Prix Aymeri de Mauléon (L) : Nirliit met à profit sa bonne accélération

Courses / 24.04.2022

Prix Aymeri de Mauléon (L) : Nirliit met à profit sa bonne accélération

Prix Aymeri de Mauléon (L)

Nirliit met à profit sa bonne accélération

Cinquième du Prix Omnium II (L) lors de sa dernière sortie, Nirliit (Iffraaj) a remporté la première Listed de sa carrière dans le Prix Aymeri de Mauléon. Le représentant de la Vallée Martigny, de Fabrice Vermeulen et de l’écurie de Pradel a été capable d’accélérer fort sur une piste annoncée collante (4,4 au pénétromètre). Après un bon départ, le futur lauréat a été placé en dernière position le long de la lice intérieure puis a été décalé à l’entrée de la phase finale pour entamer sa remontée. Sous les sollicitations de Sylvain Ruis, le poulain a déployé de belles foulées pour l’emporter d’une tête. En prenant la deuxième place, l’animateur, Zawaaya (Oasis Dream), remet les pendules à l’heure après sa déconvenue dans le Prix Montenica (L) le 16 mars. Cinquième de cette même course, Rose Premium (Dark Angel) a fait illusion pour la victoire un moment. Elle est troisième à une demi-longueur.

L’année dernière, Nirliit était arrivé invaincu sur le Prix Rolland de Chambure (L) où il s’était classé troisième de Zellie (Wootton Bassett) et Miss Cleopatra (Toronado). Non placé dans le Darley Prix de Cabourg (Gr3) et dans le Prix Saraca (L), le poulain a ensuite couru honorablement à chacune de ses sorties cette année. Il avait notamment pris la deuxième place du Prix de la Californie (L) en terminant vite, comme à son habitude. Il est engagé dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains et dans le Qatar Prix du Jockey Club (Grs1). Après la course, Sylvain Ruis, le jockey lauréat, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un poulain avec qui il faut attendre un peu. Il ne faut pas oublier qu’il courait sur 1.200m avant. Aujourd’hui, j’ai eu une bonne course un peu en dehors. J’ai filé mes concurrents et pour finir, il a bien accéléré. C’est un petit cheval mais il a un beau modèle. En plus, il donne tout son cœur. Niirlit a compris qu’il n’était pas nécessaire de tirer. Il a fait tout ce que je lui ai demandé. C’est très bien. »

Un frère d’Almeida Girl. Nirliit est un élève de l’écurie La Vallée Martigny, c’est-à-dire Hervé Morin. Son père, Iffraaj (Zafonic), fait la monte à Dalham Hall Stud. Il s’agit du deuxième produit d’llanita (Rock of Gibraltar), deuxième du Prix Six Perfections (L, à l’époque) pour sa troisième et dernière sortie française. Exportée aux États-Unis, elle s’est classée deuxième des Chelsey Flower Stakes (L, 1.600m, 2ans). Son premier produit, Almeida Girl (Temple City), a remporté trois courses et s’est classé deuxième du Prix Coronation et du Prix de Saint-Cyr (Ls). Llanita a une 2ans, Lindy (Le Havre), qui a été achetée 90.000 € à l’amiable par Meridian International et qui est à l’entraînement chez Christophe Ferland. La poulinière a un yearling par Siyouni (Pivotal) et a été saillie par Almanzor (Wootton Bassett) en 2021.

Chill (Verglas), la deuxième mère, a gagné le Prix Finlande (L) sous les couleurs de Robert Bousquet et elle s’est classée deuxième du Prix Cléopâtre (Gr3). On lui doit trois black types : llanita, Childa (Duke of Marmalade), gagnante du Prix Rose de Mai (L) et troisième du Prix du Conseil de Paris (Gr2) et également Viridorix (Dawn Approach), troisième du Prix Vulcain (L).

Gone West

Zafonic

Zaizafon

Iffraaj

Nureyev

Pastorale

Parl Appeal

NIRLIIT (M3)

Danehill

Rock of Gibraltar

Offshore Boom

Ilanita

Verglas

Chill

Calithea