Turners Novices’ Chase (Gr1) : Bob Olinger "hérite" du succès après la chute de Galopin des Champs

International / 17.03.2022

Turners Novices’ Chase (Gr1) : Bob Olinger "hérite" du succès après la chute de Galopin des Champs

De notre envoyé spécial Christopher Galmiche

Cheltenham (GB), jeudi

Quelle déception ! L’élevage français, représenté ici par Galopin des Champs (Timos), est passé à deux doigts d’une quatrième victoire lors du Festival de Cheltenham 2022 à l’occasion du Turners Novices’ Chase (Gr1). Dans ce grand steeple des novices sur distance moyenne, l’élève de la Gaec des Champs affrontait Bob Olinger (Sholokhov), autre élément de classe. Les deux autres partants n’avaient théoriquement aucune chance pour la victoire. À 1.500m de l’arrivée, l’animateur Galopin des Champs et son rival, Bob Olinger, étaient loin, très loin de leurs deux autres rivaux. Le duel annoncé pouvait bien avoir lieu mais il allait faire long feu... Dans le tournant final, Bob Olinger a commis une faute et le pensionnaire de Willie Mullins en a profité pour prendre du champ. À l’entrée de l’ultime ligne droite, il était acquis que Galopin des Champs n’avait plus qu’à sauter pour l’emporter. L’avant-dernier fence passé, sans le moindre problème, le public s’est mis à l’applaudir d’autant plus chaleureusement qu’il était le favori. Galopin des Champs a bien sauté l’ultime difficulté avant de trébucher une foulée après la réception, roulant à terre alors qu’il possédait une quinzaine de longueurs d’avance sur Bob Olinger. La dure loi de l’obstacle… Débarrassé de son rival, le protégé de Henry de Bromhead n’avait plus qu’à filer au poteau pour s’imposer finalement assez péniblement, lui qui était sollicité depuis un moment avec la cravache. Les "FR" Busselton (Mastercraftsman) et El Barra (Racinger) complètent un podium composé de trois seuls éléments !

La sportivité d’Henry de Bromhead. Connu pour sa sportivité, en plus de ses talents d’entraîneur, Henry de Bromhead n’a pas voulu fanfaronner après la victoire de son protégé. Il a déclaré : « C’est bien de voir Galopin et Paul debout, sans être blessés. Ils devaient gagner cette course et, pour tout dire… je ne sais pas que dire de plus ! Bien sûr, je suis content de cette victoire, mais personne n’aime gagner des courses comme cela… Dans ce sport, rien n’est jamais acquis. J’étais surpris de voir mon cheval sollicité aussi tôt dans le parcours. Honnêtement, Galopin des Champs est un sacré cheval. Je ne pense pas que l’on reverra un cheval mettre à mal Bob Olinger comme l’a fait Galopin des Champs. Bob Olinger a commis plusieurs fautes, donc nous allons devoir travailler sur l’obstacle. Il avait bien sauté sur le premier tour. Ce n’était que sa troisième sortie sur les fences et il faut encore qu’il se façonne... »

"Galopin" ovationné comme s’il s’était imposé. Resté un instant à terre, Galopin des Champs a fait craindre le pire. Mais il s’est finalement relevé sous l’ovation du public. D’ailleurs, à son retour aux écuries, il a été salué par les sportsmen britanniques. À tel point que l’on pouvait croire que c’était lui le vainqueur ! S’il ne ressent aucune séquelle de cette chute, on devrait désormais revoir Galopin des Champs à Punchestown. Peut-être pour un nouveau match face à Bob Olinger qui lui offrirait la possibilité de de remettre les pendules à l’heure. D’autant que, comme on a pu s’en apercevoir, la tactique idéale pour battre Bob Olinger, en le forçant à se sortir de son train grâce à un rythme de course élevé, s’est révélée payante.

Le sixième gagnant de Gr1 de Sholokhov. Élevé en Irlande par Kenneth Parkhill, Bob Olinger a été retiré lors de ses deux passages en vente. Il a couru une fois et a gagné à 4ans en point-to-point. C’est un fils de Sholokhov (Sadler's Wells), étalon à Glenview Stud, qui a donné six gagnants de Gr1 en obstacle et dont l’Irlande se rend compte (trop tard ?) à quel point il était un top-père de sauteurs malgré sa petite taille. En France, il ne reste plus qu’un de ses fils au haras (Guendale's Star, haras des Étincelles). On notera que Galopin des Champs était de son côté un petit-fils de Sholokhov…

La mère, Zenaide – par le stayer Zaffaran (Assert) –, est lauréate d'un bumper à Cork pour ses débuts au printemps de ses 5ans avant d'être battue d'une encolure dans une course similaire, pour sa deuxième et dernière sortie. Bob Olinger est le troisième produit black type de la jument après Myska (Presenting), gagnante du Mares' Novices' Hurdle (L) à Taunton, et Daring Carlotta (Kayf Tara), troisième d'un bumper labellisé Listed à Cheltenham. La deuxième mère, Native Craft (Be my Native), a gagné à 5ans sur les claies de Down Royal. C'est une sœur de The Railway Man (Shernazar), vainqueur du Dr P J Moriarty Novice Chase (Gr1) à Leopardstown, mais aussi deuxième du Deloitte Novice Hurdle et troisième de la Fairyhouse Gold Cup (Grs1).