucoup de problèmes en début de carrière car il est très grand. Nous avons été raisonnables et nous en sommes récompensés. Je pense qu’il a une capacité d’accélération différente des autres. C’est un gros avantage. Il l’avait prouvé en débutant. Ce qui était impressionnant aujourd’hui c’est qu’il est venu avec une grande facilité, comme un vieux ! »

Il peut faire 6.000m ! À 42 ans, Johnny Charron tient enfin la récompense à sa belle carrière : Sel Jem ! Avec ce 5ans, il n’a fait aucune fausse note. Il a respecté les ordres et le cheval a gagné sur sa classe. Au micro d’Equidia, il a déclaré : « Le test est concluant. Je vais sûrement paraître prétentieux en disant cela, mais j’avais les ordres de faire un galop aujourd’hui. On m’avait dit de le monter pour lui et d’accélérer à la fin, si cela était possible. En 2021, Hector et le chef [Guillaume Macaire, ndlr] lui avaient concocté un programme sur mesure pour le Prix Maurice Gillois (Gr1). C’est pour cela que j’étais très déçu d’être battu. Au fur et à mesure du travail, le cheval était de mieux en mieux, de plus en plus souple, content de travailler. Il est heureux d’aller aux courses, il est superbe. Il a un truc que les autres n’ont pas. À 42 ans, me retrouver sur un cheval comme lui, c’est le kiff ! J’ai passé les deux gros, puis j’avais les ordres de faire une belle ligne droite. Je n’ai fait que reprendre, et une fois droit, je l’ai fait accélérer. Je le mettrai dans le rouge le 22 mai et il le saura de lui-même. Je pense qu’il peut faire la distance de 6.000m. Dans ma carrière, je n’ai jamais eu la chance de monter un cheval de Grand Steeple. Je le monte régulièrement le matin et vous pouvez faire dix tours de piste toujours à la même vitesse. Lui, il fait le zouave après son travail, alors que les autres ont la tête en bas. Aujourd’hui, c’est comme s’il n’avait pas couru. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2022/Sel-Jem.pdf

Eddy de Balme et Poly Grandchamp répondent présent. François Nicolle sellait trois chevaux dans cette deuxième préparatoire au Grand Steeple : Eddy de Balme (Cachet Noir), Poly Grandchamp (Poliglote) et Pacha Senam (Masked Marvel). Muni d’œillères australiennes, Eddy de Balme a été très volontaire et rassurant après son échec dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Il a fini fort pour s’assurer la deuxième place devant Poly Grandchamp, très hésitant au gros open ditch, mais qui s’est montré dur pour repartir à la fin. Quant à Pacha Senam, il n’a pu faire mieux que septième, derrière Grandeur Nature (Lord du Sud), lequel a tracé une belle ligne droite en retrait. Le professionnel de Saint Augustin nous a déclaré : « Eddy de Balme court très bien. Il me rassure, car la dernière fois il a été décevant alors que nous étions confiants. Avec les œillères australiennes, il nous a montré autre chose. Il est plus motivé. S’il avait recouru de la même manière que dans le Clermont Tonnerre, il y aurait vraiment eu un problème. Eddy de Balme valide son ticket pour le Grand Steeple tout comme Poly Grandchamp. Nous allons courir une autre préparatoire. Ce sera probablement le Prix Ingré (Gr3). Concernant Pacha Senam, nous allons voir. Son jockey me dit qu’il a subi tout le long de la course. »

Dream Wish (Dream Well), qui a commis une faute au moyen open ditch, perdant du terrain, a conclu quatrième précédant un décevant Général en Chef (Martaline). Contrairement à sa tactique de prédilection, le représentant d’Andrew Peake et du haras de Saint-Voir a attendu longuement. Il a fait mouvement sur la piste extérieure et a même fait illusion pour la victoire. Mais il a plafonné à la fin.

Un cousin de Jemy Baie. Élevé par Florence Lormand, Sel Jem est un fils de Masked Marvel (Montjeu), étalon au haras de la Tuilerie, et de l’inédite Ȋle des Saintes (Saint des Saints). Il est le frère de Jem Bien (Dream Well), vainqueur d’un réclamer sur le steeple palois. En 2021, Île des Saintes a été saillie par Latrobe (Camelot). La deuxième mère, Jemyca (Akarad), a gagné quatre courses à conditions en province à 3ans et à 4ans sur 1.600m, 1.900m et 2.000m. On lui doit notamment Jemykos (Nikos), lauréat de ses quatre premières courses en obstacle sur les haies paloises, dont la Grande Course de Haies de Pau (L), avant de conclure quatrième du Prix Juigné (Gr3). Jemyca est aussi la deuxième mère de Jemy Baie (Crillon), lauréat du Prix Troytown (Gr3) et deuxième du Prix Georges Courtois (Gr2), mais aussi troisième des Prix Héros XII et Ingré (Grs3), et d’Aroma Baie (Crillon), deuxième du Prix Montgomery (Gr3).

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Masked Marvel

Mark of Esteem

Waldmark

Wurftaube

SEL JEM (H5)

Cadoudal

Saint des Saints

Chamisene

Îles des Saintes

Akarad

Jemyca

Lady Belly