Serpentine castré… Ou quand le Derby ne suffit plus

International / 08.03.2022

Serpentine castré… Ou quand le Derby ne suffit plus

Serpentine castré… Ou quand le Derby ne suffit plus

La nouvelle est tombée en fin de semaine passée : le Derby winner Serpentine (Galileo), désormais en Australie, a été castré. Malgré lui, il devient le premier lauréat d’Epsom depuis plus de cent vingt ans à qui l’on ne donnera pas sa chance au haras…

Par Franco Raimondi

Il y a deux ans, au début de la pandémie, nous nous interrogions sur l’impact d’un calendrier remanié sur la génération classique. À l’époque, nous avions surnommé les chevaux nés en 2017 "la génération perdue" et la nouvelle de la castration du Derby winner, Serpentine (Galileo), à l’entraînement en Australie chez Robert Hickmott, ne fait que renforcer cette idée. D’après l’historien des courses Michael Church, tous les lauréats d’Epsom, depuis 1900, ont eu la possibilité de devenir étalons. Federico Tesio aurait condamné le plus fermement cette castration, mais il n’aurait, pour autant, jamais envoyé une poulinière à Serpentine, lequel avait triomphé sept jours après avoir ouvert son palmarès au Curragh, de bout en bout et par cinq grandes longueurs.

Le Derby de la "génération perdue". Serpentine n’est pas le pire Derby winner de l’histoire. Il aura quand même pris la quatrième place du Grand Prix de Paris et des Champion Stakes (Grs1), avant d’échouer à 4ans dans sa reconversion comme stayer. Nous avons passé au peigne fin le lot qu’il a battu lors de son jour de gloire. Trois candidats de l’édition 2020 ont gagné un Gr1 ensuite : Mogul (Galileo), lauréat notamment du Grand Prix de Paris, a trouvé sa place à 4.000 € parmi les étalons à vocation obstacle de Coolmore ; Pyledriver (Harbour Watch) a remporté la Coronation Cup (Gr1) l’année dernière et il est encore entier ; Russian Emperor (Galileo), quant à lui, a été exporté à Hongkong et castré, après une saison d’adaptation, il vient de remporter en bon cheval la Hong Kong Gold Cup (Gr1).

Neuf ont été castrés. Neuf des seize partants du Derby de la "génération perdue" ont été castrés. Parmi eux figure le deuxième favori, English King (Camelot), acheté 925.000 Gns (1,17 M€) chez Tattersalls, et envoyé en Australie, où il n’a pas brillé. On trouve également Emissary (Kingman) qui a coûté 350.000 Gns (445.000 €) et a pris des places dans les Grs2 en Australie. C’est dans le même pays que Mohican Heights (Australia) a gagné à deux reprises. Le classique, en plus de Mogul, a sorti deux autres étalons. Il s’agit de Khalifa Sat (Free Eagle), deuxième et proposé à 2.000 par Lacken Stud (IE), et Kameko (Kitten’s Joy) qui n’avait pas tenu après avoir gagné les 2.000 Guinées et le Futurity Trophy (Gsr1). Ses premiers produits ont été conçus à 25.000 £ (30.200 €) chez Tweenhills.

Beaucoup de fils de Galileo pour 30.000 poulinières. Un Derby winner castré est certes une surprise, mais il faut tenir compte du marché. En Angleterre et Irlande, on compte presque 22.000 poulinières en service, dont presque 3.000 n’ont pas été sollicitées en 2021. En France, elles sont plus de 8.000. Et en ajoutant l’Allemagne et l’Italie, on peut estimer qu’autour de 30.000 juments iront à la saillie en 2022. Les étalons par Galileo stationnés en Angleterre et en Irlande sont au nombre de 41, tandis qu’en France, ils sont une petite douzaine. En Allemagne, Japan fera ses débuts, alors qu’en Italie, Ruler of the World a remplacé Magician et le lauréat du Derby Italiano (Gr2), Tuscan Gaze, a trouvé sa place chez SAB. En 2021, les étalons par Galileo ont sailli en France plus de 550 poulinières, avec en tête Galiway, qui en a eu 169 à lui seul. En Irlande, le plus actif a été Ordre of St George avec 312 et le jeune Kew Gardens en a eu 198. Autre chiffre à prendre en compte : les Galileo à vocation obstacle ont largement dépassé les 2.000 poulinières saillies sur les îles Britanniques et ceux à vocation plat sont grosso modo au même niveau. À vue de nez, les fils de Galileo ont sailli l’année dernière en Europe largement plus de 15 % des poulinières disponibles. Si l’on ajoute les petits-fils, on dépasse les 20 % !

Et d’autres méritent une place d’étalon. La concurrence est terrible, et avec le temps, trouver une place à un fils de Galileo sera de plus en plus difficile. Les produits de ses générations 2016, 2017 et 2018 à avoir enlevé un Groupe sont une trentaine, tous avec de grandes origines. Alors bien évidemment, plusieurs d’entre eux méritent leur chance au haras. Galileo n’a pas eu beaucoup de supporters ni en Australie ni au Japon, des pays où il y a de l’argent. En revanche, pour eux il existe de bonnes opportunités en Afrique du Sud ou sur le continent sud-américain. Federico Tesio n’aurait pas envoyé une poulinière à Serpentine mais il ne l’aurait pas castré…

CE QUE SONT DEVENUS LES CANDIDATS DU DERBY 2020

# Cheval Père Meil. Rat. Après Epsom Où il se trouve maintenant

1 Serpentine Galileo 120 Quatrième Grand Prix de Paris (Gr1) Acheté par Lloyd Williams, castré, à l’entraînement chez Robert Hickmott

2 Khalifa Sat Free Eagle 111 Une course, non placé Lacken Stud (2.000 €)

3 Amhran Na Bhfiann Galileo 112 Gagnant Curragh Cup (Gr2) Vendu 78.000 Gns Tattersalls HIT, à l’entraînement en Suède

4 Kameko Kitten's Joy 122 Gagnant Joel Stakes (Gr2) Tweenhills Farm (20.000 £)

5 English King Camelot 112 Non placé en Australie Vendu 925.000 Gns Tattersalls HIT, castré

6 Mogul Galileo 121 G.P. de Paris (Gr1), Hong Kong Cup (Gr1) Étalon Coolmore NH (4.000 €)

7 Russian Emperor Galileo 115 Gagnant Hong Kong Gold Cup (Gr1) Castré, à l’entraînement chez Douglas Whyte

8 Vatican City Galileo 112 Troisième Boomerang Mile (Gr2) Pas de renseignements

9 Gold Maze Golden Horn 102 Troisième Diamond Stakes (Gr3) Castré, à l’entraînement chez Jamie Osborne

10 Highland Chief Gleneagles 109 Deuxième Geoffrey Freer Stakes (Gr2) Pas revu après la Coronation Cup (Gr1) 2021

11 Pyledriver Harbour Watch 120 Gagnant Coronation Cup (Gr1) En plein entraînement chez William Muir & Chris Grassick

12 Mohican Heights Australia 104 Deux victoires en handicap en Australie Engagé dans l’Australian Cup (Gr1) par Chris Waller, castré

13 Mythical Camelot 104 Troisième Ballyroan Stakes (Gr3) Acheté par Lloyd Williams, castré

14 Max Vega Lope de Vega 109 Deuxième St Simon Stakes (Gr3) Castré, à l’entraînement chez Ralph Beckett

15 Emissary Kingman 103 Troisième Gr2 en Australie Acheté 350.000 Gns, castré, à l’entraînement chez Mike Moroney

16 Worthily Point of Entry 88 Deuxième novice à 4ans Castré, sortie d’entraînement en juillet 2021

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.