Premio Regina Elena (Gr3) : Les ambitions classiques des françaises Bon Appétit et Brazilian Surprise

International / 30.04.2022

Premio Regina Elena (Gr3) : Les ambitions classiques des françaises Bon Appétit et Brazilian Surprise

Capannelle (IT), dimanche

Dimanche à Capannelle, deux pouliches françaises attaquent en force dans le Premio Regina Elena (Gr3), les Guinées italiennes. Une course qui échappe à la France depuis 2010 et le succès d’Evading Tempête (Dubai Destination), une pensionnaire de François Rohaut. Les deux françaises n’ont pas de performance récente au niveau black type. Bon Appétit (Kendargent) a ouvert son palmarès à Lyon-La Soie dans un maiden et Brazilian Surprise (French Navy), au même niveau, mais à Fontainebleau. Satoshi Kobayashi a déjà connu la gloire classique en Italie avec Tokyo Gold, le frère de Bon Appétit, et il nous a confié : « La pouliche s’est imposée en allant devant mais elle est capable d’attendre. La préparation s’est déroulée à la perfection et je pense qu’elle peut bien faire même si la course reste très difficile à juger. » Le transalpin Gianluca Bietolini, qui entraîne Brazilian Surprise, sera de retour à Capannelle. Il nous a appris : « Brazilian Surprise est une pouliche facile, qui a bien gagné son maiden et qui est très maniable. Franchement, j’ai regardé les préparatoires italiennes et je n’arrive pas à trouver une favorite ni à réellement jauger le niveau des italiennes. » D’après les valeurs, Brazilian Surprise est prise en 38 et Bon Appétit en 36. Cette course est un véritable casse-tête international. De fait, les deux professionnels ont raison de tenter leur chance. Meilleure italienne à 2ans, Atamisque (Highland Reel) a été battue lors de sa rentrée par Nonna Ercolina (Holy Roman Emperor). Amalaura (Raven’s Pass) s’est imposée dans le Premio Seregno (L). Prichi (Awtaad), lauréate de Listed à 2ans, a gagné le Premio Saccaroa, une préparatoire disputée à Capannelle. Bruno Grizzetti, grand spécialiste de ce classique, alignera quatre pouliches. Sur les rangs, on trouve également une pouliche allemande, Atomic Blonde (The Grey Gatsby), qui a gagné deux épreuves richement dotées pour les chevaux achetés chez BBAG mais a raté sa course dans le Winterkönigin (Gr3). Bien difficile d’y voir clair !

Capannelle (IT), dimanche

Premio Parioli (Gr3)

Il Grande Gatsby pour Ioritz Mendizabal

Le Premio Parioli (Gr3), la Poule des Poulains, est encore plus complexe à déchiffrer avec 19 partants en lice. Ioritz Mendizabal a hérité de la monte d’Il Grande Gatsby (Churchill), lauréat du Premio Pisa (L) et qui fait partie des meilleurs italiens. Don Chicco (El Kabeir), le champion des 2ans, a déçu lors de sa rentrée dans le Premio Gardone (L), remporté par Lord Sakai (Holy Roman Emperor). Exquisite Acclaim (Acclamation) effectue un long déplacement depuis l’Irlande après une quatrième place dans le 2.000 Guineas Trial (L). Deux allemands seront également au départ : See Hector (Counterattack), qui s’est classé troisième du Preis des Winterfavoriten (Gr3) et le "FR" Fire of the Sun (Areion), qui a conclu troisième du Premio Gardone.