Grand Cross de Strasbourg - 4e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion - Prix Martine et Michel Lutz : Vent des Dunes, un doublé et une belle histoire

Courses / 23.04.2022

Grand Cross de Strasbourg - 4e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion - Prix Martine et Michel Lutz : Vent des Dunes, un doublé et une belle histoire

Grand Cross de Strasbourg - 4e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion - Prix Martine et Michel Lutz

Vent des Dunes, un doublé et une belle histoire

C’est une belle histoire comme les courses, et en particulier le cross, nous en apportent régulièrement. Permis d’entraîner dans l’Est et garde forestier dans le "civil", Daniel Houillon vit un rêve éveillé grâce à Vent des Dunes (Crillon). Samedi, dans son jardin de Strasbourg, ce cheval d’obstacle, porte-étendard de sa région, a signé le doublé dans le Grand Cross local. En 2021, il avait gagné cette épreuve pour sa rentrée et à 30/1. Un an plus tard, ce grand cheval noir, véritable balle de ping-pong, s’est imposé encore une fois pour sa réapparition. Proposé à 10/1, une cote élevée vu ses états de service et sa capacité à courir bien frais, il a fait une démonstration. Pourtant, lorsque Romain Julliot est tombé de Fayas (Poliglote), au trou du loup, ce dernier est venu le contrarier en liberté. Vent des Dunes a toujours l’habitude de mener à un bon rythme, d’autant plus sur un tracé qu’il connaît à la perfection. Mais avec Fayas à ses côtés, il a pris beaucoup de champ, faisant exploser le peloton. Il a beaucoup consommé, et le tchèque Brunch Royal (Sunday Break) s’est assuré le meilleur avant le tournant final. Le protégé de Josef Vana Jr a sauté fort la double barrière et son pilote, Josef Bartos, est tombé. Vent des Dunes a alors repris le meilleur et il n’a jamais été inquiété par le favori Lucky Net Love (Network) qui lui rendait 2 kg. Il l’a emporté de huit longueurs. Double gagnant du Grand Cross de Strasbourg, mais aussi double vainqueur de celui de Vittel, il a remporté les principales épreuves de l’Est. On pourrait revoir ce lauréat du Trophée National du Cross 2021 du côté de Vichy comme en 2020 et l’an dernier.

Le cheval d’une vie. Forcément ému, Daniel Houillon a raconté au micro d’Equidia : « Vent des Dunes a été impressionnant ! Il fait des choses qu’on ne le croit pas capable de faire ! Même s’il a un peu de bouteille, il a toujours le caractère d’un poulain à 13ans. J’étais un peu inquiet dans le parcours lorsque Fayas en liberté est venu lui mettre la pression. J’ai pensé que la course était perdue. Mais son jockey a eu la bonne réaction en le laissant respirer. Je me suis alors dit qu’il allait repartir pour prendre une place. Mais il a fait mieux ! Quel cheval ! Avec beaucoup de patience, ce qui est le nerf de la guerre, on peut façonner un bon cheval comme lui grâce au travail. Il faut aussi qu’il ait le mental. Vent des Dunes est un cheval qui n’est pas facile à monter. Il est brutal et c’est lui qui décide. En revanche, le matin, ce n’est pas le même. C’est sûrement le cheval de ma vie. Il a une place à part. Je ne réalise pas vraiment qu’il a gagné un deuxième Grand Cross de Strasbourg. Quand vous voyez la difficulté qu’il y a à gagner une course moyenne, le fait d’enchaîner les victoires à ce niveau, c’est superbe ! Hors saison, je le monte beaucoup en forêt, comme cheval de promenade. Je tiens à remercier David Gleize qui m’a aidé à le préparer pour la course ainsi que mon épouse. »

Un bagarreur. Vraiment bondissant sur les obstacles du cross, les oreilles pointées, Vent des Dunes est magnifique à voir sauter. Son fidèle partenaire, Jimmy Zerourou a dit : « Vent des Dunes est un cheval tellement généreux… Il fallait que je lui fasse oublier la présence de Fayas en liberté ou que je réussisse à emmener ce dernier sur une autre piste. Heureusement, il est parti, et mon partenaire a pu se relâcher. J’avais fait le tour de la piste à pied et j’ai préféré prendre certaines portions de piste. Un moment, je me suis dit qu’il allait prendre une place pour cette rentrée. À 13ans, après tout ce qu’il nous a donné, je l’ai respecté. Mais il a recollé aux autres et quand Brunch Royal a fait tomber son jockey, il a pris l’avantage et là je savais qu’il pouvait aller au bout. Strasbourg, c’est son jardin ! Il est comme moi, il n’aime pas qu’on l’embête chez lui ! Je pense que c’est le cheval de ma vie. Il m’a "dépucelé" dans les Grands Cross. C’est bien pour son entraîneur et la région d’avoir un tel cheval»

Le meilleur élément de la famille. Élevé par la famille Martin, dans la Manche, Vent des Dunes est un fils de Crillon (Saumarez) et de Iaera des Dunes (Dress Parade), placée sur le steeple de Compiègne. Vent des Dunes est le seul gagnant de sa mère. La deuxième mère, Reine de Gatigny (King’s Road), a gagné huit courses dont sept cross.

Rainbow Quest

Saumarez

Fiesta Fun

Crillon

Riverman

Shangrila

Garden Green

VENT DES DUNES (H13)

Sadler’s Wells

Dress Parade

Steel Habit

Iaera des Dunes

King’s Road

Reine de Gatigny

L’Étoile V