Aujourd’hui aux courses - ParisLongchamp : Trois mousquetaires qui se tiennent de près

Courses / 30.04.2022

Aujourd’hui aux courses - ParisLongchamp : Trois mousquetaires qui se tiennent de près

16 H 25 • LONGCHAMP • PRIX GANAY

Gr1 - 4ans et plus - 2.100m

Trois mousquetaires qui se tiennent de près

Ils sont six au départ du Prix Ganay (Gr1), cinq si l’on fait abstraction de Smile Makers (Kendargent), qui servira de leader à Sealiway (Galiway). Sur ces cinq protagonistes, quatre sont lauréats de Gr1 et il n’est pas aisé de les départager. Skalleti (Kendargent) est la valeur sûre, lui qui reste sur une victoire autoritaire dans le Prix d’Harcourt (Gr2). Il n’aura pas son terrain de prédilection mais il peut surmonter ce handicap. Dans l’Harcourt, il battait Sealiway de trois quarts de longueur, Mare Australis (Australia) se classant troisième, à une tête. Ce trio se tient de près : Sealiway a bien couru dans l’Harcourt pour son retour en France, en étant monté un peu contre nature, à l’arrière-garde, dans une course sans beaucoup de train. Le rythme l’aidera mais ce sera aussi le cas pour ses deux rivaux. Mare Australis, quant à lui, défend son titre. Troisième dans l’Harcourt après presque un an d’absence, ce cheval imposant devrait avoir progressé et il peut très bien prendre sa revanche.

Pretty Tiger et un gagnant du Cox Plate. Pretty Tiger (Sea the Moon) n’a pas gagné son Gr1, contrairement aux chevaux précités, mais il a montré qu’il avait le niveau. Arrivé chez Pia et Joakim Brandt, il a battu Skalleti dans le Prix Exbury (Gr3), en ayant cependant déjà une course dans les jambes. Ce sera une question de marge. Enfin, Joseph O’Brien aligne State of Rest (Starspangledbanner), qui effectue sa rentrée. Il n’a plus été revu depuis sa victoire dans le Cox Plate (Gr1), en octobre 2021, mais il n’est pas à négliger si on le juge sur sa meilleure valeur, réalisée en dehors d’Europe. Le Ganay est une première étape avant d’entamer un tour du monde qui, comme l’an dernier, devrait le mener en Australie.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2021 : Mare Australis (A. Fabre). 2020 : Sottsass (J.-C. Rouget). 2019 : Waldgeist (A. Fabre). 2018 : Cracksman (J. Gosden). 2017 : Cloth of Stars (A. Fabre).

15 H 50 • LONGCHAMP • PRIX ALLEZ FRANCE LONGINES

Gr3 - 4ans et plus - Femelles - 2.000m

Grand Glory : de Zarkava à Allez France

Grand Glory (Olympic Glory) aurait eu sa place au départ du Prix Ganay (Gr1). Son entourage a fait le choix du Prix Allez France (Gr3). Grand Glory est, en théorie, au-dessus de ce lot. Elle a été assez impressionnante pour sa rentrée dans le Prix Zarkava (L). Elle laissait la bonne Burgarita (Sea the Stars) à un peu moins de deux longueurs. Cette dernière est présente dimanche. Attention à elle : c’est une bonne pouliche et, avec l’avantage au poids et quelques progrès effectués sur sa rentrée, elle aura son mot à dire. Rumi (Frankel) a été dirigée vers le Prix Allez France plutôt que vers le Ganay, dans lequel elle avait été engagée. La pensionnaire de Carlos Laffon-Parias n’a pas été revue depuis sa victoire dans le Prix de la Nonette (Gr3). Si elle est déjà prête, elle vaut une telle épreuve. Waldemar Hickst est doublement représenté avec Amazing Grace (Protectionist), lauréate du Diana Trial (Gr2) l’an passé et peut-être un peu plus confirmée en terrain souple, et Waldbiene (Intello), jamais sortie des trois premiers. Les deux possèdent de belles chances.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2021 : Ebaiyra (A. de Royer Dupré). 2019 : Morgan Le Faye (A. Fabre). 2018 : Kitesurf (A. Fabre). 2017 : The Black Princess (J. Gosden). 2016 : Marypop (P. & J. Brandt).

17 H 45 • LONGCHAMP • PRIX DE BARBEVILLE

Gr3 - 4ans et plus - 3.100m

Revoilà Bubble Smart

Troisième du Qatar Prix du Cadran (Gr3), Bubble Smart (Intello) fait sa rentrée dans le Prix de Barbeville (Gr3). La pensionnaire de Mikel Delzangles, révélation chez les stayers l’an passé, est à suivre d’emblée sur un bon terrain qui devrait lui convenir. L’opposition est toutefois de taille. Skazino (Kendargent) retrouve une piste qu’il adore et, sur sa meilleure valeur, peut s’imposer. Palus Argenteus (Silver Frost), invaincu en deux sorties cette année, vient de réaliser un numéro dans le Prix Right Royal (L) mais il n’aura pas le terrain souple qu’il apprécie. Début avril, il devançait Joie de Soir (Fastnet Rock), en mesure de prendre sa revanche et capable de devenir une bonne jument sur la distance. Attention à The Good Man (Manduro). Certes, il passe un test sur ce parcours de tenue mais ce cheval valeureux et régulier reste à suivre. Stayer de classe, Call the Wind (Frankel) est difficile à situer depuis sa mésaventure en Arabie saoudite, en février 2021. Sur sa meilleure valeur, il pourrait tirer son épingle du jeu mais où en est-il ?

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2021 : Skazino (Ce. Rossi). 2020 : Call the Wind (F. Head). 2019 : Holdthasigreen (B. Audouin). 2018 : Funny Kid (C. Ferland). 2017 : Marmelo (H. Morrison).

13 H 58 • LONGCHAMP • PRIX DE L’AVRE

L - 3ans - 2.400m

Charlie Appleby de retour

Deuxième à 2ans des Ascendant Stakes (L, 1.600m) et troisième des Zetland Stakes (Gr3, 2.000m) en Angleterre, Hafit (Dubawi) affichait précocité et tenue. Récemment, pour sa rentrée, le pensionnaire de Charlie Appleby échouait de peu pour le succès dans une course à conditions sur la piste de Newbury. Dimanche, le représentant Godolphin découvrira la France avec des ambitions dans le Prix de l’Avre (L). Cette année, il sera le premier partant de Charlie Appleby en France. Son poulain, qui aime aller de l’avant, peut aller loin dans son entreprise. Plus revu depuis sa huitième place dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), Martel (Frankel) tentera de décrocher du caractère gras pour sa réapparition. Si l’on enlève son échec au plus haut niveau, l’élève et représentant de l’écurie Wertheimer & Frère avait montré de sérieux moyens à 2ans. Récente quatrième du Prix Pénélope (Gr3), She’s Cosmic (Sea the Stars) aura l’avantage d’avoir couru durant l’hiver. Désormais dirigé vers les épreuves qui requièrent de la tenue, Tyrolo (Le Havre) passera un test grandeur nature pour son premier essai sur la distance. Lors de sa dernière sortie à Saint-Cloud, dans le Prix Tourbillon (Classe 1), le pensionnaire de Jean-Claude Rouget échouait à deux longueurs de Sabio Cen (Zarak). Après avoir découvert les courses italiennes à 2ans, en s’imposant dans le Premio Guido Berardelli (Gr3, 1.800m), Ardakan (Reliable Man) tentera de faire aussi bien pour sa première sortie sur notre sol. Entraîné en Allemagne par Markus Klug, il fera sa rentrée après près de six mois d’absence. Enfin, restant sur deux succès dont une Classe 2, au Lion-d’Angers, le 3 avril, Born With Wings (Nathaniel) semble s’être déclenché au fil du temps. Nullement contrarié par la distance, il peut espérer un bon classement.

14 H 33 • LONGCHAMP • PRIX DU PONT NEUF

L - 3ans - 1.400m

Siam Paragon et Toimy Son se retrouvent

Tenu en haute estime par son entraîneur, Georges Doleuze, Siam Paragon (Shalaa) a récemment confirmé tout le bien que son entourage pensait de lui. De fait, le 24 mars, à Saint-Cloud, il a remporté dans un bon style le bien composé Prix Bridaine (Classe 1). Ce jour-là, Siam Paragon devançait notamment Toimy Son (Twilight Son), deuxième, qu’il va retrouver six semaines plus tard. Après avoir longtemps figuré parmi les derniers, ce dernier avait refait énormément de terrain dans la phase finale. C’était également une course de rentrée pour le pensionnaire de Yann Barberot. Dimanche, il peut espérer prendre sa revanche.

Face à cette ligne, Txope (Siyouni) vient de confirmer à deux reprises qu’il fallait toujours compter avec elle, à 3ans. Troisième, pour sa rentrée, du Prix Montenica (L) et ensuite cinquième du Prix Imprudence (Gr3), la représentante de l’écurie Griezmann devrait se plaire pour son retour sur le tracé dit du "toboggan" de Longchamp. La ligne du Prix Provincial (Classe 1), qui s’est disputé le 18 mars à Toulouse, sera bien représentée dans ce Prix du Pont Neuf (L). La lauréate, Copie (Iffraaj) et le quatrième, Maroon Six (Johnny Barnes), vont se retrouver. Plus revue depuis, Copie aura l’avantage d’arriver avec de la fraîcheur. Quant à Maroon Six, il a depuis remporté avec autorité le Prix Francis de Luze (Classe 2) au Bouscat. Enfin, récente huitième du Prix Imprudence, Masiel (Dabirsim) devrait se plaire sur ce tracé.