Stayer’s Hurdle (Gr1) : Flooring Porter garde son titre

International / 17.03.2022

Stayer’s Hurdle (Gr1) : Flooring Porter garde son titre

Cheltenham (GB), jeudi

Ils ont fait la fête ! Les nombreux propriétaires irlandais du Flooring Porter Syndicate – des Irlandais – auront une bonne raison de célébrer la St Patrick jusqu’au bout de la nuit, ce jeudi soir. Leur champion Flooring Porter (Yeats) a signé sa deuxième victoire consécutive dans la Stayer’s Hurdle (Gr1), la grande course de haies anglaise. Son entraîneur, l’ancien maréchal-ferrant Gavin Cromwell, l’a préparé sur la fraîcheur en vue de Cheltenham et la tactique a fonctionné. Comme à son habitude, Flooring Porter a pris les devants dès le départ. Il a assuré un rythme régulier à l’épreuve. Entre les deux dernières claies, il a maintenu ses rivaux à distance, et sur le plat, il a bien prolongé son effort pour s’imposer. Au retour aux balances, ses copropriétaires l’ont attendu avec leurs écharpes aux couleurs de leur casaque, blanc et noir. Ils en ont jeté une à Danny Mullins, jockey de Flooring Porter, et l’ont accompagné jusqu’au rond des vainqueurs. Et là, ils ont sauté et dansé sur place devant leur cheval et une foule qui leur a réservé une ovation mémorable ! Cheltenham aime les champions et s’ils marquent l’histoire d’une course en particulier, comme Flooring Porter, ils ont une place dans les cœurs des spectateurs.

Plus mature. Gavin Cromwell, entraîneur de Flooring Porter, ne se trompe pas souvent lorsqu’il court à haut niveau, avec un effectif bien moindre que les trois ogres irlandais (Mullins, Elliott, de Bromhead). Il a déclaré : « Le plan était de prendre les commandes. Mais bien sûr, il y a le souci des départs avec Flooring Porter. En course, il a été parfait d’un bout à l’autre. Danny [Mullins, son jockey, ndlr] a lui aussi été parfait. Il est très fort lorsqu’il prend la tête d’une épreuve. Il a un chrono dans la tête ! Flooring Porter a pris de la maturité. À Leopardstown, Flooring Porter avait été battu par Klassical Dream (Dream Well) qui volait et était parti devant. Nous ne voulions pas le même scénario ici. Il a très bien sauté. Il saute presque comme un cheval de Champion Hurdle. L’année dernière, c’était magique de s’imposer dans cette course, mais cette année, il y a la foule, c’est autre chose ! Je suis venu ici il y a quelques années et Espoir d’Allen avait gagné en outsider. Gagner une grande course avec un favori, c’est quelque chose ! Nous essaierons de tenter le triplé en 2023. »

À la lutte, c’est Thyme Hill (Kayf Tara), lointain cinquième de notre Grand Prix d’Automne (Gr1), qui a pris la deuxième place, devant Paisley Park (Oscar), qui a fait l’arrivée de cette Stayer’s Hurdle pour la troisième fois en quatre sorties dans l’épreuve. Premier français (de naissance) à l’arrivée, Klassical Dream n’a pu faire mieux que cinquième. Très tendu avant le départ, il a galopé à l’arrière-garde, a fait un bon bout dans la ligne droite, avant de craquer dans la montée finale.

Un gagnant de Gr1 à 6.000 € ! Élevé par Sean Murphy, Flooring Porter a été cédé 6.000 € (seulement) lorsqu’il était foal à Richard Rohan, lors de la Goffs December N.H. Sale 2015. À 3ans, il a été racheté 5.500 € à la Goffs Landrover de 2018. Il n’a pas trouvé preneur pour 5.500 € lorsqu’il était store. Son père, Yeats (Sadler's Wells), fait la monte à seulement 5.000 €, lui qui a donné huit gagnants de Gr1, dont deux en France. Yeats a aussi un bon taux de gagnants et il est confirmé sur descendance. Et pourtant, en Irlande, le marché ne montre pas d’enthousiasme pour ses stores.

Flooring Porter a une origine maternelle assez modeste. C’est un fils de Lillymile – par le non moins modeste Revoque (Fairy King) –, une gagnante de deux courses sur les claies de Ballinrobe, dont il est le seul produit lauréat. Aucun de ses produits n’a dépassé les 9.000 € en vente publique.

La deuxième mère, Miles Apart (Roselier), a conclu deuxième d'un bumper irlandais, la seule fois où elle a fait l'arrivée en quinze sorties ! Son père, Roselier (Misti), lauréat de l’édition 1978 de la Grande Course de Haies d'Auteuil (aujourd’hui Gr1), fut l'un des meilleurs pères de sauteurs des îles britanniques. Stationné à Knockhouse Stud, en Irlande, il a été tête de liste des pères de gagnants à plusieurs reprises et a donné deux gagnants du "Grand National". Au fait de sa gloire, Roselier avait même fait la une de "The Irish Independant".

La deuxième mère de Flooring Porter a notamment donné Ocean Glandore (Whitmore's Conn), vainqueur de six courses sur les claies et les fences irlandais, dont cinq handicaps.