Le mot de la fin : Hall of Fame

Le Mot de la Fin / 25.04.2022

Le mot de la fin : Hall of Fame

Quel que soit son résultat en piste, Lanfranco Dettori aura droit samedi à un trophée. Le pilote italien sera intronisé dans le Qipco Hall of Fame des courses anglaises. Il est le troisième jockey a recevoir l’honneur de l’Arche de la Gloire après son idole de jeunesse, Lester Piggott, et le regretté Pat Eddery. Lanfranco Dettori a commenté : « Lester était mon idole quand je suis arrivé en Angleterre et j’ai eu la chance de monter contre lui. Pat est l’homme de cheval le plus talentueux que j’aie rencontré dans ma vie. Quand j’ai commencé, mon rêve était simplement de devenir un jockey de moyen niveau et tout s’est passé très vite : j’ai eu un super job avec Luca Cumani, j’ai remporté la Cravache d’or. » Parmi les amis qui ont envoyé à Lanfranco un message de félicitation, il faut citer Ronnie Wood des Rolling Stones, lui aussi membre d’un Hall of Fame, celui du rock : « D’un petit éleveur à un autre, well done Frankie. »

Le Hall of Fame des courses anglaises accueille un nouveau membre : Dancing Brave (Lyphard), qui a rejoint Frankel (Galileo), un autre crack du prince Abdullah. Guy Harwood, qui a entraîné Dancing Brave, a dit : « Il a été le cheval de sa décennie (les années 80) et figure parmi les deux ou trois meilleurs des quarante dernières années. La différence entre lui et les autres champions est simple. On a eu des cracks sur le mile, les 2.000m ou les 2.400m. Dancing Brave était un crack sur toutes les distances. »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.