Prix de Soissons (Maiden) : L’ascension de Dom Bertrand

Courses / 22.04.2022

Prix de Soissons (Maiden) : L’ascension de Dom Bertrand

Compiègne, vendredi

Septième le jour de ses débuts à Fontainebleau, le 18 mars, dans le Prix des Sentiers Denecourt (Inédits), Dom Bertrand (Dream Ahead) avait assurément le profil d’un poulain qui allait venir avec le temps. En nets progrès lors de sa deuxième sortie, dans un maiden rectiligne deauvillais, le 7 avril, le représentant de Louis Giscard d’Estaing, Hubert Mathet et Marc de Roualle échouait à deux longueurs de Rozgar (Exceed and Excel), un protégé de Son Altesse l’Aga Khan. Vendredi, Dom Bertrand retrouvait un parcours avec tournant dans le Prix de Soissons (Maiden). Parti à sa main, il s’est ensuite retrouvé au cœur du peloton. Réveillé aux bras par son jockey, Mickaël Barzalona, durant une bonne partie du parcours, il a commencé à produire son effort à 300m du but. Et, après avoir reçu trois petites claques, le pensionnaire d’Henri-Alex Pantall s’est finalement mis hors de portée de ses rivaux. Auteur d’une bonne ligne droite, en pleine piste, Centenario (Dream Ahead) parvient à s’adjuger la deuxième place tout à la fin. En échouant à trois quarts de longueur, Centenario offre donc le jumelé gagnant à son père, étalon au haras de Grandcamp, Dream Ahead (Diktat) ! Plus revue depuis sa sixième place en débutant, à 2ans, sur la distance de 1.200m à Chantilly, Bashking (Kendargent) se classe troisième, une courte tête plus loin.

Immature mais doué. Joint par téléphone, l’entraîneur lauréat, Henri-Alex Pantall, a déclaré : « Dom Bertrand montre qu’il a progressé par rapport à ses deux premières sorties. En débutant, il n’avait pas vraiment compris ce qu’on lui demandait. Dernièrement, à Deauville, il avait déjà affiché de notables progrès. Je pense que nous allons pouvoir encore améliorer quelques petites choses le matin. En course, le poulain montre encore quelques signes d’immaturité mais il a les moyens de gravir les échelons. »

Sa mère est placée du Prix Volterra. Élevé par la Sca Bourgfontaine et l’écurie Ribestaing, Dom Bertrand est un fils de l’étalon du haras de Grandcamp Dream Ahead (Diktat), et de Paola Lisa (Pomellato), troisième du Prix Volterra et deuxième du Prix Cérès (Ls). Dom Bertrand est le deuxième gagnant de sa mère après Jean Racine (Rajsaman), lauréat de deux courses dont un maiden, à 3ans, sur la distance de 1.350m à Senonnes. La poulinière a un 2ans, Apalain (Anodin), un yearling par Galiway (Galileo), et a de nouveau été à la rencontre de Galiway en 2022.

La deuxième mère, Lost Ring (Bering), n’a pas couru. Elle est à l’origine de Glorieux Gaulois (Gold Away), lauréat de six courses entre 1.900m et 2.350m, et aussi d’Iris Gloria (Iron Mask), gagnante d’un handicap sur la distance de 1.800m à Fontainebleau. C’est notamment la souche de Lucky Lune (Priolo), gagnante d’un Prix Urban Sea (L). Lucky Lune est également une sœur de Nonsuch Way (Verglas), troisième du Prix Saint-Alary (Gr1).

 

 

 

Warning

 

 

Diktat

 

 

 

 

Arvola

 

Dream Ahead

 

 

 

 

 

Cadeaux Généreux

 

 

Land of Dreams

 

 

 

 

Sahara Star

DOM BERTRAND (M3)

 

 

 

 

 

 

Big Shuffle

 

 

Pomellato

 

 

 

 

Passata

 

Paola Lisa

 

 

 

 

 

Bering

 

 

Lost Ring

 

 

 

 

Lucky Dancer