« Je veux, depuis longtemps, créer une scénographie autour du cheval, de son histoire et de sa proximité avec l’homme. » : Philippe Bouchara

Autres informations / 17.06.2022

« Je veux, depuis longtemps, créer une scénographie autour du cheval, de son histoire et de sa proximité avec l’homme. » : Philippe Bouchara

« Je veux, depuis longtemps, créer une scénographie autour du cheval, de son histoire et de sa proximité avec l’homme. »

Philippe Bouchara

Lors de sa conférence de presse d’avant-saison, Philippe Bouchara, le président de la société des courses de Vichy, a annoncé son souhait de transformer radicalement le visage du site de Vichy-Bellerive d’ici à cinq ans.

Par Guillaume Boutillon

Jour de Galop. - Le 8 avril, vous avez déclaré vouloir faire de Vichy un "grand parc à thèmes autour du cheval". Comment est née cette idée ?

Philippe Bouchara. – Depuis longtemps, le fond de ma pensée est qu’il est dommage de disposer d’un site exceptionnel de 65 ha et de s’en servir si peu. Comme d’autres présidents ont pu l’exprimer dans vos colonnes, nous sommes tous à la recherche d’idées pour pouvoir développer nos activités dans les années qui viennent. Si nous ne prenons pas notre destin en mains, personne ne le fera à notre place. La question que je me pose est donc la suivante : que puis-je faire d’un site ouvert seulement lors des 42 réunions de courses et que je voudrais voir se développer pour accueillir du public au moins 250 jours par an ?

S’agit-il d’une question de survie pour Vichy ?

Absolument pas ! La société de courses pourrait tout à fait rester ainsi et se contenter de ce qu’elle a. En revanche, pour qu’elle se développe, comme c’est mon souhait, une réflexion doit être menée, et cela passe par une nouvelle dynamique à trouver pour l’hippodrome. Pour l’instant, nous n’en sommes qu’aux prémices, au positionnement de la marque, mais l’idée est lancée.

Lors de cette annonce, vous aviez cité l’exemple du Puy du Fou avec qui vous envisagez d’entrer en relation (des séjours au Puy du Fou pourraient être offerts lors des grandes réunions de courses). Est-ce vraiment juxtaposable à un champ de courses ?

Je veux, depuis longtemps, créer une scénographie autour du cheval, de son histoire et de sa proximité avec l’homme. Nous serions les premiers en France à avoir ce type de lieu, sachant que l’hippodrome de Vichy s’y prête parfaitement. Lorsque le Puy du Fou a été créé, l’idée était de raconter l’histoire de la Vendée. La réussite a été incroyable et le Puy du Fou a ensuite diversifié son offre en créant, par exemple, une académie de cascadeurs. C’est un modèle très inspirant. Ensuite, qu’est-ce que le Puy du Fou ? Il s’agit d’une association, comme le sont les sociétés de courses, composées de bénévoles et de salariés, comme le sont à leur échelle les sociétés de courses.

Mais pensez-vous qu’il existe une demande concernant l’univers du cheval ?

La demande de nouveaux loisirs existe et elle est très forte. Il ne s’agira pas pour Vichy de concurrencer ce qui existe déjà ailleurs, mais de se créer une nouvelle identité, plus moderne, totalement en lien avec le cheval et que le public pourra s’approprier facilement. En plus de nos réunions de courses et de la scénographie que j’ai évoquée, notre site pourrait accueillir une académie de trot à poneys, un centre d’équithérapie ainsi que d’autres activités culturelles toujours liées au cheval. Et cette demande existe.

Une grande fresque "street art" bientôt à l’hippodrome

Vichy a fait le choix de la pop culture et du très en vogue street art pour moderniser l’image de son hippodrome, faisant appel à l’artiste local Renaud Sauzedde, alias So.Z, pour dessiner ses nouvelles affiches. Philippe Bouchara nous a expliqué : « L’image des hippodromes passe aussi par les réseaux sociaux et très clairement, avoir de belles affiches illustrées est un plus pour séduire un nouveau public. D’ici quelques semaines, c’est-à-dire avant le début de l’été, So.Z réalisera une œuvre en lien avec le monde du cheval sur un mur de l’hippodrome. Parmi les activités culturelles que je compte développer, le street art occupe une place importante et j’espère que d’autres artistes suivront»

Le PMU se porte bien, mais paradoxalement, moins d’argent rentre dans les caisses des sociétés de courses. Plus globalement, pensez-vous aujourd’hui qu’il est indispensable pour les sociétés de diversifier leurs ressources et de ne plus compter uniquement sur les revenus liés aux courses ?

C’est une certitude, surtout si l’on veut se développer. Il existe une demande de plus en forte de locations de salles pour des séminaires d’entreprise ou des mariages. Cela peut constituer des ressources importantes. À Vichy, en 2021, pour augmenter nos recettes, nous avions créé une boutique de souvenirs avec des affiches, des mugs, des magnets, casquettes, etc. La boutique a d’ailleurs fait peau neuve durant la trêve et nous améliorions de plus en plus le parcours client pour que le public comprenne notre activité "course, loisirs et jeux".

Quels sont les autres investissements que vous avez menés cette année ?

Nous avions lancé il y a trois ans une modernisation audiovisuelle du site grâce au concours des collectivités territoriales, départementales et locales ainsi que de la FNCH. Le premier volet a été la régie puis le son. Et là, nous nous sommes enfin dotés d’un tout nouvel écran géant de 59m². Il nous permettra de servir de fan-zone lors de grandes compétitions internationales (football, rugby, Jeux olympiques…) Nous allons recycler une partie de l’ancien écran dont certaines composantes fonctionnent encore très bien afin de créer comme à Vincennes une ligne de 31m de support digital pour mettre en valeur sponsors et partenaires.

L’année prochaine, nous avons prévu de moderniser le hall des paris.

Sans parler du grand projet à venir, qu’attendez-vous de cette saison 2022 ?

Que nous soyons une fois de plus à la hauteur de notre réputation : celle d’avoir l’un des plus beaux champs de courses de France et que les professionnels continuent à nous faire confiance. Nous espérons à nouveau accueillir de grands champions comme ce fut le cas ces deux dernières années avec Sealiway (Galiway) en 2021 et Grand Glory (Olympic Glory) l’an dernier.

Les grandes dates de la saison (mettre ici photo 4)

Lundi 2 mai Coup d’envoi de la saison

Dimanche 15 mai Journée portes ouvertes

Du 4 au 9 juillet Festival du Trot

Du 18 au 22 juillet Festival du Galop avec le Grand Prix de Vichy (Gr3) le mercredi 20 juillet

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.