NAO : le galop trouve un accord

Courses / 17.06.2022

NAO : le galop trouve un accord

France Galop et LeTrot avaient programmé mercredi matin une nouvelle réunion de NAO (négociation annuelle obligatoire) avec les représentants du personnel "hippodromes et centres d’entraînement" suite à l’échec de la première négociation, vendredi dernier, qui a mené au blocage de la réunion d’Auteuil le dimanche. Cette réunion de mercredi s’est conclue par une proposition d’augmentation collective de 2,5 %, contre les 2 % proposés vendredi, et les 4 % revendiqués par les représentants syndicaux. Une réunion entre France Galop et ses délégués centraux s'est ensuivie pendant l’après-midi, alors que LeTrot a convoqué les siens jeudi. Si la NAO, et donc l’augmentation salariale, doit être menée conjointement par France Galop et LeTrot, il n’est pas inhabituel ni illogique que les deux sociétés dialoguent de façon indépendante avec leurs délégués centraux, puisque ce sont deux entités propres. Selon nos informations, en ce qui concerne le galop, un accord a été trouvé avec, en plus des 2,5 % d’augmentation collective actés lors de la NAO, des mesures ponctuelles pour tenir compte de l’inflation conjoncturelle élevée.

On craignait beaucoup ces derniers jours pour la tenue des prochaines réunions de courses parisiennes. Elles devraient donc pouvoir se dérouler sans perturbation. C’est un immense soulagement : la filière dans sa globalité ne pouvait pas se permettre de "perdre" de nouvelles réunions, tant sur un point strictement comptable que sur le plan sportif, au moment où d’importantes courses préparatoires, aussi bien en plat qu’en obstacle, doivent avoir lieu. La balle est désormais dans le camp du trot pour trouver, lui aussi, un accord qui verrait s’éloigner toute menace sur la prochaine réunion de Vincennes, prévue le mardi 3 mai.