Pavillon Stakes (Gr3) : Go Bears Go n’a rien perdu de sa vitesse

International / 27.04.2022

Pavillon Stakes (Gr3) : Go Bears Go n’a rien perdu de sa vitesse

Ascot (GB), mercredi

L’hiver entre 2ans et 3ans se révèle fréquemment très délicat dans la carrière d’un poulain qui a connu une première campagne un peu chargée. Ce passage complexe a toutefois pleinement profité à Go Bears Go (Kodi Bear) qui a dominé les Pavillon Stakes (Gr3), le trial menant à la Commonwealth Cup (Gr1). Bien parti, le pensionnaire de David Loughnane a assuré le train jusqu’à ce qu’Ehraz (Showcasing) ne vienne l’inquiéter, en pleine piste, avant de finalement lâcher prise lorsque le favori est reparti à 300m du poteau. Un nouveau danger est alors arrivé, le long de la corde, répondant au nom de Hierarchy (Mehmas). Mais c’était un feu de paille et ce dernier a dû se contenter de la deuxième place, à une longueur et demie du plaisant lauréat. Déjà vainqueur de Gr2 et placé de Gr1 à 2ans, Go Bears Go a confirmé qu’il faudrait encore compter sur lui à l’avenir. Sa cote dans la Commonwealth Cup a chuté à 8/1, mais l’antepost betting de cette épreuve réservée aux jeunes sprinters de Royal Ascot est encore à dresser. Après les Guinées, beaucoup de choses évolueront…

La souche de Benbatl. Go Bears Go a été déniché par le spécialiste des breeze up, Robson Aguiar, pour 50.000 £ (62.500 €) à la vente de yearling de Tattersalls Ireland, puis revendu 150.000 Gns (183.386  €) à la Craven breeze up. Il est le seul gagnant de Groupe issu de Kodi Bear (Kodiac) ayant donné dix sujets black types sur les 150 produits de ses deux premières générations. Son tarif est passé de 6.000 € à 15.000 € cette année. La mère, In Dubai (Giant’s Causeway), a remporté une course à Doncaster et a produit cinq autres gagnants, dont Earth Drummer (Dylan Thomas) et le 4ans Oo de Lally (Vadamos), qui ont atteint un rating à trois chiffres. In Dubai est la demi-sœur de Nahrain (Selkirk), qui a remporté le Prix de l’Opéra et les Flower Bowl (Grs1) aux États-Unis, avant de donner le triple lauréat de Gr1 Benbatl (Dubawi). Ce dernier a démarré sa carrière d’étalon chez Big Red Farm, au Japon. La deuxième mère, Bahr (Generous), a gagné les Ribblesdale Stakes (Gr2) et s’est classée deuxième des Oaks et troisième des Irish Oaks (Grs1).