Prix Jacques Dogny (Classe 1) : Zarakhan sans se presser…

Courses / 01.04.2022

Prix Jacques Dogny (Classe 1) : Zarakhan sans se presser…

Bordeaux-Le Bouscat, vendredi

Zarakhan (Zarak) n’est pas du genre à s’imposer de loin… mais il gagne ! Le représentant de Son Altesse le Cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani a remporté d’une courte encolure le Prix Jacques Dogny (Classe 1). Il a longtemps "dormi" à mi-peloton et Alexandre Gavilan a dû le solliciter assez tôt, dans le tournant final. Le poulain avait encore pas mal de chemin à refaire sur Galaxie Gold (Dariyan) pour aborder l’ultime ligne droite mais il est venu le chercher sur le poteau, à l’issue d’un beau changement de vitesse. Lordrecord (Recorder) se classe troisième, une longueur plus loin.

Un poulain d’avenir. Zarakhan compte désormais trois victoires en quatre sorties, toutes obtenues sur l’hippodrome du Bouscat. Pour sa rentrée, il avait remporté le Prix des Landes (Classe 2), traditionnellement une bonne épreuve dans le Sud-Ouest et le pensionnaire de Didier Guillemin n’a fait que confirmer, vendredi. L’entraîneur nous a appris : « C’est un bon poulain bien qu’un peu froid. Cela dit, le rythme n’a pas été très sélectif aujourd’hui. Zarakhan s’est retrouvé un peu loin mais je trouve qu’il a tracé une belle ligne droite pour revenir s’imposer. Il n’a pas été engagé dans les classiques car il faut lui laisser un peu de temps pour se faire… Il n’est pas encore totalement soudé. Dès lors, je pense qu’il va encore progresser avec le temps. »

Son fidèle jockey, Alexandre Gavilan, a déclaré au micro d’Equidia : « Je crois qu’il s’agit d’un bon poulain, qui va s’adapter à toutes les pistes. La lutte a été longuement indécise mais nous n’avons pas été vite. Mon partenaire est sorti lentement de sa boîte et je me suis retrouvé une place trop loin. Certes, j’ai anticipé le démarrage mais il a tout de même été pris de vitesse. Sans cela, il aurait certainement gagné de plus loin. Il est très calme, très facile… Peut-être trop calme ! Mais ce mental devrait lui permettre de durer. »

Un neveu de Charm Spirit. Élevé par la Scea du haras de Victot – c’est-à-dire SA le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani –, et pré-entraîné par Éric Ventrou, Zarakhan est un fils de l’étalon de Son Altesse l’Aga Khan Zarak (Dubawi) et de Reem (Lawman), qui compte une place en une sortie sur la distance de 1.500m, à Deauville. Zarakhan est le premier gagnant de sa mère. La poulinière a une yearling nommée Damia (Shalaa) et une foal nommée Al Aamriya (Ruler of the World). La deuxième mère, L’Enjôleuse (Montjeu), est lauréate de deux courses en France entre 2.000m et 2.100m. Au haras, on lui doit Normandy Sprit (Myboycharlie), gagnant de deux courses à 3ans entre 1.200m et 1.600m, et surtout l’étalon Charm Spirit (Invincible Spirit), lauréat des Queen Elizabeth II, du Prix du Moulin de Longchamp et du Prix Jean Prat (Grs1).

 

 

 

Dubai Millennium

 

 

Dubawi

 

 

 

 

Zomaradah

 

Zarak

 

 

 

 

 

Zamindar

 

 

Zarkava

 

 

 

 

Zarkasha

ZARAKHAN (M3)

 

 

 

 

 

 

Invicible Spirit

 

 

Lawman

 

 

 

 

Laramie

 

Reem

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

L’Enjôleuse

 

 

 

 

Machaera